/   /   /  1 Corinthiens 15:3     

1 Corinthiens 15.3
Lausanne


1 Or je mets sous vos yeux, frères, la bonne nouvelle que je vous ai annoncée et que vous avez reçue, et dans laquelle vous vous tenez fermes,
2 et par le moyen de laquelle vous êtes sauvés, si vous la retenez telle que je vous l’annonçai, à moins que vous n’ayez cru en vain.
3 Car je vous ai transmis en premier lieu ce que j’avais aussi reçu, que Christ mourut pour nos péchés, selon les Écritures ;
4 et qu’il fût enterré, et qu’il se réveilla le troisième jour, selon les Écritures ;
5 et qu’il fut vu de Céphas, puis des Douze.
6 Ensuite il a été vu en une seule fois de plus de cinq cents frères, dont la plupart demeurent encore à présent, mais dont quelques-uns aussi se sont endormis ;
7 ensuite il a été vu de Jacques, puis de tous les Envoyés.
8 Et, après tous, il a aussi été vu de moi comme de l’avorton ;
9 car je suis le moindre des Envoyés, moi qui ne suis pas digne d’être appelé Envoyé, parce que j’ai persécuté l’Assemblée de Dieu.
10 Mais c’est par la grâce de Dieu que je suis ce que je suis ; et sa grâce envers moi n’a point été stérile, mais j’ai pris beaucoup plus de peine qu’eux tous ; non pas moi toutefois, mais la grâce de Dieu qui est avec moi.
11 Soit donc moi, soit eux, nous prêchons ainsi, et vous crûtes ainsi.
12 Or, si l’on prêche que Christ s’est réveillé d’entre les morts, comment quelques-uns parmi vous disent-ils qu’il n’y a pas de relèvement des morts ?
13 Et s’il n’y a pas de relèvement des morts, Christ non plus ne s’est pas réveillé.
14 Et si Christ ne s’est pas réveillé, notre prédication est donc vaine, et votre foi aussi est vaine ;
15 et nous nous trouvons aussi être de faux témoins de Dieu, parce que nous avons rendu témoignage contre Dieu qu’il a réveillé le Christ, lequel il n’a pas réveillé, si réellement les morts ne se réveillent pas.
16 Car si les morts ne se réveillent pas, Christ non plus ne s’est pas réveillé.
17 Et si Christ ne s’est pas réveillé, votre foi est vaine, vous êtes encore dans vos péchés ;
18 ainsi donc ceux mêmes qui s’endormirent dans le Christ sont perdus ;
19 [et] si, dans cette vie, nous n’avons notre espérance que dans le Christ seulement, nous sommes les plus misérables de tous [les] hommes.
20 Mais maintenant, Christ est réveillé d’entre les morts ; il est devenu les prémices de ceux qui dorment.
21 Car puisque c’est par le moyen d’un homme qu’est la mort, c’est aussi par le moyen d’un homme qu’il y a un relèvement des morts.
22 Car, comme dans Adam tous meurent, de même aussi dans le Christ tous seront rendus vivants ;
23 mais chacun en son propre rang : les prémices, Christ ; ensuite ceux qui sont au Christ, à son arrivée
{Ou à sa présence.}
24 puis la fin, quand il aura remis le royaume
{Ou le règne.} à celui qui est Dieu et Père, quand il aura rendu impuissantes toute principauté, et toute autorité et puissance.
25 Car il faut qu’il règne jusqu’à ce qu’il ait mis sous ses pieds tous les ennemis.
26 Le dernier ennemi [qui] sera rendu impuissant, [c’est] la mort ;
27 car « il a assujetti toutes choses sous ses pieds. » Et quand il a dit que toutes choses sont assujetties il est évident que c’est à l’exception de celui qui lui a assujetti toutes choses.
28 Et lorsque toutes choses lui auront été assujetties, alors aussi le Fils même sera assujetti à celui qui lui a assujetti toutes choses ; afin que Dieu soit toutes choses en tous.
29 D’ailleurs, que feront ceux qui sont baptisés pour
{Ou sur.}les morts, si absolument les morts ne se réveillent pas ? pourquoi aussi sont-ils baptisés pour Ou sur.} les morts ?
30 Pourquoi nous-mêmes nous exposons-nous au péril à toute heure ?
31 Je meurs chaque jour ; j’en atteste le sujet que j’ai de me glorifier de vous dans le Christ, Jésus, notre Seigneur.
32 Si c’est selon l’homme que j’ai combattu contre des bêtes sauvages à Éphèse, quel avantage en ai-je ? Si les morts ne se réveillent pas, mangeons et buvons, car demain nous mourons !
33 Ne vous égarez pas ; les mauvaises compagnies
{Ou les mauvais entretiens.} corrompent les bonnes mœurs.
34 Sortez de votre ivresse, [pour vivre] justement, et ne péchez point ; car quelques-uns sont dans l’ignorance de Dieu ; c’est à votre honte que je le dis.
35 Mais quelqu’un dira : Comment se réveillent les morts, et avec quel corps viennent-ils ?
36 Insensé, ce que tu sèmes, toi, n’est pas rendu vivant, à moins qu’il ne meure.
37 Et quant à ce que tu sèmes, tu ne sèmes pas le corps qui naîtra, mais un grain nu, selon qu’il se rencontre, de blé, ou de quoi que ce soit d’autre ;
38 et Dieu lui donne un corps comme il veut ; et à chacune des semences, son propre corps.
39 Toute chair n’est pas la même chair ; mais autre est la chair des hommes, autre la chair des bêtes, autre celle des poissons, autre celle des oiseaux.
40 Il y a aussi des corps célestes et des corps terrestres ; mais autre est la gloire des célestes, et autre celle des terrestres ;
41 autre la gloire du soleil, et autre la gloire de la lune, et autre la gloire des étoiles ; car une étoile diffère en gloire d’une [autre] étoile.
42 Ainsi en est-il du relèvement des morts : [le corps] est semé en corruption, il se réveille en incorruptibilité ;
43 il est semé en déshonneur, il se réveille en gloire ; il est semé en faiblesse, il se réveille en puissance ;
44 il est semé corps ayant l’âme, il se réveille corps ayant l’Esprit. Il y a un corps ayant l’âme, et il y a un corps ayant l’Esprit ;
45 aussi est-il écrit : « Le premier homme Adam fut fait en âme vivante », le dernier Adam, en Esprit faisant vivre.
46 Mais celui qui a l’Esprit n’est pas le premier, c’est celui qui a l’âme ; ensuite celui qui a l’Esprit.
47 Le premier homme, tiré de la terre, [est] poussière ; le second homme, le Seigneur, [est] du ciel.
48 Tel celui qui est poussière, tels aussi ceux qui sont poussière ; et tel le céleste, tels aussi les célestes.
49 Et comme nous portâmes l’image de celui qui est poussière, nous porterons aussi l’image de celui qui est céleste.
50 Or je dis cela, frères, parce que la chair et le sang ne peuvent hériter du royaume de Dieu, et que la corruption n’hérite point de l’incorruptibilité.
51 Voici un mystère que je vous dis : nous ne dormirons pas tous, mais nous serons tous changés ;
52 en un instant, en un clin d’œil, à la dernière trompette ; car elle sonnera, et les morts se réveilleront incorruptibles, et nous, nous serons changés.
53 Car il faut que ce corruptible revête l’incorruptibilité, et que ce mortel revête l’immortalité.
54 Et lorsque ce corruptible aura revêtu l’incorruptibilité, et que ce mortel aura revêtu l’immortalité, alors sera accomplie la parole qui est écrite : « La mort a été engloutie en victoire. »
55 Où est, ô mort ! ton aiguillon ? où est, séjour des morts
{Ou état des morts.} ta victoire ?
56 Or l’aiguillon de la mort, c’est le péché ; et la puissance du péché, c’est la loi ;
57 mais grâces à Dieu qui nous donne la victoire par le moyen de notre Seigneur Jésus-Christ.
58 Ainsi, mes frères bien-aimés, soyez fermes, inébranlables, abondant toujours dans l’œuvre du Seigneur, sachant que votre travail n’est pas vain dans le Seigneur.

Afficher un passage

Veuillez saisir un passage.

Chercher dans la Bible

Partager


Cette Bible est dans le domaine public.