/   /   /  1 Rois 1     

1 Rois 1
Vigouroux


1 (Or) Le roi David avait vieilli, et atteint un âge très avancé ; et quoiqu’on le couvrît beaucoup, il ne se réchauffait pas.
2 Ses serviteurs lui dirent donc : Nous chercherons pour le roi notre seigneur une jeune fille vierge, afin qu’elle se tienne devant le roi, qu’elle l’échauffe (le soigne), et que, dormant auprès de lui, elle remédie à ce grand froid du roi notre seigneur.
[1.2 Quelques incrédules se sont récriés contre un tel remède, le jugeant aussi singulier que peu conforme aux lois de l’honnêteté. Mais il est certain que la transpiration d’une personne saine peut contribuer à réchauffer et à réparer un tempérament froid et épuisé. L’expérience de tous les jours prouve que des hommes maladifs qui épousent des femmes jeunes et saines acquièrent une meilleure santé. Quant à l’honnêteté du moyen, elle serait suffisamment établie par la supposition d’un mariage. Or, puisque la loi permettait la polygamie, par quel motif pourrait-on rejeter cette supposition ? Ajoutons qu’Adonias, ayant voulu épouser Abisag, fut accusé d’aspirer au trône (voir 3 Rois, 2, 21-22) ; mais on n’aurait pu lui imputer une pareille prétention, si Abisag n’eût été une des femmes légitimes de David ; car les femmes d’un roi défunt ne pouvaient épouser qu’un roi. Voir 2 Rois, note 3.8.]
3 Ils cherchèrent donc dans toutes les terres d’Israël une belle jeune fille, et ayant trouvé Abisag de Sunam (la Sunamite), ils l’amenèrent au roi.
4 (Or) C’était une jeune fille d’une grande beauté ; elle dormait auprès du roi, et elle le servait, et le roi la laissa toujours vierge.
5 Cependant Adonias, fils d’Haggith s’élevait, en disant : C’est moi qui régnerai. Et il se fit faire des chars, prit des cavaliers, et cinquante hommes qui couraient devant lui.
6 Jamais son père ne l’en reprit, en lui disant : Pourquoi agis-tu ainsi ? Il était parfaitement beau, et le second après Absalom.
7 Il s’était lié avec Joab fils de Sarvia, et avec le (grand) prêtre Abiathar, qui soutenaient son parti.
8 Mais le (grand) prêtre Sadoc, Banaïas, fils de Joïada, le prophète Nathan, Séméi et Réi, et toute la force de l’armée de David n’étaient point pour Adonias.
[1.8 Séméi, différent de celui qui avait maudit David et qui fut mis à mort par l’ordre de Salomon.]
9 Adonias ayant donc immolé des béliers, des veaux et toute sorte de victimes grasses auprès de la Pierre de Zohéleth, qui était près de la fontaine de Rogel, convia tous ses frères, les fils du roi, et tous ceux de Juda qui étaient au service du roi.
[1.9 La fontaine de Rogel. Aujourd’hui Puits de Job, Bir Eyûb, situé à la jonction de la vallée d’Hinnom et de la vallée du Cédron. Il est appelé aussi Puits de Néhémie (voir 2 Machabées, 1, 19-22). Il a 38 mètres de profondeur.]
10 Mais il n’invita pas le prophète Nathan, ni Banaïas, ni tous les plus vaillants de l’armée, ni Salomon son frère.
11 Alors (C’est pourquoi) Nathan dit à Bethsabée, mère de Salomon : Savez-vous qu’Adonias, fils d’Haggith s’est fait roi, sans que David notre seigneur le sache ?
12 Venez donc, et suivez mon conseil ; sauvez votre vie et celle de votre fils Salomon.
13 Allez vous présenter au roi David, et dites-lui : O roi mon seigneur, ne m’avez-vous pas juré, à moi votre servante, en disant : Salomon ton fils régnera après moi, et c’est lui qui sera assis sur mon trône ? Pourquoi donc Adonias règne-t-il ?
[1.13 La plupart des interprètes croient que David fit cette promesse à Bethsabée après la mort du premier fils qu’il avait eu d’elle, afin de la consoler de cette perte.]
14 (Et) Pendant que vous parlerez encore avec le roi, je viendrai après vous, et je compléterai vos paroles.
15 Bethsabée alla donc trouver le roi dans sa chambre. Or le roi était fort vieux, et Abisag de Sunam (la Sunamite) le servait.
16 Bethsabée s’inclina profondément, et adora le roi. Et le roi lui dit : Que désires-tu (veux-tu) ?
17 Elle lui répondit : Mon seigneur, vous avez juré à votre servante par le Seigneur votre Dieu, et vous m’avez dit : Salomon ton fils régnera après moi, et c’est lui qui sera assis sur mon trône.
18 Cependant voilà qu’Adonias s’est fait roi, sans que vous le sachiez, ô roi mon seigneur.
19 Il a immolé des bœufs, toute sorte de victimes grasses, et un grand nombre de béliers ; il a invité tous les enfants du roi, avec (même) le (grand) prêtre Abiathar, et Joab, général de l’armée ; mais il n’a point convié Salomon votre serviteur.
20 Or tout Israël a maintenant les yeux sur vous, ô roi mon seigneur, afin que vous leur déclariez, mon seigneur le roi, qui doit être assis après vous sur votre trône.
21 Car après que le roi mon seigneur se sera endormi avec ses pères, nous serons traités comme des criminels, moi et mon fils Salomon.
22 Elle parlait encore au roi, lorsque le prophète Nathan arriva.
23 Et l’on dit au roi : Voilà le prophète Nathan. Nathan s’étant présenté devant le roi, l’adora en s’inclinant jusqu’à terre
24 et (il) lui dit : O roi mon seigneur, avez-vous dit : Qu’Adonias règne après moi, et que ce soit lui qui soit assis sur mon trône ?
25 Car il est descendu aujourd’hui, il a immolé des bœufs, des victimes grasses et de nombreux béliers, et il a convié tous les fils du roi, les généraux de l’armée, et (même) le (grand) prêtre Abiathar, qui ont mangé et bu avec lui, en disant : Vive le roi Adonias !
26 Mais pour moi, votre serviteur, il ne m’a pas invité, ni le (grand) prêtre Sadoc, ni Banaïas, fils de Joïada, non plus que Salomon votre serviteur.
27 Cet ordre est-il venu de la part du roi mon seigneur, sans que vous ayez déclaré à votre serviteur qui devait être assis après le roi mon seigneur sur son trône ?
28 Le roi David répondit : Appelez-moi Bethsabée. Bethsabée s’étant présentée devant le roi, et se tenant devant lui
29 le roi lui jura, et lui dit : Vive le Seigneur (vit), qui a délivré mon âme de toute angoisse !
30 Ce que je t’ai juré par le Seigneur, le Dieu d’Israël, en disant : Salomon ton fils règnera après moi, et c’est lui qui sera assis à ma place sur mon trône, je le ferai dès aujourd’hui.
31 Bethsabée, inclinant profondément son visage jusqu’à terre, adora le roi et lui dit : Que David mon seigneur vive à jamais !
32 Le roi David dit encore : Faites-moi venir le (grand) prêtre Sadoc, le prophète Nathan et Banaïas, fils de Joïada. Lorsqu’ils se furent présentés devant le roi
33 il leur dit : Prenez avec vous les serviteurs de votre maître, faites monter sur ma mule mon fils Salomon, et menez-le à Gihon,
[1.33 A Gihon. La fontaine de Gihon, aujourd’hui Fontaine de la Vierge, à l’est de Jérusalem. Elle alimenta plus tard deux grands réservoirs placés dans la vallée (voir 2 Paralipomènes, 32, 30 ; 33, 14). C’était sans doute un lieu de réunion, comme la fontaine de Rogel et la plupart des sources en Orient.]
34 et que le (grand) prêtre Sadoc et le prophète Nathan le sacrent en ce lieu comme roi d’Israël ; et vous sonnerez de la trompette, et vous crierez : Vive le roi Salomon !
35 Et vous monterez après lui, et il viendra s’asseoir sur mon trône, il règnera à ma place, et je lui ordonnerai d’être chef d’Israël et de Juda.
36 Banaïas, fils de Joïada répondit au roi : Amen. Que le Seigneur, le Dieu du roi mon seigneur, l’ordonne (le roi parle) ainsi.
[1.36 Que le Seigneur, etc., c’est-à-dire confirme ce que vous avez dit vous-même.]
37 Comme le Seigneur a été avec le roi mon seigneur, qu’il soit de même avec Salomon, et qu’il élève son trône encore plus que ne l’a été le trône de David, mon roi et mon seigneur.
38 Alors le (grand) prêtre Sadoc descendit avec le prophète Nathan, Banaïas, fils de Joïada, les Céréthiens et les Phéléthiens, et ils firent monter Salomon sur la mule du roi David, et le menèrent à Gihon.
[1.38 Les Céréthiens et les Phéléthiens. Voir 2 Rois, 8, 18.]
39 Et le (grand) prêtre Sadoc prit du tu tabernacle une (la) corne (pleine) d’huile, et sacra (oignit) Salomon. Ils sonnèrent de la trompette, et tout le peuple s’écria : Vive le roi Salomon !
40 Une immense multitude monta après lui ; beaucoup jouaient de la flûte, et donnaient les marques d’une grande joie, et la terre retentissait de leurs acclamations.
41 (Or) Adonias et tous ceux qu’il avait invités entendirent ce bruit, et le festin venait de s’achever, et Joab, ayant reconnu le son de la trompette, dit : Que signifient ces cris et ce tumulte de la ville ?
42 Tandis qu’il parlait encore, Jonathas, fils du (grand) prêtre Abiathar, arriva, et Adonias lui dit : Entre, car tu es un vaillant homme, et tu nous apportes de bonnes nouvelles.
43 Jonathas répondit à Adonias : Nullement, car le roi David notre seigneur a fait Salomon roi.
44 Il a envoyé avec lui le (grand) prêtre Sadoc, le prophète Nathan, Banaïas, fils de Joïada, les Céréthiens et les Phéléthiens, et ils l’ont fait monter sur la mule du roi.
45 Et le (grand) prêtre Sadoc, et le prophète Nathan l’ont sacré (oint) roi à Gihon, d’où ils sont revenus avec des cris de joie dont a retenti la ville ; c’est là le bruit que vous avez entendu.
46 De plus, Salomon est assis sur le trône du royaume.
47 Et les serviteurs du roi sont venus bénir le roi David notre seigneur, en disant : Que Dieu rende le nom de Salomon encore plus illustre que le vôtre, et qu’il élève son trône au-dessus de votre trône. Et le roi, adorant Dieu dans son lit
48 a dit : Béni soit le Seigneur, le Dieu d’Israël, qui m’a fait voir aujourd’hui de mes propres yeux mon fils assis sur mon trône !
[1.48 A fait asseoir. Nous avons déjà remarqué que le verbe rendu dans la Vulgate par donner, a souvent, comme ici, sa signification primitive, celle de mettre, poser.]
49 Alors tous ceux qu’Adonias avait invités se levèrent saisis de frayeur, et chacun s’en alla de son côté.
50 Mais Adonias, craignant Salomon, se leva, et s’en alla saisir la corne de l’autel.
[1.50 La loi n’autorisait pas à regarder l’autel comme un asile pour les criminels, puisqu’elle ordonnait qu’on en arrachât tout coupable d’homicide volontaire (voir Exode, 21, 14).]
51 Alors on vint dire à Salomon : Voilà qu’Adonias, craignant le roi Salomon, a saisi la corne de l’autel ; et il dit : Que le roi Salomon me jure aujourd’hui qu’il ne fera pas mourir son serviteur par l’épée.
52 Salomon répondit : S’il est homme de bien, il ne tombera pas à terre un seul cheveu de sa tête ; mais, s’il est coupable, il mourra.
53 Le roi Salomon envoya donc vers Adonias, et le fit tirer de l’autel ; et Adonias, s’étant présenté devant le roi Salomon, l’adora ; et Salomon lui dit : Va dans ta maison.

Téléchargez l'application Bible.audio

Faire un don

Soutenez bible.audio

Afficher un passage

Veuillez saisir un passage.

Chercher dans la Bible

Partager

Pourquoi soutenir Bible.audio


Cette Bible est dans le domaine public.

Téléchargez l'application Bible.audio