/   /   /  Matthieu 12:41     

Matthieu 12.41
Grande Bible de Tours


Jésus et le sabbat

1 En ce temps-là, Jésus passait le long des blés un jour de sabbat ; et ses disciples, ayant faim, se mirent à cueillir des épis, et à en manger.
2 Les pharisiens, voyant cela, lui dirent : Voilà vos disciples qui font ce qu’il n’est pas permis de faire aux jours du sabbat.
3 Mais il leur dit : N’avez-vous pas lu ce que fit David lorsque lui et ceux qui l’accompagnaient furent pressés de la faim ?
4 Comment il entra dans la maison de Dieu, et mangea les pains de proposition, dont il n’était permis de manger ni à lui, ni à ceux qui étaient avec lui, mais aux prêtres seuls ?
5 Ou n’avez-vous pas lu dans la Loi que les prêtres, aux jours du sabbat, violent le sabbat dans le temple, et ne sont pas coupables ?
6 Or je vous déclare qu’il y a ici quelqu’un plus grand que le temple ;
7 Que, si vous saviez ce que signifie : Je veux la miséricorde, et non le sacrifice, vous n’auriez jamais condamné des innocents ;
8 Car le Fils de l’homme est maître du sabbat même.
9 Étant parti de là, il vint dans leur synagogue,
10 Et il y trouva un homme ayant une main desséchée. Ils l’interrogeaient, en disant : Est-il permis de guérir le jour du sabbat ?
11 Or il leur dit : Quel homme, parmi vous, ayant une brebis qui tombe dans une fosse le jour du sabbat, ne la prendra pas pour l’en retirer ?
12 Combien un homme ne vaut-il pas mieux qu’une brebis ! Il est donc permis de faire du bien les jours du sabbat.
13 Alors il dit à cet homme : Étendez votre main. Il l’étendit, et elle devint saine comme l’autre.

Jésus, le serviteur de l’Éternel contesté

14 Mais les pharisiens, étant sortis, tenaient conseil contre lui comment ils le perdraient.
15 Jésus, le sachant, s’éloigna de là ; beaucoup le suivirent, et il les guérit tous,
16 Et il leur ordonna de ne point le découvrir ;
17 Afin que cette parole du prophète Isaïe fût accomplie :
18 Voici mon serviteur que j’ai élu ; mon bien-aimé, dans lequel j’ai mis toute mon affection. Je ferai reposer mon Esprit sur lui, et il annoncera la justice aux nations.
19 Il ne disputera pas, il ne criera point, et personne n’entendra sa voix dans les places publiques ;
20 Il ne brisera point le roseau cassé, et il n’éteindra pas la mèche qui fume encore, jusqu’à ce qu’il fasse triompher la justice ;
21 Et les nations espéreront en son nom*.
Allusion à un passage du prophète Isaïe. (XLII, 1-4.)
22 Alors on lui présenta un possédé aveugle et muet, et il le guérit ; en sorte qu’il parlait et voyait.
23 Tout le peuple en fut étonné, et disait : N’est- ce pas là le fils de David ?
24 Mais les pharisiens, entendant cela, disaient : Cet homme ne chasse les démons que par la vertu de Béelzébub, prince des démons.
25 Or Jésus, connaissant leurs pensées, leur dit : Tout royaume divisé contre lui-même sera désolé ; et toute ville ou maison divisée contre elle-même ne subsistera pas.
26 Si Satan chasse Satan, il est divisé contre lui-même : comment donc son royaume subsistera-t-il ?
27 Si donc je chasse les démons par Béelzébub, par qui vos enfants* les chassent-ils ? C’est pourquoi ils seront eux-mêmes vos juges.
Les saints Pères entendent cette expression, vos enfants, des apôtres, que Jésus-Christ avait choisis parmi les Juifs.
28 Mais si je chasse les démons par l’Esprit de Dieu, le royaume de Dieu est donc parvenu jusqu’à vous.
29 Comment quelqu’un peut-il entrer dans la maison du fort, et piller ce qu’il possède, si auparavant il ne lie le fort, pour pouvoir ensuite piller sa maison ?
30 Celui qui n’est point avec moi est contre moi, et celui qui n’amasse point avec moi dissipe.
31 C’est pourquoi je vous déclare que tout péché et tout blasphème sera remis aux hommes ; mais le blasphème contre le Saint-Esprit ne sera point remis*.
Le blasphème contre le Saint-Esprit, suivant l’interprétation commune, est celui que commettaient les pharisiens en attribuant au démon les œuvres de Jésus, qui étaient manifestement l’œuvre de Dieu.
32 Et quiconque dira une parole contre le Fils de l’homme, elle lui sera remise ; mais si quelqu’un en dit une contre le Saint-Esprit, elle ne lui sera remise ni dans ce siècle, ni dans le siècle à venir.
33 Ou dites que l’arbre est bon, et que le fruit en est bon ; ou dites que l’arbre étant mauvais, le fruit aussi en est mauvais ; car par le fruit on connaît l’arbre.
34 Race de vipères, comment pouvez-vous dire de bonnes choses, puisque vous êtes mauvais ? car la bouche parle de l’abondance du cœur.
35 L’homme qui est bon tire de bonnes choses d’un bon trésor ; et l’homme méchant tire de mauvaises choses d’un mauvais trésor.
36 Or je vous déclare que les hommes rendront compte au jour du jugement de toute parole inutile qu’ils auront dite.
37 Car vous serez justifiés par vos paroles, et vous serez condamnés par vos paroles.
38 Alors quelques-uns des scribes et des pharisiens lui dirent : Maître, nous voulons voir quelque prodige de vous.
39 Mais il leur répondit : Cette génération méchante et adultère demande un signe, et on ne lui donnera pas d’autre signe que celui du prophète Jonas.
40 Car, de même que Jonas fut trois jours et trois nuits dans le ventre de la baleine, ainsi le Fils de l’homme sera trois jours et trois nuits dans le sein de la terre*.
Selon la division du temps usitée chez les Juifs, le corps du Sauveur resta trois jours et trois nuits dans le tombeau, c’est-à-dire une partie du vendredi, le samedi et une partie du dimanche.
41 Les Ninivites s’élèveront au jour du jugement contre cette race, et la condamneront, parce qu’ils ont fait pénitence à la prédication de Jonas ; et ici il y a plus que Jonas.
42 La reine du midi s’élèvera au jugement contre cette génération, et la condamnera, parce qu’elle est venue des extrémités de la terre entendre la sagesse de Salomon ; et ici il y a plus que Salomon.
43 Lorsque l’esprit impur est sorti d’un homme, il va errer dans des lieux arides, cherchant du repos, et il n’en trouve pas.
44 Alors il dit : Je retournerai dans ma maison, d’où je suis sorti ; et y revenant, il la trouve vide, nettoyée et parée.
45 En même temps il va prendre avec lui sept autres esprits plus méchants que lui, et entrant dans cette maison, ils y demeurent ; et le dernier état de cet homme devient pire que le premier. Ainsi arrivera-t-il à cette génération perverse.
46 Comme il parlait encore au peuple, sa mère et ses frères, se tenant au dehors, demandaient à lui parler.
47 Et quelqu’un lui dit : Voilà votre mère et vos frères* qui sont dehors, et qui vous demandent.
C’étaient ses cousins. Ils sont nommés, ainsi que leur mère, dans plusieurs endroits de l’Écriture : Jacques le Mineur, Joseph, Simon et Jude. Ils sont appelés frères, conformément à un usage de l’antiquité, qui désigne sous ce nom les cousins germains, et en général les parents les plus proches.
48 Mais il répondit à celui qui lui parlait : Qui est ma mère, et qui sont mes frères ?
49 Et étendant sa main sur ses disciples : Voici ma mère, dit-il, et mes frères.
50 Car quiconque fait la volonté de mon Père, qui est dans les cieux, est mon frère, ma sœur et ma mère*.
Jésus honore toujours sa mère. Il en relève ici la gloire, suivant une remarque des saints Pères, puisque personne autant que la bienheureuse Vierge Marie, le modèle des chrétiens, ne s’est conformé à la volonté du Père céleste.

L’Évangile en vidéo

Télécharger l'application Bible.audio

Soutenez bible.audio

Afficher un passage

Veuillez saisir un passage.

Chercher dans la Bible








Partager


Cette Bible est dans le domaine public.

“C”chrétiens
JE FAIS UN DON POUR CHRÉTIENS TV