/   /   /  Jean 1     

Jean 1
Grande Bible de Tours


1 Au commencement était le Verbe, et le Verbe était en Dieu, et le Verbe était Dieu*.
Saint Jean, par la révélation la plus sublime, plonge ses regards jusque dans l’éternité. Il nous fait connaître la génération éternelle du Verbe.
2 Il était au commencement en Dieu*.
Le Verbe était avant toutes les créatures, et avant le temps même ; rien n’a été fait hors de lui et sans lui. C’est la remarque de saint Augustin. (Tract. I in Joann., n. XIII.)
3 Toutes choses ont été faites par lui ; et rien de ce qui a été fait, n’a été fait sans lui.
4 En lui était la vie ; et la Vie était la Lumière des hommes ;
5 Et la Lumière luit dans les ténèbres, et les ténèbres ne l’ont point comprise.
6 Il y eut un homme envoyé de Dieu qui s’appelait Jean.
7 Il vint comme témoin pour rendre témoignage à la Lumière, afin que tous crussent par lui*.
Le Fils de Dieu n’avait pas besoin pour lui-même du témoignage de Jean-Baptiste, mais les hommes en avaient besoin pour croire en Celui dont il devait leur annoncer l’avènement.
8 Il n’était pas la Lumière, mais il devait rendre témoignage à la Lumière.
9 Celui-là était la vraie Lumière, qui illumine tout homme venant en ce monde.
10 Il était dans le monde*, et le monde a été fait par lui, et le monde ne l’a pas connu.
Il était dans le monde, non-seulement par sa puissance et son immensité, mais par les ouvrages de ses mains, qui le faisaient suffisamment connaître, et enfin par les lumières qu’il y répandait.
11 Il est venu chez lui, et les siens ne l’ont pas reçu.
12 Mais à tous ceux qui l’ont reçu il a donné le pouvoir d’être faits enfants de Dieu ; à ceux qui croient en son nom.
13 Qui ne sont point nés du sang, ni de la volonté de la chair, ni de la volonté de l’homme, mais de Dieu même.
14 Et le Verbe a été fait chair, et il a habité parmi nous, et nous avons vu sa gloire, sa gloire comme Fils unique du Père, étant plein de grâce et de vérité.
15 Jean rend témoignage de lui, et crie en disant : Voici Celui dont je vous ai dit : Celui qui doit venir après moi a été fait avant moi, parce qu’il était avant moi*.
Jésus, par sa génération éternelle, existe avant Jean-Baptiste, et il lui est supérieur. Jean-Baptiste était né sur la terre six mois avant Jésus-Christ ; mais, selon l’expression de saint Luc, Jésus lui est supérieur : Jésus, en effet, est le Verbe incarné, et Jean est son précurseur.
16 Et nous avons tous reçu de sa plénitude, et grâce pour grâce.
17 Car la loi a été donnée par Moïse ; la grâce et la vérité a été apportée par Jésus-Christ*.
La loi de l’Évangile est la loi de grâce.
18 Nul n’a jamais vu Dieu ; le Fils unique, qui est dans le sein du Père, en a donné la connaissance.
19 Or voici le témoignage que rendit Jean, lorsque les Juifs envoyèrent de Jérusalem des prêtres et des lévites pour lui demander : Qui êtes-vous ?
20 Il confessa, et ne le nia pas ; il confessa : Je ne suis pas le Christ.
21 Ils lui demandèrent : Quoi donc ! êtes-vous Élie ? Et il dit : Je ne le suis pas. Êtes-vous prophète ? Et il répondit : Non*.
Êtes-vous prophète, ou le Prophète annoncé par Moïse, c’est-à-dire le Messie ? (Voy. Deutéron., XVIII, 15.)
22 Ils lui dirent donc : Qui êtes-vous, afin que nous rendions réponse à ceux qui nous ont envoyés ? Que dites-vous de vous-même ?
23 Je suis, leur dit-il, la voix de celui qui crie dans le désert : Rendez droite la voie du Seigneur, comme a dit le prophète Isaïe.
24 Or ceux qui avaient été envoyés étaient des pharisiens.
25 Ils l’interrogèrent, et lui dirent : Pourquoi donc baptisez-vous, si vous n’êtes ni le Christ, ni Élie, ni prophète ?
26 Jean leur répondit : Pour moi, je baptise dans l’eau* ; mais il y a quelqu’un au milieu de vous que vous ne connaissez pas.
Le baptême de saint Jean est un baptême de préparation.
27 C’est lui qui doit venir après moi, qui a été fait avant moi ; et je ne suis pas digne de dénouer les cordons de sa chaussure.
28 Ces choses se passèrent à Béthanie*, au-delà du Jourdain, où Jean baptisait.
Ce lieu est aussi appelé Béthabara, c’est-à- dire le lieu du passage. On croit que les Israélites passèrent en cet endroit le Jourdain à pied sec, sous la conduite de Josué. C’est un endroit bien différent de Béthanie où demeuraient Lazare, Marthe et Marie.
29 Le lendemain, Jean vit Jésus venir à lui, et il dit : Voici l’Agneau de Dieu ; voici Celui qui ôte les péchés du monde.
30 C’est celui dont j’ai dit : Il vient après moi un homme qui a été fait avant moi, parce qu’il était avant moi.
31 Pour moi, je ne le connaissais pas ; mais je suis venu baptiser dans l’eau afin qu’il fût manifesté en Israël.
32 Et Jean rendit ce témoignage, en disant : J’ai vu le Saint-Esprit descendre du ciel comme une colombe, et il s’est reposé sur lui.
33 Pour moi, je ne le connaissais pas, mais Celui qui m’a envoyé baptiser dans l’eau, m’a dit : Celui sur qui vous verrez descendre et s’arrêter le Saint-Esprit, est celui qui baptise dans le Saint-Esprit.
34 Je l’ai vu, et j’ai rendu témoignage qu’il est le Fils de Dieu.
35 Le lendemain, Jean était encore là, avec deux de ses disciples ;
36 Et jetant la vue sur Jésus, qui marchait, il dit : Voici l’Agneau de Dieu*.
L’Agneau véritable, dont l’agneau pascal était la figure.
37 Ces deux disciples, l’ayant entendu parler ainsi, suivirent Jésus.
38 Jésus se retourna, et, voyant qu’ils le suivaient, il leur dit : Que cherchez-vous ? Ils lui répondirent : Rabbi (c’est-à-dire Maître), où demeurez-vous ?
39 Il leur dit : Venez, et voyez. Ils vinrent, et virent où il demeurait, et ils demeurèrent chez lui ce jour-là. Il était alors environ la dixième heure du jour.
40 André, frère de Simon Pierre, était un des deux qui avaient entendu parler Jean, et qui avaient suivi Jésus.
41 André ayant trouvé d’abord son frère Simon, lui dit : Nous avons trouvé le Messie, c’est-à-dire le Christ.
42 Il l’amena à Jésus. Jésus, l’ayant regardé, lui dit : Vous êtes Simon, fils de Jean ; vous serez appelé Céphas, c’est-à-dire Pierre.
43 Le lendemain, Jésus, voulant aller en Galilée, trouva Philippe, et lui dit : Suivez-moi.
44 Philippe était de Bethsaïde, ville d’André et de Pierre.
45 Philippe trouva Nathanaël, et lui dit : Nous avons trouvé Celui dont Moïse a parlé dans la Loi, et que les prophètes ont prédit, Jésus de Nazareth, fils de Joseph.
46 Nathanaël lui dit : Peut-il venir quelque chose de bon de Nazareth* ? Philippe lui dit : Venez, et voyez.
Le Christ devait naître à Bethléhem. Nathanaël n’avait pas connaissance, sans doute, de l’origine et de la naissance de Jésus-Christ.
47 Jésus voyant Nathanaël venir vers lui, dit de lui : Voici vraiment un Israélite en qui il n’y a point d’artifice.
48 Nathanaël lui dit : D’où me connaissez-vous ? Jésus lui répondit : Avant que Philippe vous eût appelé, je vous ai vu, lorsque vous étiez sous le figuier*.
En cette circonstance, Jésus manifesta à Nathanaël des faits qui purent le convaincre de sa puissance et de ses connaissances surnaturelles.
49 Nathanaël lui dit : Maître, vous êtes le Fils de Dieu ; vous êtes le Roi d’Israël.
50 Jésus lui répondit : Vous croyez, parce que je vous ai dit : Je vous ai vu sous le figuier ; vous verrez de plus grandes choses.
51 Et il ajouta : En vérité, en vérité je vous le dis, vous verrez le ciel ouvert, et les anges de Dieu monter et descendre sur le Fils de l’homme.

Téléchargez l'application Bible.audio

L’Évangile en vidéo

Faire un don

Soutenez bible.audio

Afficher un passage

Veuillez saisir un passage.

Chercher dans la Bible

Partager

Pourquoi soutenir Bible.audio


Cette Bible est dans le domaine public.

Téléchargez l'application Bible.audio