Soutenez bible.audio

 /   /   /  1 Rois 2:34     

1 Rois 2.34
Grande Bible de Tours


Derniers instants et mort de David

1 Or, le jour de la mort de David approchant, il donna ces avis à Salomon, son fils, et lui dit :
2 J’entre dans la voie de toute la terre ; soyez ferme, et soyez homme.
3 Observez les commandements du Seigneur votre Dieu ; marchez dans ses voies, gardez ses cérémonies, ses ordonnances et ses lois, selon qu’il est écrit dans la loi de Moïse, afin que vous ayez l’intelligence de tout ce que vous ferez et entreprendrez.
4 Ainsi le Seigneur confirmera la parole qu’il m’a donnée, en disant : Si vos enfants demeurent fermes dans leur voie, et qu’ils marchent devant moi dans la vérité, de tout leur cœur, et de toute leur âme, vous aurez toujours un de vos descendants assis sur le trône d’Israël.
5 Vous savez aussi de quelle manière j’ai traité Joab, fils de Sarvia, et ce qu’il a fait à deux généraux de l’armée d’Israël, Abner, fils de Ner, et Amasa, fils de Jéther, qu’il a assassinés, répandant leur sang durant la paix comme il aurait fait durant la guerre, et en ayant ensanglanté le baudrier qui était sur ses reins et les chaussures qu’il avait aux pieds.
6 Vous agirez donc selon votre sagesse, et vous ne permettrez pas qu’après avoir vieilli il descende en paix dans le tombeau*.
David n’avait osé punir les crimes de Joab, parce que son règne était encore peu affermi et que l’autorité de Joab était grande dans l’armée. Il l’avait fait aussi par douceur et par un sentiment de pénitence pour ses propres péchés ; mais comme Joab était un esprit brouillon, il craint qu’il ne trouble le règne de son fils. C’est pourquoi il commande à Salomon de le punir des crimes dont l’impunité était même un sujet à quelques-uns de l’accuser d’avoir contribué à ses crimes, ou d’avoir usé d’une trop grande négligence à l’en punir, et il craignait en cela les jugements de Dieu.
7 Vous témoignerez votre reconnaissance aux fils de Berzellaï, de Galaad, et ils mangeront à votre table, parce qu’ils sont venus au-devant de moi lorsque je fuyais devant Absalon, votre frère.
8 Vous avez, de plus, près de vous Séméi, fils de Géra, fils de Jémini, de Bahurim, qui prononça contre moi des malédictions outrageuses lorsque j’allais au camp ; mais comme il vint au-devant de moi lorsque je passai le Jourdain, je lui jurai par le Seigneur que je ne le ferais point mourir par l’épée.
9 Ne laissez pas son crime impuni. Vous êtes sage pour savoir le traitement que vous devez lui faire subir ; vous aurez soin qu’en sa vieillesse il ne descende au tombeau que par une mort sanglante.
10 David s’endormit donc avec ses pères, et il fut enseveli dans la ville de David*.
Le tombeau de David subsistait à Jérusalem, sur le mont Sion, du temps des Apôtres. (Act. des Ap., II, 29.) Aujourd’hui il est encore en honneur, et beaucoup de voyageurs modernes en parlent. (Voy. Voyage dans l’Arabie Pétrée, la Judée, etc., par l’abbé Bourassé. — Tours Marme.)
11 Le temps du règne de David sur Israël fut de quarante ans. Il régna sept ans à Hébron, et trente-trois ans à Jérusalem.
12 Or Salomon prit possession du royaume de David, son père, et son règne s’affermit fortement.

Premières décisions du roi Salomon

13 Alors Adonias, fils d’Haggith, vint trouver Bethsabée, mère de Salomon. Bethsabée lui dit : Votre venue est-elle pacifique ? Il répondit : Elle est pacifique.
14 Et il ajouta : J’ai à vous parler. Parlez, reprit Bethsabée.
15 Vous savez, dit Adonias, que la couronne m’appartenait, et que tout Israël m’avait choisi par préférence pour être son roi ; mais le royaume a été transféré et est passé à mon frère ; c’est le Seigneur qui le lui a donné.
16 Maintenant donc je n’ai qu’une prière à vous adresser, ne me faites pas la confusion de me refuser. Bethsabée ajouta : Parlez.
17 Adonias lui dit : Le roi Salomon ne peut rien vous refuser ; demandez-lui pour moi, je vous prie, Abisag, de Sunam, afin que je l’épouse.
18 Bethsabée lui répondit : Bien, je parlerai pour vous au roi.
19 Bethsabée vint donc trouver le roi Salomon, afin de lui parler pour Adonias. Le roi se leva, vint au-devant d’elle, la salua profondément, et s’assit sur son trône. On plaça un trône pour la mère du roi, et elle s’assit à sa droite.
20 Elle dit à Salomon : Je n’ai qu’une petite prière à vous adresser, ne me donnez pas la confusion d’être refusée. Le roi lui dit : Ma mère, demandez ; car il ne serait pas juste de couvrir votre visage de confusion.
21 Bethsabée reprit : Donnez pour femme Abisag, de Sunam, à votre frère Adonias.
22 Le roi Salomon répondit à sa mère, et lui dit : Pourquoi demandez-vous Abisag, de Sunam, pour Adonias ? Demandez aussi pour lui le royaume, car il est mon frère aîné, et il a pour lui Abiathar, grand prêtre, et Joab, fils de Sarvia.
23 C’est pourquoi Salomon jura par le Seigneur, et dit : Que Dieu me traite dans toute sa sévérité ; car Adonias, par cette demande, a parlé contre sa propre vie*.
Adonias passant les bornes de la modestie, et osant demander celle qui avait tenu lieu de femme à David, cherchait par là à s’ouvrir une voie pour monter sur le trône. C’était donc lui seul, et non pas Salomon, qu’on devait regarder comme la cause de sa mort. (THÉODORET. in III Reg., quœst. 7.)
24 Et maintenant, vive le Seigneur, qui m’a affermi, qui m’a fait asseoir sur le trône de David, mon père, et qui a établi ma maison comme il l’avait dit ! Adonias sera mis à mort aujourd’hui.
25 Et le roi Salomon envoya Banaïas, fils de Joïada, pour exécuter cet ordre ; Banaïas frappa Adonias et le tua.
26 Le roi dit aussi à Abiathar, grand prêtre : Allez à Anathoth, dans la terre qui vous appartient ; vous mériteriez la mort ; mais je ne vous ferai pas mourir, parce que vous avez porté l’arche du Seigneur Dieu devant David, mon père, et que vous avez accompagné mon père dans tous les travaux qu’il a supportés.
27 Salomon renvoya donc Abiathar, afin qu’il ne fit plus les fonctions de grand prêtre du Seigneur, et que la parole que le Seigneur avait prononcée à Silo touchant la maison d’Héli fût accomplie.
28 Cette nouvelle parvint à Joab ; et comme Joab avait suivi le parti d’Adonias et non celui de Salomon, il s’enfuit dans le tabernacle du Seigneur et prit la corne de l’autel.
29 On annonça au roi Salomon que Joab était réfugié dans le tabernacle du Seigneur, et qu’il se tenait auprès de l’autel ; Salomon envoya Banaïas, fils de Joïada, et lui dit : Allez, et tuez-le.
30 Banaïas vint au tabernacle du Seigneur, et dit à Joab : Le roi vous commande de sortir. Joab répondit : Je ne sortirai pas, mais je mourrai ici. Banaïas fit son rapport au roi et lui dit : Voilà ce que Joab m’a répondu.
31 Le roi lui dit : Faites comme il a parlé ; tuez-le, ensevelissez-le ; et vous éloignerez de moi et de la maison de mon père le sang innocent répandu par Joab* ;
Joab, ayant tué Abner et Amasa en trahison, s’était rendu indigne de tout asile, selon la loi de Dieu qui ordonnait que si quelqu’un tuait son prochain volontairement et en trahison, on l’arracherait de l’autel même, afin de le faire mourir. (Exode, XXI, 14.)
32 Et le Seigneur fera retomber son sang sur sa tête, parce qu’il a assassiné deux hommes justes qui valaient mieux que lui, et qu’il a tué par l’épée, sans que mon père David le sût, Abner, fils de Ner, général de l’armée d’Israël, et Amasa, fils de Jéther, général de l’armée de Juda.
33 Et leur sang retombera pour jamais sur la tête de Joab et sur sa postérité. Mais que le Seigneur donne une paix éternelle à David et à sa postérité, à sa maison et à son trône.
34 Banaïas, fils de Joïada, retourna vers Joab, l’attaqua et le tua, et on l’ensevelit dans sa maison, dans le désert.
35 Alors le roi établit à la place de Joab Banaïas, fils de Joïada, général de l’armée, et Sadoc, grand prêtre, à la place d’Abiathar.
36 Le roi envoya aussi appeler Séméi, et lui dit : Bâtissez-vous une maison à Jérusalem, et demeurez-y ; n’en sortez pas pour aller d’un côté ou d’un autre.
37 Le jour où vous sortirez et où vous passerez le torrent de Cédron, sachez que vous serez tué ; votre sang retombera sur votre tête.
38 Séméi dit au roi : Cet ordre est juste. Ce que le roi, mon seigneur, a dit sera exécuté par son serviteur. Séméi demeura donc longtemps à Jérusalem.
39 Mais, trois ans après, il arriva que les serviteurs de Séméi s’enfuirent vers Achis, fils de Maacha, roi de Geth ; et on vint prévenir Séméi que ses serviteurs étaient à Geth.
40 Séméi se leva, sella son âne, et s’en alla vers Achis, à Geth, pour réclamer ses serviteurs, et les ramena de Geth.
41 On annonça à Salomon que Séméi était allé de Jérusalem à Geth, et était revenu.
42 Il le manda, et lui dit : Ne vous ai-je pas juré par le Seigneur, et ne vous ai-je pas prévenu en vous disant : Le jour où vous sortirez pour aller d’un côté ou d’un autre, sachez que vous serez puni de mort ; et vous m’avez répondu : Cette parole est juste.
43 Pourquoi donc n’avez-vous pas gardé le serment que vous avez fait au Seigneur et l’ordre que je vous avais donné ?
44 Et le roi dit à Séméi : Vous savez tout le mal que votre conscience vous reproche d’avoir fait à David, mon père. Le Seigneur a fait retomber votre méchanceté sur votre tête.
45 Le roi Salomon sera béni, et le trône de David sera stable éternellement devant le Seigneur.
46 C’est pourquoi le roi donna ordre à Banaïas, fils de Joïada, qui frappa Séméi et le tua.

Télécharger l'application Bible.audio

Soutenez bible.audio

Afficher un passage

Veuillez saisir un passage.

Chercher dans la Bible








Partager


Cette Bible est dans le domaine public.

JE FAIS UN DON

Télécharger l'application Bible.audio