/   /   /  Jean 3:15     

Jean 3.15
Grande Bible de Tours


1 Or il y avait un homme parmi les pharisiens nommé Nicodème, un des chefs des Juifs* ;
Nicodème était un personnage notable parmi les Juifs : il était membre du grand conseil de la nation.
2 Il vint la nuit trouver Jésus, et lui dit : Maître, nous savons que vous êtes venu de la part de Dieu pour nous instruire ; car personne ne peut faire les miracles que vous faites, si Dieu n’est avec lui.
3 Jésus lui répondit : Je vous le dis en vérité, personne ne peut voir le royaume de Dieu, s’il ne naît de nouveau.
4 Nicodème lui dit : Comment un homme déjà vieux peut-il naître ? Peut-il rentrer dans le sein de sa mère, et renaître* ?
Nicodème entendait d’une manière charnelle une doctrine et une renaissance spirituelles.
5 Jésus lui répondit : En vérité, en vérité je vous le dis, si un homme ne renaît de l’eau et de l’Esprit-Saint, il ne peut entrer dans le royaume de Dieu.
6 Ce qui est né de la chair est chair, et ce qui est né de l’esprit est esprit.
7 Ne vous étonnez pas de ce que je vous ai dit : Il faut que vous naissiez de nouveau.
8 L’Esprit souffle où il veut, et vous entendez bien sa voix, mais vous ne savez d’où il vient, ni où il va : il en est de même de tout homme qui est né de l’Esprit.
9 Nicodème lui répondit : Comment cela peut-il se faire ?
10 Jésus lui dit : Vous êtes maître en Israël, et vous ignorez ces choses !
11 En vérité, en vérité je vous le dis, nous disons ce que nous savons, et nous rendons témoignage de ce que nous avons vu, et vous ne recevez point notre témoignage.
12 Si vous ne me croyez pas lorsque je vous parle des choses de la terre, comment me croirez-vous quand je vous parlerai des choses du ciel ?
13 Personne n’est monté au ciel, excepté Celui qui est descendu du ciel, le Fils de l’homme, qui est dans le ciel.
14 De même que Moïse éleva dans le désert le serpent d’airain*, ainsi il faut que le Fils de l’homme soit élevé,
Voy. Nombr., XXI, 6 et suiv.
15 Afin que quiconque croit en lui ne périsse pas, mais qu’il ait la vie éternelle.
16 Car Dieu a tellement aimé le monde, qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse pas, mais qu’il ait la vie éternelle.
17 Car Dieu n’a pas envoyé son Fils dans le monde pour juger le monde, mais afin que le monde soit sauvé par lui*.
Le premier avènement du Sauveur est tout de miséricorde ; le second sera un avènement de justice.
18 Celui qui croit en lui n’est pas condamné ; mais celui qui ne croit pas est déjà condamné, parce qu’il ne croit pas au nom du Fils unique de Dieu*.
La foi en Jésus-Christ, Fils de Dieu, est le principe du salut.
19 Et cette condamnation vient de ce que la Lumière est venue dans le monde, et que les hommes ont mieux aimé les ténèbres que la lumière, car leurs œuvres étaient mauvaises.
20 Car quiconque fait le mal, hait la lumière, et ne s’approche pas de la lumière, de peur que ses œuvres ne soient découvertes.
21 Mais celui qui agit selon la vérité s’approche de la lumière, afin que ses œuvres soient manifestées, parce qu’elles ont été faites en Dieu.
22 Jésus vint ensuite en Judée, suivi de ses disciples ; il y demeurait avec eux, et y baptisait*.
Par le ministère de ses apôtres, comme il est dit chap. IV, vers. 2.
23 Jean baptisait aussi à Ennon, près de Salim, parce qu’il y avait là beaucoup d’eau ; et on y venait, et on y était baptisé* ;
Jean baptisait par immersion ; par conséquent il fallait beaucoup d’eau pour administrer ce baptême. Plusieurs interprètes ont conclu de cette remarque que les disciples de Jésus baptisaient seulement par infusion.
24 Car alors Jean n’avait pas été mis en prison.
25 Une dispute s’éleva entre les disciples de Jean et les Juifs touchant le baptême.
26 Et les premiers vinrent vers Jean, et lui dirent : Maître, celui qui était avec vous au-delà du Jourdain, auquel vous avez rendu témoignage, baptise maintenant, et tous vont à lui.
27 Jean leur répondit : L’homme ne peut rien recevoir, s’il ne lui a été donné du Ciel.
28 Vous me rendez vous-mêmes témoignage que j’ai dit : Je ne suis pas le Christ ; mais j’ai été envoyé devant lui*.
Les disciples de Jean, d’après le témoignage de leur maître, devaient reconnaître Jésus pour le Messie.
29 L’époux est celui qui a l’épouse ; mais l’ami de l’époux qui se tient debout et l’écoute, est ravi de joie à cause de la voix de l’époux. Ma joie est donc maintenant au comble.
30 Il faut qu’il croisse, et que je diminue.
31 Celui qui est venu d’en haut est au-dessus de tous. Celui qui tire son origine de la terre est de la terre, et ses paroles tiennent de la terre. Celui qui est venu du ciel est au-dessus de tous ;
32 Et il rend témoignage de ce qu’il a vu et entendu, et personne ne reçoit son témoignage.
33 Celui qui a reçu son témoignage a attesté que Dieu est véritable.
34 Celui que Dieu a envoyé dit les paroles de Dieu ; car Dieu ne donne pas son Esprit avec mesure.
35 Le Père aime le Fils, et il lui a mis toutes choses entre les mains.
36 Celui qui croit au Fils a la vie éternelle ; celui qui ne croit pas au Fils ne verra point la vie ; mais la colère de Dieu demeure sur lui.

L’Évangile en vidéo

Faire un don

Soutenez bible.audio

Afficher un passage

Veuillez saisir un passage.

Chercher dans la Bible

Partager

Pourquoi soutenir Bible.audio


Cette Bible est dans le domaine public.

Soutenez bible.audio