/   /   /  Galates 4:12     

Galates 4.12
Vigouroux


1 Or je dis : Tant que l’héritier est enfant, il ne diffère en rien d’un esclave, quoiqu’il soit le maître de tout ;
2 mais il est sous des tuteurs et des curateurs, jusqu’au temps marqué par le père.
3 Ainsi nous-mêmes, lorsque nous étions enfants, nous étions sous l’esclavage des rudiments (premiers éléments) du monde.
[4.3 Aux éléments du monde, donnés au monde ; c’est-à-dire aux cérémonies de la loi en usage parmi les Juifs charnels, et qui étaient des instructions grossières et figuratives que Dieu donnait au monde.]
4 Mais, lorsque fut venue la plénitude des temps, Dieu a envoyé son Fils, formé d’une femme, assujetti à la loi,
[4.4 La plénitude du temps ; c’est-à-dire le temps de la majorité.]
5 pour qu’il rachetât ceux qui étaient sous la loi, pour que nous reçussions l’adoption des fils.
6 Et parce que vous êtes fils, Dieu a envoyé dans vos cœurs l’Esprit de son Fils, qui crie : Abba, Père !
[4.6 Abba, Père. Voir Marc, 14, 36.]
7 Ainsi, nul n’est plus esclave, mais fils. S’il est fils, il est aussi héritier par la grâce de Dieu.
8 Mais alors, ne connaissant pas Dieu, vous serviez des êtres qui ne sont pas dieux par leur nature.
9 Mais maintenant que vous connaissez Dieu, bien mieux, que vous êtes connus de Dieu, comment retournez-vous vers ces pauvres et faibles rudiments (éléments), auxquels vous voulez de nouveau vous asservir ?
10 Vous observez les jours, et les mois, et les temps, et les années.
[4.10 L’Apôtre parle ici soit de l’observation des jours heureux ou malheureux, soit des fêtes juives, à l’observance desquelles les docteurs juifs cherchaient à amener les Galates.]
11 Je crains pour vous d’avoir peut-être travaillé en vain parmi vous.
12 Soyez comme moi ; car moi aussi je suis (j’ai été) comme vous. Frères, je vous en prie : vous ne m’avez offensé en rien.
13 Vous savez que je vous ai annoncé autrefois l’Evangile dans l’infirmité de la chair ; et que l’épreuve à laquelle vous mettait ma chair
[4.13 Dans la faiblesse de la chair ; c’est-à-dire au milieu des tribulations que j’éprouvais. « Lorsque Paul traversa pour la première fois le pays des Galates (voir Actes des Apôtres, 16, 6), il fut, paraît-il, retenu au milieu d’eux par un état de maladie ; et il profita de ce séjour forcé pour leur annoncer l’Evangile. — Cette épreuve : sa maladie, que Paul appelle la faiblesse de la chair, aurait pu nuire au succès de sa prédication, en attirant sur lui le mépris des Galates ; mais il n’en fut rien. Â» (CRAMPON)]
14 ne vous a inspiré ni mépris ni dégoût ; mais vous m’avez reçu comme un ange de Dieu, comme le Christ Jésus.
15 Où est donc votre bonheur d’alors ? Car je puis vous rendre témoignage que, s’il eût été possible, vous vous seriez arraché les yeux, pour me les donner.
16 Suis-je donc devenu votre ennemi, en vous disant la vérité ?
17 Ils sont zélés pour vous, mais non d’un bon zèle ; ils veulent vous séparer de moi, afin que vous soyez zélés pour eux.
18 Il est bon que vous ayez toujours du zèle pour le bien, et non pas seulement lorsque je suis présent parmi vous.
19 Mes petits enfants, pour qui j’éprouve de nouveau les douleurs de l’enfantement, jusqu’à ce que le Christ soit formé en vous !
20 Je voudrais être près de vous en ce moment, et changer de langage ; car je suis en perplexité (embarrassé) à votre sujet.
21 Dites-moi, vous qui voulez être sous la loi, n’avez-vous pas lu la loi ?
22 Car il est écrit qu’Abraham eut deux fils, l’un de l’esclave, et l’autre de la femme libre.
[4.22 Voir Genèse, 16, 15 ; 21, 2. — Deux fils, Ismaël et Isaac, le premier de la servante égyptienne, Agar, le second, de la femme libre, Sara.]
23 Mais celui de l’esclave naquit selon la chair ; et celui de la femme libre, naquit en vertu de la promesse.
24 Cela a été dit par allégorie ; car ces femmes sont deux alliances : l’une sur le mont Sina, qui enfante pour la servitude, et c’est Agar ;
[4.24 Le mont Sina où la loi fut donnée au peuple d’Israël, dans la péninsule du Sinaï.]
25 car Sina est une montagne d’Arabie, qui correspond à la Jérusalem d’à présent, laquelle est esclave avec ses enfants.
26 Mais la Jérusalem d’en-haut est libre, et c’est notre mère.
[4.26 La Jérusalem d’en haut, le ciel.]
27 En effet, il est écrit : Réjouis-toi, stérile, qui n’enfantes pas ; éclate, pousse des cris de joie, toi qui ne deviens pas mère ; parce que les enfants de la délaissée sont plus nombreux que ceux de la femme mariée.
[4.27 Voir Isaïe, 54, 1.]
28 Pour nous, mes frères, nous sommes, comme Isaac, les enfants de la promesse.
[4.28 Voir Romains, 9, 8.]
29 Et de même qu’alors celui qui était né selon la chair persécutait celui qui était né selon l’esprit, ainsi en est-il encore maintenant.
30 Mais que dit l’Ecriture ? Chasse l’esclave et son fils ; car le fils de l’esclave ne sera pas héritier avec le fils de la femme libre.
[4.30 Voir Genèse, 21, 10.]
31 Ainsi, mes frères, nous ne sommes pas les enfants de l’esclave, mais de la femme libre ; et c’est par cette liberté que le Christ nous a rendus libres.

Téléchargez l'application Bible.audio

Faire un don

Soutenez bible.audio

Afficher un passage

Veuillez saisir un passage.

Chercher dans la Bible

Partager

Pourquoi soutenir Bible.audio


Cette Bible est dans le domaine public.

Téléchargez l'application Bible.audio