Soutenez bible.audio

 /   /   /  Galates 3     

Galates 3
Vigouroux


1 O Galates insensés, qui vous a fascinés, pour que vous n’obéissiez plus à la vérité, vous aux yeux de qui Jésus-Christ a été représenté, comme crucifié au milieu de vous ?
2 Je veux seulement savoir ceci de vous : Est-ce par les œuvres de la loi que vous avez reçu l’Esprit, ou par la prédication (l’audition) de la foi ?
3 Etes-vous tellement insensés qu’après avoir commencé par l’Esprit vous finissiez maintenant par la chair ?
4 Avez-vous tant souffert en vain ? si toutefois c’est en vain.
[3.4 Si cependant, etc. ; c’est-a-dire je veux espérer que ce ne sera pas en vain.]
5 Celui qui vous communique l’Esprit, et qui opère des miracles parmi vous, le fait-il par les œuvres de la loi, ou par la prédication (l’audition) de la foi ?
6 Ainsi qu’il est écrit : Abraham crut à Dieu, et cela lui fut imputé à justice ? (.)
[3.6 Voir Genèse, 15, 6 ; Romains, 4, 3 ; Jacques, 2, 23.]
7 Reconnaissez donc que ceux qui s’appuient sur la foi, ceux-là sont les enfants d’Abraham.
[3.7 Ceux qui s’appuient sur la foi ; littéralement : Qui sont de la foi, ou par la foi, en vertu de la foi. L’Apôtre veut dire que c’est la foi qui fait les véritables enfants d’Abraham.]
8 Aussi l’Ecriture, prévoyant que c’est par la foi que Dieu justifierait les nations, l’a annoncé d’avance à Abraham : Toutes les nations seront bénies en toi.
[3.8 Voir Genèse, 12, 3 ; Ecclésiastique, 44, 20.]
9 Ceux donc qui s’appuient sur la foi seront bénis avec le fidèle Abraham.
10 Car tous ceux qui s’appuient sur les œuvres de la loi, sont sous la malédiction. En effet, il est écrit : Maudit est quiconque ne persévère pas dans tout ce qui est écrit au livre de la loi.
[3.10 Voir Deutéronome, 27, 26.]
11 Et il est évident que nul n’est justifié devant Dieu par la loi, puisque : Le juste vit de la foi.
[3.11 Voir Habacuc, 2, 4 ; Romains, 1, 17.]
12 Or la loi ne s’appuie pas sur la foi ; mais : Celui qui observera les commandements, aura la vie par eux.
[3.12 Voir Lévitique, 18, 5. — Avant les paroles celui qui observera, etc., il faut restituer l’ellipse de la formule l’Ecriture dit, qui est ici évidemment sous-entendue.]
13 Le Christ nous a rachetés de la malédiction de la loi, étant devenu malédiction pour nous ; car il est écrit : Maudit est quiconque est pendu au bois ;
[3.13 Voir Deutéronome, 21, 23.]
14 afin que la bénédiction d’Abraham fût communiquée aux gentils par le Christ Jésus, et que nous reçussions par la foi l’Esprit qui avait été promis.
[3.14 La promesse de l’Esprit ; c’est-à-dire l’Esprit qui avait été promis implicitement, voir Genèse, 22, 17-18 ; mais explicitement, voir Isaïe, 44, 3 ; Ezéchiel, 39, 29 ; Joël, 2, 28.]
15 Mes frères (je parle à la manière des hommes), quand le testament est en bonne forme, personne ne peut l’annuler ou n’y ajouter quoi que ce soit.
[3.15 Voir Hébreux, 9, 17.]
16 Or, les promesses ont été faites à Abraham, et à sa postérité (celui qui naîtrait de lui). Il ne dit pas : Et à ses postérités (à ceux qui naîtront), comme s’il s’agissait de plusieurs ; mais il dit, comme parlant d’un seul : Et à ta postérité (celui qui naîtra de toi), qui est le Christ.
[3.16 Il ; c’est-à-dire Dieu.]
17 Voici ce que je veux dire : Dieu ayant conclu une alliance en bonne forme, la loi, qui a été donnée quatre cent trente ans après, n’a pu la rendre nulle, ni abroger la promesse.
18 Car si c’est par la loi qu’est donné l’héritage, ce n’est donc plus par la promesse. Or, Dieu l’a donné à Abraham par une promesse.
19 Pourquoi donc la loi ? Elle a été établie à cause des transgressions, jusqu’à ce que vînt la postérité (rejeton) à qui la promesse avait été faite ; cette loi a été promulguée par les anges et par l’entremise d’un médiateur.
20 Or un médiateur n’est pas le médiateur d’un seul ; et Dieu est un seul.
21 La loi est-elle donc opposée aux promesses de Dieu ? Loin de là ! Car s’il avait été donné une loi qui pût produire la vie, la justice viendrait véritablement de la loi.
22 Mais l’Ecriture a tout renfermé sous le péché, afin que la promesse fût réalisée, pour les croyants, par la foi en Jésus-Christ.
[3.22 Le mot tout est pour tous les hommes. Nous avons déjà fait observer que cette énallage de genre avait pour but d’exprimer la généralité la plus complète. L’Apôtre ne fait que répéter ici ce qu’il a dit précédemment, voir Romains, 3, 9, savoir que les Juifs et les Grecs (c’est-à-dire tous les gentils) étaient tous sous le péché.]
23 Or, avant que vînt la foi, nous étions enfermés sous la garde de la loi, en attendant cette foi qui devait être révélée.
24 Ainsi la loi a été notre précepteur (pédagogue, note) dans le Christ, pour que nous fussions justifiés par la foi.
[3.24 Les pédagogues, chez les Grec et les Romains, étaient ordinairement des esclaves qui accompagnaient partout les enfants confiés à leurs soins, veillaient sur eux et leur apprenaient les premiers éléments des connaissances, jusqu’à ce que l’enfant pût entendre plus tard les leçons de quelque maître renommé. Tel fut exactement le rôle de la Loi auprès du peuple Juif.]
25 Mais, la foi étant venue, nous ne sommes plus au précepteur (pédagogue) ;
[3.25 Nous sommes des fils sortis de tutelle, libres.]
26 car vous êtes tous enfants de Dieu par la foi en Jésus-Christ.
27 En effet, vous tous qui avez été baptisé dans le Christ, vous avez été revêtus du Christ.
[3.27 Voir Romains, 6, 3.]
28 Il n’y a plus ni Juif ni Gentil (Grec) ; il n’y a plus ni (d’) esclave ni (de) libre ; il n’y a plus ni homme ni femme ; car tous vous êtes un en Jésus-Christ.
[3.28 Grec ; c’est-à-dire gentil en général.]
29 Que si vous êtes au Christ, vous êtes donc la postérité d’Abraham, héritiers en vertu de la promesse.

Télécharger l'application Bible.audio

Soutenez bible.audio

Afficher un passage

Veuillez saisir un passage.

Je fais un don

Chercher dans la Bible

Partager

Pourquoi soutenir Bible.audio


Cette Bible est dans le domaine public.