/   /   /  Galates 4:20     

Galates 4.20
Bible en français courant


1 En d’autres mots, voici ce que je veux dire: aussi longtemps qu’un héritier est mineur, sa situation ne diffère pas de celle d’un esclave, bien que théoriquement tout lui appartienne.
2 En fait, il est soumis à des personnes qui prennent soin de lui et s’occupent de ses affaires jusqu’au moment fixé par son père.
3 Nous, de même, nous étions précédemment comme des enfants, nous étions esclaves des forces spirituelles du monde.
4 Mais quand le moment fixé est arrivé, Dieu a envoyé son Fils: il est né d’une femme et il a été soumis à la loi juive,
5 afin de délivrer ceux qui étaient soumis à la loi, et de nous permettre ainsi de devenir enfants de Dieu.
6 Pour prouver que vous êtes bien ses enfants, Dieu a envoyé dans nos cœurs l’Esprit de son Fils, l’Esprit qui crie: « Abba, ô mon Père ! »
7 Ainsi, tu n’es plus esclave, mais enfant; et puisque tu es son enfant, Dieu te donnera l’héritage qu’il réserve à ses enfants.
8 Autrefois, vous ne connaissiez pas Dieu et vous étiez esclaves de dieux qui n’en sont pas en réalité.
9 Mais maintenant que vous connaissez Dieu – ou, plutôt, maintenant que Dieu vous connaît –, comment est-il possible que vous retourniez à ces faibles et misérables forces spirituelles ? Voulez-vous redevenir leurs esclaves?
10 Vous attachez une telle importance à certains jours, certains mois, certaines saisons et certaines années !
11 Vous m’inquiétez: toute la peine que je me suis donnée pour vous serait-elle inutile?
12 Frères, je vous en supplie, devenez semblables à moi, puisque je me suis fait semblable à vous. Vous ne m’avez causé aucun tort.
13 Vous vous rappelez pourquoi je vous ai annoncé la Bonne Nouvelle la première fois: c’est parce que j’étais malade.
14 La vue de mon corps malade était éprouvante pour vous, et pourtant vous ne m’avez pas méprisé ou repoussé. Au contraire, vous m’avez accueilli comme un ange de Dieu, ou même comme Jésus-Christ.
15 Vous étiez si heureux! Que vous est-il donc arrivé? Je peux vous rendre ce témoignage: s’il avait été possible, vous vous seriez arraché les yeux pour me les donner!
16 Et maintenant, suis-je devenu votre ennemi parce que je vous dis la vérité?
17 Il en est d’autres qui manifestent beaucoup d’intérêt pour vous, mais dont les intentions ne sont pas bonnes. Ce qu’ils veulent, c’est vous détacher de moi pour que vous leur portiez tout votre intérêt.
18 Certes, il est bon d’être rempli d’intérêt, mais pour le bien, et cela en tout temps, non pas seulement quand je suis parmi vous.
19 Mes enfants, je souffre de nouveau pour vous, comme une femme qui accouche, jusqu’à ce qu’il soit clair que le Christ est présent parmi vous.
20 Combien j’aimerais me trouver auprès de vous en ce moment afin de pouvoir vous parler autrement. Je suis si perplexe à votre sujet!
21 Dites-moi, vous qui voulez être soumis à la loi: n’entendez-vous pas ce que déclare cette loi?
22 Il est écrit, en effet, qu’Abraham eut deux fils, l’un d’une esclave, Agar, et l’autre d’une femme née libre, Sara.
23 Le fils qu’il eut de la première naquit conformément à l’ordre naturel, mais le fils qu’il eut de la seconde naquit conformément à la promesse de Dieu.
24 Ce récit comporte un sens plus profond: les deux femmes représentent deux alliances. L’une de ces alliances, représentée par Agar, est celle du mont Sinaï; elle donne naissance à des esclaves.
25 Agar, c’est le mont Sinaï en Arabie; elle correspond à l’actuelle ville de Jérusalem, qui est esclave avec tous les siens.
26 Mais la Jérusalem céleste est libre et c’est elle notre mère.
27 En effet, l’Écriture déclare:
« Réjouis-toi, femme qui n’avais pas d’enfant!
Pousse des cris de joie, toi qui n’as pas connu les douleurs de l’accouchement!
Car la femme abandonnée aura plus d’enfants
que la femme aimée par son mari. »
28 Quant à vous, frères, vous êtes des enfants nés conformément à la promesse de Dieu, tout comme Isaac.
29 Autrefois, le fils né conformément à l’ordre naturel persécutait celui qui était né selon l’Esprit de Dieu, et il en va de même maintenant.
30 Mais que déclare l’Écriture? Ceci: « Chasse cette esclave et son fils; car le fils de l’esclave ne doit pas avoir part à l’héritage paternel avec le fils de la femme née libre. »
31 Ainsi, frères, nous ne sommes pas enfants de celle qui est esclave, mais de celle qui est libre.

Téléchargez l'application Bible.audio

Faire un don

Soutenez bible.audio

Afficher un passage

Veuillez saisir un passage.

Chercher dans la Bible

Partager

Pourquoi soutenir Bible.audio


Alliance biblique française – Bibli’O, 2016, avec autorisation. Pour vous procurer une Bible imprimée, rendez-vous sur www.editionsbiblio.fr

Téléchargez l'application Bible.audio