/   /   /  Nombres 21:23     

Nombres 21.23
Vigouroux


Les serpents brûlants

1 Arad, roi des Chananéens, qui habitait vers le midi, ayant appris qu’Israël était venu par le chemin des espions, combattit contre Israël, et l’ayant vaincu, il emporta des dépouilles.
[21.1 Voir Nombres, 33, 40. ― Arad, ville peu éloignée de Cadèsbarné, à vingt milles d’Hébron, selon Eusèbe ; mais d’autres prennent Arad pour un nom d’homme.]
2 Mais Israël s’engagea par un vœu au Seigneur, en disant : Si vous livrez ce peuple entre mes mains, je ruinerai ses villes.
3 (Et) Le Seigneur exauça les prières d’Israël, et lui livra les Chananéens, qu’il fit passer au fil de l’épée, ayant détruit leurs villes ; et il appela ce lieu Horma, c’est-à-dire anathème.
[21.3 Horma. Voir Juges, 1, 17.]
4 Ensuite ils partirent de la montagne de Hor par le chemin qui mène à la mer Rouge, pour contourner le pays d’Edom. Et le peuple commença à s’ennuyer du chemin et du travail (de la fatigue) ;
5 il parla contre Dieu et contre Moïse, auquel il dit : Pourquoi nous avez-vous (re)tirés de l’Egypte, afin de nous faire mourir dans ce désert ? Le pain nous manque, nous n’avons point d’eau ; notre âme n’a plus que du dégoût pour cette nourriture si légère.
6 C’est pourquoi le Seigneur envoya contre le peuple des serpents brûlants, par lesquels un grand nombre furent blessés ou tués.
[21.6 Voir Judith, 8, 25 ; Sagesse, 16, 5 ; 1 Corinthiens, 10, 9.]
7 Ils vinrent alors à Moïse, et lui dirent : Nous avons péché, en parlant contre le Seigneur et contre toi ; prie-le qu’il ôte ces serpents du milieu de nous. Moïse pria donc pour le peuple.
8 Et le Seigneur lui dit : Fais un serpent d’airain, et mets-le pour servir de signe ; celui qui, ayant été blessé des serpents, le regardera, sera guéri.
9 Moïse fit donc un serpent d’airain, et il le mit pour servir de signe ; et les blessés qui le regardaient étaient guéris.
[21.9 Voir Jean, 3, 14. ― Voir sur ce serpent d’airain, Sagesse, 16, 7 et Jean, 3, 14-15.]
10 (Or) Les enfants d’Israël, étant partis de ce lieu, campèrent à Oboth,
[21.10 Oboth, à l’entrée de l’ouadi Ithur actuel.]
11 d’où, étant sortis, ils dressèrent leurs tentes à Jéabarim, dans le désert qui regarde Moab vers l’orient.
[21.11 Jéabarim, à l’est du pays de Moab et probablement au nord de l’ouadi el-Ahsa.]
12 Ayant décampé de ce lieu, ils vinrent au torrent de Zared,
[21.12 Au torrent de Zared, peut-être l’ouadi Kerak actuel.]
13 qu’ils laissèrent ; et ils campèrent vis-à-vis de l’Arnon, qui est dans le désert, et qui est situé près de la frontière des Amorrhéens. Car l’Arnon est à l’extrémité de Moab, et sépare les Moabites des Amorrhéens.
[21.13 Voir Juges, 11, 18. ― Arnon, aujourd’hui ouadi el-Modjib, prend sa source dans les montagnes orientales de Moab et se jette dans la mer Morte, après un cours de 75 kilomètres, dans un lit très escarpé.]
14 C’est pourquoi il est écrit dans le livre des guerres du Seigneur : Il fera dans les torrents de l’Arnon ce qu’il a fait dans la mer Rouge.
[21.14 Le livre des guerres du Seigneur est aujourd’hui perdu.]
15 Les rochers des torrents se sont abaissés pour descendre vers Ar, et se reposer sur les confins des Moabites.
[21.15 Ar. Ar-Moab, sur la rive gauche de l’Arnon, presque vis-à-vis d’Aroer.]
16 Au sortir de ce lieu parut le puits dont le Seigneur parla à Moïse, en lui disant : Assemble le peuple, et je lui donnerai de l’eau.
17 Alors Israël chanta ce cantique : Que le puits monte. Et ils chantaient tous ensemble :
18 C’est le puits que les princes ont creusé, que les chefs du peuple ont préparé, par l’ordre de celui qui a donné la loi, et avec leurs bâtons. De ce désert le peuple vint à Matthana ;
[21.18 Matthana, d’après Eusèbe, était à douze mille romains à l’est de Médaba.]
19 de Matthana à Nahaliel, de Nahaliel à Bamoth.
[21.19 Nahaliel, peut-être l’ouadi-Enkheiléh, affluent de l’Arnon. ― Bamoth, Bemoth-Baal (voir Josué, 13, 17), montagne à l’est de la mer Morte, non loin de Dibon, sur la frontière de Moab, dans la tribu de Ruben.]
20 De (Après) Bamoth, on vint à (est) une vallée dans le pays de Moab, près de la montagne de Phasga, qui regarde (contre) le désert.
[21.20 Après Bamoth, c’est-à-dire en sortant de Bamoth, etc. Cette interprétation nous a paru la plus conforme à la Vulgate ; l’hébreu porte : Et de Bamoth à la vallée, qui, etc. ― Phasga désigne tout ou partie de la chaîne des monts Abarim à l’est de la mer Morte.]

Victoires d’Israël

21 Israël envoya de là des ambassadeurs à Séhon, roi des Amorrhéens, pour lui dire :
[21.21 Voir Deutéronome, 2, 26 ; Juges, 11, 19.]
22 Nous te supplions de nous permettre de passer par ton pays. Nous ne nous détournerons point ni dans les champs mi dans les vignes ; nous ne boirons point des eaux de tes puits ; mais nous marcherons par la voie publique, jusqu’à ce que nous soyons passés hors de tes terres.
23 Séhon ne voulut point permettre qu’Israël passât par son pays ; et ayant même assemblé son armée, il marcha au-devant de lui dans le désert, vint à Jasa, et lui donna la bataille.
24 Mais il fut taillé en pièces par Israël, qui se rendit maître de son royaume, depuis l’Arnon jusqu’au Jeboc, et jusqu’aux enfants d’Ammon ; car la frontière des Ammonites étaient défendue par de fortes garnisons.
[21.24 Voir Psaumes, 134, 11 ; Amos, 2, 9. ― Jusqu’à Jeboc, affluent du Jourdain, aujourd’hui ouadi-Zerka.]
25 Israël prit donc toutes les villes de ce prince ; et il habita dans les villes des Amorrhéens, c’est-à-dire dans Hésébon et dans les bourgs de son territoire.
[21.25 Hésébon, sur une colline où l’on voit encore ses ruines, à l’est du Jourdain, presque vis-à-vis de l’embouchure de ce fleuve.]
26 Car la ville d’Hésébon appartenait à Séhon, roi des Amorrhéens, qui avait combattu contre le roi de Moab, et lui avait pris toutes les terres qu’il possédait jusqu’à l’Arnon.
27 C’est pourquoi on dit en proverbe : Venez à Hésébon ; que la ville de Séhon s’élève et se rebâtisse (bâtie et construite).
28 Le (Un) feu est sorti d’Hésébon, la flamme est sortie de (la ville de) Séhon, et elle a dévoré Ar des Moabites, et les habitants des hauts lieux de l’Arnon.
29 Malheur à toi, Moab ! tu es perdu (as péri), peuple de Chamos. Chamos a laissé fuir ses enfants (fils), et a livré ses filles captives à Séhon, roi des Amorrhéens.
[21.29 Voir Juges, 11, 24 ; 3 Rois, 11, 7. ― Chamos était une divinité des Moabites. ― Voir 3 Rois, note 11.7.]
30 Le joug dont ils opprimaient Hésébon a été brisé jusqu’à Dibon. Ils sont venus, tout lassés de leur fuite, à Nophé, et jusqu’à Médaba.
[21.30 Dibon, ville des Amorrhéens, fut donnée à la tribu de Gad ; Dibon-Gad devint sans doute alors son nom. Elle est située dans une plaine riche en pâturages, au nord de l’Arnon. Plus tard elle tomba au pouvoir des Moabites. ― Nophé, ville inconnue. ― Médaba, aujourd’hui Madaba, à peu de distance au sud d’Hésébon, au nord de Baalméon.]
31 Israël habita donc dans le pays des Amorrhéens.
32 Moïse envoya ensuite reconnaître Jazer, et ils prirent les villages qui en dépendaient, et se rendirent maîtres des habitants.
[21.32 Pour explorer Jazer. Jazer était une ville des Amorrhéens, qui fit depuis partie de la tribu de Gad, voir Nombres, 32, 35, et devint une ville lévitique, voir Josué, 21, 39. Elle tomba plus tard au pouvoir des Moabites. Elle était située à dix milles romains à l’ouest de Rabbath-Ammon, à quinze milles au nord d’Hésébon. On croit en avoir retrouvé les ruines à es-Sir, où sont des étangs qu’on peut considérer comme la mer de Jaser dont parle Jérémie, 48, 32.]
33 Ils changèrent ensuite de direction, et montèrent par le chemin de Basan. Og, roi de Basan, vint au devant d’eux (avec tout son peuple,) pour les combattre à Edraï.
[21.33 Voir Deutéronome, 33, 3 ; 29, 7. ― Basan, pays à l’est du Jourdain, borné au nord par le mont Hermon, à l’est par le pays de Gessuri et de Machati, au sud par le pays de Galaad, à l’ouest par la vallée du Jourdain ; vaste plateau, aujourd’hui inculte, mais autrefois fertile et couvert en partie de forêts de chênes. ― Edraï, ville capitale du royaume de Basan, sans eau, et d’un accès très difficile ; aujourd’hui Edra. On y voit des ruines considérables. Edra fut donné à Manassé.]
34 Et le Seigneur dit à Moïse : Ne le crains point, parce que je l’ai livré entre tes mains avec tout son peuple et son pays ; et tu le traiteras comme tu as traité Séhon, roi des Amorrhéens, qui habitait à Hésébon.
35 Ils taillèrent donc en pièces ce roi, avec ses enfants et tout son peuple, sans qu’il en restât un seul, et ils se rendirent maîtres de son pays.

Télécharger l'application Bible.audio

Soutenez bible.audio

Afficher un passage

Veuillez saisir un passage.

Chercher dans la Bible








Partager


Cette Bible est dans le domaine public.

“C”chrétiens
JE FAIS UN DON POUR CHRÉTIENS TV