Soutenez bible.audio

 /   /   /  Luc 13     

Luc 13
Vigouroux


1 En ce même temps, il y avait là quelques hommes, qui lui annonçaient ce qui était arrivé aux Galiléens dont Pilate avait mêlé le sang avec celui de leurs sacrifices.
[13.1 Pilate. Voir Matthieu, 27, 2. Le fait rapporté ici ne nous est connu que par l’Evangile, mais l’histoire profane peint Pilate sous les mêmes traits et elle nous apprend que sa disgrâce finale fut occasionnée par la cruauté avec laquelle il avait traité une troupe de Samaritains sur le mont Garizim.]
2 Et prenant la parole, il leur dit : Pensez-vous que ces Galiléens fussent plus pécheurs que tous les autres Galiléens, parce qu’ils ont souffert de telles choses ?
3 Non, je vous le dis ; mais, si vous ne faites pénitence, vous périrez tous pareillement.
4 Comme ces dix-huit personnes sur lesquelles est tombée la tour de Siloé, et qu’elle a tuées : pensez-vous que leur dette fût plus grande que celle de tous les habitants de Jérusalem ?
[13.4 Plus redevables à la justice de Dieu ; c’est-à-dire : plus coupables, plus pécheurs. — La tour de Siloé. Elle devait se trouver au sud de Jérusalem, dans le voisinage de la piscine de Siloé.]
5 Non, je vous le dis ; mais, si vous ne faites pénitence, vous périrez tous pareillement.
6 Il disait aussi cette parabole : Un homme avait un figuier planté dans sa vigne ; et il vint y chercher du fruit, et n’en trouva pas.
[13.6 Un figuier. Le figuier était commun en Palestine et généralement planté dans les vignes. Le maître de la vigne peut s’étonner d’autant plus de ne jamais y trouver de fruits que cet arbre en produit régulièrement deux fois par an. Les premières figues apparaissent avant le retour des feuilles et sont mûres en Palestine vers le mois de juin. Les secondes figues poussent tant que le développement de la végétation continue et mûrissent à diverses époques à partir du mois d’août.]
7 Alors il dit au vigneron : Voilà trois ans que je viens chercher des fruits sur ce figuier, et je n’en trouve pas ; coupe-le donc : pourquoi occupe-t-il encore le sol ?
8 Le vigneron, répondant, lui dit : Seigneur, laisse-le encore cette année, jusqu’à ce que je creuse tout autour et que j’y mette du fumier ;
9 peut-être portera-t-il du fruit ; sinon, tu le couperas ensuite.
[13.9 « Le maître de la vigne, c’est Dieu ; le figuier, c’est le peuple d’Israël, qui n’a porté d’autre fruit que des pratiques extérieures, semblables à un vain feuillage. Moïse, les prophètes, le Messie sont venus à lui tour à tour. Après la mort de Jésus, quarante ans lui ont été donnés pour faire pénitence. Les Juifs ne se convertissant pas, Jérusalem fut détruite et tout le peuple dispersé parmi les nations, voir Luc, 21, 24. Â» (CRAMPON, 1885)]
10 Or Jésus enseignait dans leur synagogue les jours de sabbat.
[13.10 Dans leur synagogue. Voir Matthieu, 4, 23.]
11 Et voici qu’il y vînt une femme, possédée d’un esprit qui la rendait infirme depuis dix-huit ans ; et elle était courbée, et ne pouvait pas du tout regarder en haut.
[13.11 Qui avait un esprit d’infirmité. Elle était possédée d’un démon qui la rendait infirme. Nous voyons dans l’Ecriture une foule de maladie causées par les démons.]
12 Jésus, la voyant, l’appela auprès de lui et lui dit : Femme, tu es délivrée de ton infirmité.
13 Et il lui imposa les mains ; et aussitôt elle redevint droite, et elle glorifiait Dieu.
14 Mais le chef de la synagogue prit la parole, indigné de ce que Jésus avait opéré cette guérison un jour de sabbat ; et il disait à la foule : Il y a six jours pendant lesquels on doit travailler ; venez donc en ces jours-là, et faites-vous guérir, et non pas le jour du sabbat.
[13.14 Le chef de la synagogue. Voir Marc, 5, 22.]
15 Le Seigneur lui répondit, en disant : Hypocrites, est-ce que chacun de vous, le jour du sabbat, ne délie pas son boeuf ou son âne de la crèche, et ne les mène pas boire ?
16 Et cette fille d’Abraham, que Satan avait liée voilà dix-huit ans, ne fallait-il pas la délivrer de ce lien le jour du sabbat ?
17 Tandis qu’il parlait ainsi, tous ses adversaires rougissaient ; et tout le peuple se réjouissait de toutes les choses glorieuses qu’il accomplissait.
18 Il disait aussi : A quoi est semblable le royaume de Dieu, et à quoi le comparerai-je ?
19 Il est semblable à un grain de sénevé, qu’un homme a pris et mis dans son jardin ; et il a crû et est devenu un grand arbre, et les oiseaux du ciel se sont reposés sur ses branches.
[13.19 Voir Matthieu, 13, 31 ; Marc, 4, 31. — Un grain de sénevé. Voir Matthieu, note 13.31.]
20 Il dit encore : A quoi comparerai-je le royaume de Dieu ?
21 Il est semblable à du levain, qu’une femme a pris et mêlé dans trois mesures de farine, jusqu’à ce que tout fût fermenté.
[13.21 Voir Matthieu, 13, 33. — Trois mesures de farine, trois sata, près de 39 litres.]
22 Et il allait à travers les villes et les villages, enseignant, et faisant route vers Jérusalem.
23 Or quelqu’un lui dit : Seigneur, y en a-t-il peu qui soient sauvés ? Et il leur dit :
24 Efforcez-vous d’entrer par la porte étroite ; car beaucoup, je vous le dis, chercheront à entrer, et ne le pourront pas.
[13.24 Voir Matthieu, 7, 13. — Ils désireront être sauvés, mais faute d’en prendre les moyens, ils ne le seront pas.]
25 Et lorsque le Père de famille sera entré, et aura fermé la porte, vous, étant dehors, vous commencerez à frapper à la porte, en disant : Seigneur, ouvrez-nous. Et vous répondant, il dira : Je ne sais d’où vous êtes.
[13.25 Voir Matthieu, 25, 10.]
26 Alors vous commencerez à dire : Nous avons mangé et bu devant vous, et vous avez enseigné sur nos places publiques.
27 Et il vous dira : Je ne sais d’où vous êtes ; retirez-vous de moi, vous tous, ouvriers d’iniquité.
[13.27 Voir Matthieu, 7, 23 ; Psaumes, 6, 9 ; Matthieu, 25, 41.]
28 Là il y aura des pleurs et des grincements de dents, quand vous verrez Abraham, et Isaac, et Jacob, et tous les prophètes dans le royaume de Dieu, et que vous, vous serez chassés dehors.
29 Il en viendra de l’orient et de l’occident, de l’aquilon et du midi, et ils se mettront à table dans le royaume de Dieu.
30 Et voici, ce sont les derniers qui seront les premiers, et ce sont les premiers qui seront les derniers.
[13.30 Voir Matthieu, 19, 30 ; 20, 16 ; Marc, 10, 31.]
31 Le même jour, quelques-uns des pharisiens s’approchèrent, et lui dirent : Allez-vous-en, et partez d’ici, car Hérode veut vous tuer.
[13.31 Hérode Antipas, tétrarque de Galilée et de la Pérée. Voir Matthieu, 14, 1.]
32 Il leur dit : Allez, et dites à ce renard : Voici que je chasse les démons, et que j’opère des guérisons aujourd’hui et demain, et le troisième jour tout sera consommé pour moi.
[13.32 « Renard : cette hardiesse de langage à l’égard des rois et des grands était familière aux prophètes hébreux. Â» (CRAMPON, 1885)]
33 Cependant il faut que je marche aujourd’hui, et demain, et le jour suivant, car il ne convient pas qu’un prophète périsse hors de Jérusalem.
34 Jérusalem, Jérusalem, qui tues les prophètes, et qui lapides ceux qui te sont envoyés, combien de fois ai-je voulu rassembler tes enfants, comme un oiseau rassemble sa couvée sous ses ailes, et tu n’as pas voulu !
[13.34 Voir Matthieu, 23, 37.]
35 Voici que votre maison vous sera laissée déserte. Je vous le dis, vous ne me verrez plus, jusqu’à ce que vienne le moment où vous direz : Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur ! [13.35 Jusqu’à ce qu’il, etc. Voir Matthieu, 23, 39.]

L’Évangile en vidéo

Télécharger l'application Bible.audio

Soutenez bible.audio

Afficher un passage

Veuillez saisir un passage.

Je fais un don

Chercher dans la Bible

Partager

Pourquoi soutenir Bible.audio


Cette Bible est dans le domaine public.