/   /   /  Matthieu 6:3     

Matthieu 6.3
Grande Bible de Tours


Les pratiques religieuses

1 Gardez-vous de faire vos bonnes œuvres devant les hommes pour être regardés par eux ; autrement vous n’en recevrez point la récompense de votre Père qui est dans les cieux.
2 Lors donc que vous donnerez l’aumône, ne faites point sonner de la trompette devant vous, comme font les hypocrites dans les synagogues et dans les rues, pour être honorés des hommes. Je vous le dis en vérité, ils ont reçu leur récompense*.
Les pharisiens faisaient sonner de la trompette, sous prétexte d’assembler les pauvres, mais pour s’attirer la réputation d’être charitables.
3 Mais lorsque vous ferez l’aumône, que votre main gauche ignore ce que fait votre main droite,
4 Afin que votre aumône soit dans le secret ; et votre Père, qui voit dans le secret, vous en rendra la récompense.
5 De même, lorsque vous priez, vous ne serez pas comme les hypocrites qui affectent de prier en se tenant debout dans les synagogues et aux coins des rues, pour être vus des hommes. Je vous le dis en vérité, ils ont reçu leur récompense.
6 Mais vous, lorsque vous prierez, entrez dans votre chambre, et, la porte en étant fermée, priez votre Père dans le secret ; et votre Père, qui voit dans le secret, vous en rendra la récompense*.
La prière publique n’est pas condamnée, puisque Dieu a établi des jours consacrés au culte public et solennel. Jésus-Christ condamne la conduite des pharisiens. Ceux-ci tenaient à ce que chaque prière se fit à l’heure marquée, et ils affectaient de se trouver dans les lieux très fréquentés pour s’acquitter de ce devoir.
7 Ne parlez pas beaucoup en priant, comme les païens ; ils s’imaginent, en effet, qu’ils seront exaucés par la multitude des paroles*.
Ils faisaient dépendre l’efficacité de la prière de l’abondance des paroles et de la longueur des formules.
8 Ne leur ressemblez donc pas ; car votre Père sait de quoi vous avez besoin avant que vous le lui demandiez.
9 Vous prierez donc de cette manière : Notre Père, qui êtes aux cieux, que votre nom soit sanctifié.
10 Que votre règne arrive. Que votre volonté soit faite sur la terre comme au ciel.
11 Donnez-nous aujourd’hui notre pain quotidien.
12 Et pardonnez-nous nos offenses, comme nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés.
13 Et ne nous abandonnez point à la tentation ; mais délivrez-nous du mal. Ainsi soit-il.
14 Car si vous pardonnez aux hommes les fautes qu’ils commettent (envers vous), votre Père céleste vous pardonnera aussi vos péchés.
15 Mais si vous ne pardonnez point aux hommes, votre Père ne vous pardonnera pas non plus vos péchés.
16 Lorsque vous jeûnez, ne soyez point tristes comme les hypocrites ; car ils exténuent leur visage, afin que les hommes s’aperçoivent qu’ils jeûnent. Je vous le dis en vérité, ils ont reçu leur récompense.
17 Mais vous, lorsque vous jeûnez, parfumez votre tête, et lavez votre visage,
18 Afin de ne pas montrer aux hommes que vous jeûnez, mais à votre Père, qui est présent à ce qu’il y a de plus secret. Et votre Père, qui voit dans le secret, vous en rendra la récompense.

Les biens matériels

19 Ne vous amassez point de trésors sur la terre, où la rouille et les vers les rongent, et où les voleurs les déterrent et les dérobent.
20 Mais amassez-vous des trésors dans le ciel, où la rouille et les vers ne les rongent point, et où il n’y a pas de voleurs qui les déterrent et les dérobent.
21 Car où est votre trésor, là aussi est votre cœur.
22 Votre œil est la lampe de votre corps. Si votre œil est simple, tout votre corps sera éclairé.
23 Mais si votre œil est mauvais, tout votre corps sera dans l’obscurité. Si donc la lumière qui est en vous n’est que ténèbres, combien seront grandes les ténèbres mêmes !
24 Nul ne peut servir deux maîtres ; car, ou il haïra l’un, et aimera l’autre ; ou il se soumettra à l’un, et méprisera l’autre. Vous ne pouvez servir Dieu et l’argent.
25 C’est pourquoi je vous dis : Ne vous inquiétez point pour votre vie de ce que vous devez manger, ni pour votre corps de quoi vous vous vêtirez. La vie n’est-elle pas plus que la nourriture, et le corps plus que le vêtement* ?
Le Sauveur ne blâme pas le soin raisonnable et naturel que nous devons apporter à nos affaires, mais l’inquiétude qui trouble l’âme et détruit la confiance en Dieu.
26 Considérez les oiseaux du ciel. Ils ne sèment ni ne moissonnent, et ils n’amassent rien dans des greniers ; et votre Père céleste les nourrit. N’êtes-vous pas beaucoup plus qu’eux ?
27 Et qui d’entre vous peut avec tous ses soins ajouter une coudée à sa taille ?
28 Pourquoi aussi vous inquiétez-vous pour le vêtement ? Regardez les lis des champs comment ils croissent : ils ne travaillent ni ne filent ;
29 Et cependant je vous déclare que Salomon, dans toute sa gloire, n’a jamais été vêtu comme un d’eux.
30 Si donc Dieu vêtit ainsi une herbe des champs, qui est aujourd’hui, et qui sera demain jetée dans le four, à plus forte raison, vous, hommes de peu de foi.
31 Ne vous inquiétez donc pas, en disant : Que mangerons-nous, ou que boirons-nous, ou de quoi nous couvrirons-nous ?
32 Les païens recherchent toutes ces choses ; mais votre Père sait que vous en avez besoin.
33 Cherchez donc d’abord le royaume de Dieu et sa justice, et toutes ces choses vous seront données par surcroît.
34 Ne soyez donc pas inquiets pour le lendemain ; car le lendemain aura soin de lui-même : à chaque jour suffit son mal.

L’Évangile en vidéo

Télécharger l'application Bible.audio

Soutenez bible.audio

Afficher un passage

Veuillez saisir un passage.

Chercher dans la Bible








Partager


Cette Bible est dans le domaine public.

“C”chrétiens
JE FAIS UN DON POUR CHRÉTIENS TV