Soutenez bible.audio

 /   /   /  1 Samuel 2:7     

1 Samuel 2.7
Grande Bible de Tours


1 Mon cœur a tressailli d’allégresse dans le Seigneur, et ma gloire a été relevée par mon Dieu. Ma bouche s’est ouverte pour répondre à mes ennemis, parce que je me suis réjouie dans le salut que j’ai reçu de vous*.
Offrir les victimes qu’il avait promises s’il avait un fils.
2 Nul n’est saint comme le Seigneur ; car il n’y a point d’autre Seigneur que vous, et nul n’est fort comme notre Dieu.
3 Cessez de vous glorifier avec des paroles insolentes. Que votre ancien langage ne se retrouve plus dans votre bouche*, parce que le Seigneur est le Dieu de toute science, et qu’il pénètre le fond des pensées.
Qu’il accomplisse ce qu’il a commencé, c’est-à-dire qu’il accorde à Samuel la vie et la santé.
4 L’arc des forts a été brisé, et les faibles ont été revêtus de force.
5 Ceux qui étaient auparavant comblés de biens se sont loués pour avoir du pain, et ceux qui étaient pressés de la faim ont été rassasiés. Celle qui était stérile est devenue mère de beaucoup d’enfants* ; et celle qui avait beaucoup d’enfants est tombée dans la langueur.
Anne, après Samuel, eut encore cinq enfants.
6 Le Seigneur donne la mort, et il vivifie ; Il conduit aux enfers*, et il en ramène.
Aux enfers, c’est-à-dire au tombeau .
7 Il fait le pauvre, et il fait le riche ; il abaisse, et il relève.
8 Il prend le pauvre dans la poussière, et il tire du fumier l’indigent, pour le faire asseoir parmi les princes, et lui donner un trône de gloire. Au Seigneur appartiennent les fondements de la terre ; c’est sur eux qu’il a posé le monde.
9 Il gardera les pieds de ses saints*, et les impies seront dans leurs ténèbres réduits au silence, parce que l’homme ne sera point affermi par sa propre force.
C’est-à-dire, il dirigera leurs pas, pour les empêcher de commettre des fautes ou de devenir malheureux.
10 Les ennemis du Seigneur trembleront devant lui ; il tonnera sur eux du haut des cieux. Le Seigneur jugera toute la terre ; il donnera l’empire à celui qu’il a fait roi, et il comblera de gloire le règne de son Christ*.
C’est la première fois qu’on trouve dans l’Écriture le mot Christ. On y joint ici le titre de roi. Anne prophétise tout à la fois le passage des Hébreux à l’état monarchique par l’entremise de Samuel, et le règne glorieux du Messie : ses expressions conviennent à ce double objet.
11 Après cela Elcana revint à Ramatha dans sa maison. Et l’enfant servait en présence du Seigneur devant le grand prêtre Héli.
12 Or les enfants d’Héli étaient des enfants de Bélial, qui ne connaissaient point le Seigneur,
13 Ni le devoir des prêtres à l’égard du peuple ; car toutes les fois qu’on avait immolé une victime, le serviteur du prêtre venait pendant qu’on en faisait cuire la chair, et tenant à la main une fourchette à trois dents,
14 Il la mettait dans la chaudière ou dans le chaudron, dans le pot ou dans la marmite, et tout ce qu’il pouvait enlever avec la fourchette était pour le prêtre. Ils agissaient ainsi envers tous les Israélites qui venaient à Silo.
15 De même, avant qu’on fit brûler la graisse de la victime, le serviteur du prêtre venait et disait à celui qui sacrifiait : Donnez-moi la chair, que je ferai cuire pour le prêtre ; car je ne recevrai point de vous la chair qui sera cuite, mais je la veux crue.
16 Celui qui sacrifiait disait : Qu’on fasse auparavant brûler la graisse de la victime selon la coutume, et après cela prenez tout ce que vous voudrez. Mais le serviteur lui répondait : Non, vous donnerez à l’instant tout ce que je veux, ou je le prendrai de force.
17 Ainsi le péché des enfants d’Héli était très-grand devant le Seigneur, parce qu’ils détournaient le peuple des sacrifices du Seigneur.
18 Cependant Samuel enfant servait en présence du Seigneur, vêtu d’un éphod de lin*.
L’éphod était un vêtement sacerdotal qui couvrait seulement les épaules et la poitrine. (Exode, XXVIII, 6.)
19 Et sa mère lui faisait une petite tunique qu’elle lui apportait aux jours solennels, lorsqu’elle venait avec son mari pour offrir le sacrifice ordinaire.
20 Héli bénit Elcana et son épouse, et il dit à Elcana : Que le Seigneur vous donne de cette femme d’autres enfants, pour celui que vous avez mis en dépôt entre les mains du Seigneur. Et ils s’en retournèrent chez eux.
21 Le Seigneur visita donc Anne, et elle conçut et mit au monde trois fils et deux filles ; et le jeune Samuel devint grand devant le Seigneur*.
Il grandit en piété aux yeux de Dieu.
22 Or Héli était extrêmement vieux ; et ayant appris la manière dont ses enfants se conduisaient à l’égard de tout le peuple d’Israël, et qu’ils dormaient avec les femmes qui veillaient à la porte du tabernacle,
23 Il leur dit : Pourquoi faites-vous de pareilles choses, des œuvres abominables que j’apprends de tout le peuple ?
24 Cessez, mes enfants ; car il n’est pas bien que l’on dise de vous ce que j’entends, que vous portez le peuple du Seigneur à transgresser sa loi*.
De simples reproches sont coupables dans la bouche de celui qui peut et qui doit arrêter le mal.
25 Si un homme pèche contre un homme, on peut lui rendre Dieu favorable ; mais si un homme pèche contre le Seigneur, qui priera pour lui ? Et les enfants d’Héli n’écoutèrent point la voix de leur père, parce que le Seigneur voulait les perdre*.
Parce qu’ils avaient comblé la mesure de leurs crimes, Dieu voulut faire éclater en eux la rigueur de sa justice.
26 Cependant le jeune Samuel avançait et croissait, et il était agréable à Dieu et aux hommes*.
Cet éloge du jeune Samuel rappelle ce mot de l’Évangile sur l’enfant Jésus : « Il avançait en sagesse et en grâce devant Dieu et devant les hommes. Â» (S. Luc, II, 52.)
27 Or un homme de Dieu vint trouver Héli, et lui dit : Voici ce que dit le Seigneur : Ne me suis-je pas clairement révélé à la maison de votre père*, lorsqu’ils étaient en Égypte, sous la domination de Pharaon ?
Aaron.
28 Je l’ai choisi entre toutes les tribus d’Israël pour être mon prêtre, pour monter à mon autel, pour y brûler l’encens et porter l’éphod en ma présence ; et j’ai donné à la maison de votre père une part sur tous les sacrifices des enfants d’Israël.
29 Pourquoi avez-vous foulé aux pieds mes victimes et les dons que j’ai ordonné de m’offrir dans le temple ; et pourquoi avez-vous plus honoré vos enfants que moi, pour manger avec eux les prémices de tous les sacrifices de mon peuple d’Israël ?
30 C’est pourquoi voici ce que dit le Seigneur Dieu d’Israël : J’ai déclaré et promis que votre maison et la maison de votre père* serviraient à jamais en ma présence. Mais maintenant le Seigneur vous dit : Quiconque m’aura rendu gloire, je le glorifierai ; et ceux qui me méprisent tomberont dans le mépris.
D’Ithamar, second fils d’Aaron, duquel Héli était descendu. Dieu désigna, en effet, la famille d’Ithamar pour servir à ses autels. Mais plus tard, David joignit Sadoc, descendu d’Éléazar et de Phinéès, à Abiathar, grand prêtre, descendu d’Ithamar et d’Héli ; Abiathar fut déposé par Salomon.
31 Voilà que des jours viennent où je couperai votre bras* et le bras de la maison de votre père, en sorte qu’il n’y aura point de vieillard* dans votre maison.
Je vous ôterai la grande sacrificature, qui est aujourd’hui votre force et votre appui.
La grande sacrificature ne sera plus longtemps dans votre famille.
32 Et lorsque tout Israël sera dans la prospérité *, vous verrez votre rival à votre place*, et il n’y aura plus jamais de vieillard dans votre maison.
Sous David et Salomon.
C’est-à-dire Sadoc, qui fut premièrement grand prêtre avec Abiathar, descendu d’Héli, et le premier des deux ; et enfin qui demeura seul, Abiathar ayant été déposé.
33 Néanmoins je n’éloignerai pas entièrement ceux de votre race de mon autel ; mais je ferai que vos yeux et que votre âme s’obscurciront ; et une grande partie de ceux de votre maison mourront lorsqu’ils seront parvenus à l’âge d’homme*.
Ce qui s’accomplit lorsque Saül se vengea d’Achimélech, et qu’il fit tuer quatre-vingt-cinq prêtres ou lévites de la famille d’Héli.
34 Vous en aurez pour signe ce qui arrivera à vos deux fils, Ophni et Phinéès : ils mourront tous les deux le même jour.
35 Et je me susciterai un prêtre fidèle, qui agira selon mon cœur et selon mon âme*. Je lui établirai une maison stable, et il marchera toujours devant mon christ.
Ces paroles, littéralement, désignent Samuel, ou, selon d’autres, Sadoc ; mais dans un sens prophétique plus élevé elles s’appliquent à Jésus-Christ, le souverain Prêtre par excellence.
36 Alors quiconque restera de votre maison viendra afin que l’on prie pour lui ; et il offrira une pièce d’argent et un morceau de pain, en disant : Donnez-moi, je vous prie, une portion sacerdotale, afin que j’aie une bouchée de pain à manger.

Télécharger l'application Bible.audio

Soutenez bible.audio

Afficher un passage

Veuillez saisir un passage.

Je fais un don

Chercher dans la Bible

Partager

Pourquoi soutenir Bible.audio


Cette Bible est dans le domaine public.