/   /   /  Matthieu 1     

Matthieu 1
Grande Bible de Tours


1 Livre de la généalogie de JÉSUS-CHRIST, fils de David, fils d’Abraham*.
L’évangéliste veut montrer aux Juifs que Jésus-Christ réunit dans sa naissance les qualités du Messie, selon les prédictions des prophètes. (S. JEAN CHRYSOSTOME.) Le Messie devait descendre d’Abraham (Gen., XXVI, 4) et de David (Isaïe, XI, 1.), de la race de Juda. (Gen., XLIX, 10.)
2 Abraham engendra Isaac. Isaac engendra Jacob. Jacob engendra Juda et ses frères.
3 Juda engendra Pharès et Zara, de Thamar. Pharès engendra Esron. Esron engendra Aram.
4 Aram engendra Aminadab. Aminadab engendra Naasson. Naasson engendra Salmon.
5 Salmon engendra Booz, de Rahab. Booz engendra Obed, de Ruth. Obed engendra Jessé. Jessé engendra David, roi.
6 David, roi, engendra Salomon, de celle qui fut femme d’Urie.
7 Salomon engendra Roboam. Roboam engendra Abias. Abias engendra Asa.
8 Asa engendra Josaphat. Josaphat engendra Joram. Joram engendra Ozias.
9 Ozias engendra Joatham. Joatham engendra Achaz. Achaz engendra Ézéchias.
10 Ézéchias engendra Manassé. Manassé engendra Amon. Amon engendra Josias.
11 Josias engendra Jéchonias et ses frères, vers le temps de la transmigration de Babylone.
12 Et, depuis la transmigration de Babylone, Jéchonias engendra Salathiel. Salathiel engendra Zorobabel.
13 Zorobabel engendra Abiud. Abiud engendra Éliacim. Éliacim engendra Azor.
14 Azor engendra Sadoc. Sadoc engendra Achim. Achim engendra Éliud.
15 Éliud engendra Éléazar. Éléazar engendra Mathan. Mathan engendra Jacob.
16 Et Jacob engendra Joseph, époux de Marie*, de laquelle est né Jésus, qui est appelé Christ.
Saint Matthieu donne ici la généalogie légale de Jésus-Christ par saint Joseph, son père adoptif.
17 Il y a donc en tout, d’Abraham à David, quatorze générations ; de David jusqu’à la transmigration de Babylone, quatorze générations, et depuis la transmigration de Babylone jusqu’au Christ, quatorze générations.
18 Or la naissance du Christ eut lieu ainsi : Marie, sa mère, ayant épousé Joseph, se trouva enceinte, ayant conçu du Saint-Esprit avant qu’ils eussent été ensemble*.
Ce verset, aussi bien que les suivants, montre la maternité surnaturelle et virginale de Marie.
19 Mais Joseph, son époux, était juste, et, ne voulant pas la déshonorer, il voulut la renvoyer secrètement.
20 Mais lorsqu’il était dans cette pensée, voilà qu’un ange du Seigneur lui apparut en songe, et lui dit : Joseph, fils de David, ne craignez point de recevoir Marie, votre épouse, car ce qui est né en elle est du Saint-Esprit :
21 Elle enfantera un fils, à qui vous donnerez le nom de Jésus ; car il sauvera son peuple de ses péchés.
22 Or tout cela se fit pour accomplir ce que le Seigneur avait dit par le prophète, en ces termes :
23 Voici qu’une vierge concevra et enfantera un fils, à qui on donnera le nom d’EMMANUEL, c’est-à-dire Dieu avec nous*.
Voy. Isaïe, VII, 14.
24 Joseph, s’étant éveillé, fit comme l’ange du Seigneur lui avait ordonné, et prit son épouse*.
C’est-à-dire consentit à habiter avec elle comme auparavant.
25 Et il ne la connaissait pas jusqu’à ce qu’elle enfanta son fils premier-né* ; et il lui donna le nom de Jésus.
L’écrivain sacré, en disant que Jésus est le fils premier-né de Marie, constate un fait qui lui assurait tous les droits réservés à la primogéniture selon les lois judaïques. En vouloir tirer une autre conséquence, ainsi que des expressions du verset précédent, serait tomber dans l’erreur d’Helvidius victorieusement réfutée par saint Jérôme.

L’Évangile en vidéo

Faire un don

Soutenez bible.audio

Afficher un passage

Veuillez saisir un passage.

Chercher dans la Bible

Partager

Pourquoi soutenir Bible.audio


Cette Bible est dans le domaine public.

Soutenez bible.audio

❤️Faites un don de 1 € pour Bible.audio