Soutenez bible.audio

 /   /   /  Esaïe 38:5     

Esaïe 38.5
Vigouroux


1 En ce temps-là, Ezéchias fut malade jusqu’à la mort, et le prophète Isaïe, fils d’Amos, vint auprès de lui et lui dit : Voici ce que dit le Seigneur : Mets ordre aux affaires de ta maison, car tu mourras, et tu ne vivras plus.
[38.1 Voir 4 Rois, 20, 1 ; 2 Paralipomènes, 32, 24.]
2 Alors Ezéchias tourna son visage contre le mur, et pria le Seigneur
3 en disant : Souvenez-vous, Seigneur, je vous prie, que (comment) j’ai marché devant vous dans la vérité et avec un cœur parfait, et que j’ai fait ce qui était bon à vos yeux. Et Ezéchias versa des larmes abondantes.
4 Alors le Seigneur parla à Isaïe, et lui dit :
5 Va, et dis à Ezéchias : Ainsi parle le Seigneur, le Dieu de David ton (votre) père : J’ai entendu ta prière et j’ai vu tes larmes ; j’ajouterai encore quinze années à tes jours
6 et je te délivrerai de la main du roi des Assyriens ; cette ville (aussi), et je la protégerai.
7 Et voici le signe que le Seigneur te donnera, pour t’assurer qu’il accomplira la parole qu’il a prononcée :
8 Je ferai reculer de dix degrés en arrière, avec le soleil, l’ombre des degrés qui est descendue sur le cadran d’Achaz. Et le soleil recula de dix degrés, sur les degrés où il était descendu.
[38.8 Voir Ecclésiastique, 48, 26. ― Je ferai, etc. Voir, sur ce fait miraculeux, 4 Rois, 20, 11. ― Voir la note 22 à la fin du volume.]
9 Cantique (Ecrit) d’Ezéchias, roi de Juda, lorsque après avoir été malade, il fut guéri de sa maladie.
[38.9 Ecrit (scriptura) ; c’est aussi le sens de l’hébreu ; le grec porte prière. ― D’Ezéchias. Il n’y a aucune raison suffisante de lui refuser la composition de ce beau cantique.]
10 J’ai dit : Au milieu de mes jours, j’irai aux portes du tombeau (de l’enfer). Je cherche en vain (J’ai cherché) le reste de mes années.
[38.10-20 Elégie empreinte d’une profonde mélancolie, d’une grande beauté littéraire. Elle est divisée en quatre strophes : versets 10 à 12 ; 13 et 14 ; 15 à 17 ; 18 à 20. Les deux premières dépeignent le triste état du malade avant la promesse de sa guérison ; les deux dernières expriment la confiance que Dieu le rétablira et il s’engage à être reconnaissant envers lui : c’est son action de grâces.] [38.10 Au milieu de mes jours, etc. Les Hébreux regardaient comme une espèce de malédiction et de punition de Dieu de mourir au milieu de leur carrière, et avant d’avoir achevé les jours d’une vie ordinaire. Comparer à Psaumes, 54, 23 ; 101, 24 ; Jérémie, 17, 11. ― Aux portes de l’enfer, hébreu : scheôl, séjour des justes comme des pécheurs après la mort, avant la venue de Jésus-Christ.]
11 J’ai dit : Je ne verrai plus (pas) le Seigneur Dieu dans la terre des vivants ; je ne verrai plus aucun homme, ni d’habitant du repos.
12 Le temps de ma vie (Ma génération, note) m’est (m’a été) enlevé(e), et il est roulé loin de moi, (pliée) comme une tente (tabernacle) de berger. Ma vie a été coupée comme par le tisserand ; il m’a retranché tandis que j’ourdissais encore. Du matin au soir vous en finirez avec moi.
[38.12 Génération ; c’est-à-dire postérité, descendance.] [38.12b Comme la trame.]
13 J’espérais jusqu’au matin ; comme un lion il a brisé tous mes os. Du matin au soir vous en finirez avec moi.
14 Je criais (crierai) comme le petit de l’hirondelle, je gémissais (méditerai) comme la colombe. Mes yeux se sont lassés à force de regarder en haut. Seigneur, je souffre violence, répondez pour moi.
[38.14 Je méditerai (meditabor) ; ou bien je gémirai, sens qu’a le verbe hébreu, aussi bien que celui de méditer.]
15 Que dirai-je, et que me répondra-t-il, puisque c’est lui qui a fait cela ? Je repasserai devant vous toutes mes années, dans l’amertume de mon âme.
[38.15 A fait cela ; m’a envoyé la maladie dont je suis atteint.]
16 Seigneur, si c’est ainsi que l’on vit, si la vie de mon esprit consiste en ces choses, vous me châtierez, et vous me rendrez la vie.
17 Je trouverai la paix dans mon affliction la plus amère. Mais vous, vous avez délivré mon âme, pour l’empêcher de périr ; vous avez jeté derrière vous tous mes péchés.
[38.17 Voici qu’avec la paix, etc. ; mais maintenant je jouis de la paix au milieu de ma plus cruelle amertume.]
18 Car le séjour des morts (l’enfer) ne vous bénira pas, et la mort ne vous louera pas ; ceux qui descendent dans la fosse n’espéreront plus en (n’attendront pas) votre fidélité.
[38.18 La fosse (lacum) ; le tombeau. Comparer à Isaïe, 14, 15. ― Votre vérité. Dans le langage de l’Ecriture, la vérité de Dieu, c’est la fidélité à garder sa parole, à exécuter ses promesses. ― L’enfer ne vous glorifiera pas. Voir Psaumes, 6, 6 ; 29, 10&nsp;; 87, 12.]
19 C’est le vivant, c’est le vivant qui vous louera (glorifiera), comme je le fais aujourd’hui ; le père fera connaître à ses fils votre vérité.
20 Seigneur, sauvez-moi, et nous chanterons nos cantiques (psaumes) tous les jours de notre vie dans la maison du Seigneur.
21 Et Isaïe ordonna qu’on prît une masse (panerée) de figues, et qu’on en fît un cataplasme sur la blessure (du roi), afin qu’il fût guéri.
[38.21 Et Isaïe, etc. Ceci avant qu’Ezéchias eut composé son cantique.]
22 Et Ezéchias dit : A quel signe saurai-je que j’irai à la maison du Seigneur ? [38.22 Quel sera, etc. ; la réponse à cette question se trouve un peu plus haut au verset 8.]

Télécharger l'application Bible.audio

Soutenez bible.audio

Afficher un passage

Veuillez saisir un passage.

Je fais un don

Chercher dans la Bible

Partager

Pourquoi soutenir Bible.audio


Cette Bible est dans le domaine public.