/   /   /  Esaïe 38:4     

Esaïe 38.4
Parole Vivante


Maladie et guérison d’Ézéchias

1 En ce temps-là, Ézéchias tomba gravement malade. Il était à l’article de la mort. Le prophète Ésaïe, fils d’Amots, se rendit auprès de lui. Il lui dit :
— Ainsi parle l’Éternel : Prends tes dernières dispositions, mets tes affaires en ordre, car tu vas mourir. Tu ne te rétabliras pas.

2 À ces mots, Ézéchias tourna son visage du côté du mur et pria l’Éternel
3 en ces termes :
— De grâce, Seigneur, souviens-toi que j’ai marché en ta présence avec fidélité et loyauté et que j’ai fait ce qui t’est agréable.
Puis Ézéchias versa d’abondantes larmes.

4 Alors, l’Éternel s’adressa à Ésaïe en lui disant :

5 — Retourne auprès d’Ézéchias et dis-lui ceci : Ainsi parle l’Éternel, le Dieu de David, ton ancêtre :
J’ai entendu ta prière, j’ai vu tes larmes. Eh bien, je vais prolonger ta vie de quinze années !
6 Je te délivrerai de la main du roi d’Assyrie, toi et cette ville, et j’étendrai ma protection sur elle.
(
7 — Voici le signe que l’Éternel te donne pour te convaincre qu’il accomplira cette promesse qu’il t’a donnée.
8 Il va faire reculer de dix degrés l’ombre que le soleil a déjà fait descendre sur le cadran solaire d’Ahaz.
Effectivement, l’ombre remonta de dix degrés en arrière.
9 Voici le cantique qu’Ézéchias, roi de Juda, a composé au sujet de sa maladie après en avoir été guéri.

10 Je me disais : dans ma pleine vigueur,
il faut que je m’en aille aux portes du sépulcre.
Je vais être privé du reste de mes ans.

11 Je me disais : je ne verrai plus l’Éternel,
l’Éternel sur la terre, la terre des vivants,
je ne verrai plus aucun homme parmi les habitants du monde.

12 Ma vie m’est arrachée,
emportée loin de moi comme une tente de berger.
La toile de ma vie a été enroulée,
comme le tisserand enroule son ouvrage : la chaîne en est coupée.
Du matin jusqu’au soir tu m’auras achevé !

13 Jusqu’au matin je me suis contenu.
Comme ferait le lion, il brisait tous mes os.
Du matin jusqu’au soir tu m’auras achevé !

14 Ainsi qu’une hirondelle ou une grue plaintive,
je me plaignais, ainsi que la colombe,
je gémissais, mes yeux se sont lassés à regarder en haut.
Ô Seigneur, je suis dans l’angoisse, viens, secours-moi !

15 Que puis-je dire ? Dieu m’a donné une promesse, il a tenu parole.
Je te glorifierai tout le temps de ma vie,
après que l’amertume a submergé mon âme.

16 Seigneur, par tes bontés on jouit de la vie,
c’est grâce à ta faveur que je respire encore.
Tu me fortifieras, tu me feras revivre.

17 Ma profonde amertume s’est changée en salut,
car, voici, ton amour a retiré mon âme de la fosse fatale
et tu as rejeté tous mes péchés derrière toi.

18 Personne ne te loue dans le séjour des morts
et ce n’est pas la mort qui te glorifiera.
Ceux qui sont descendus dans la fosse fatale
ne peuvent plus s’attendre à ta fidélité.

19 Ce sont les vivants seuls qui peuvent te louer comme moi aujourd’hui.
Le père enseignera au fils combien tu es fidèle.

20 L’Éternel était prompt à venir me sauver :
nous ferons résonner les cordes de nos harpes
tous les jours de la vie dans la maison de l’Éternel.
21 Puis Ésaïe ordonna :
— Qu’on apporte une masse de figues, qu’on en fasse un cataplasme et qu’on l’applique sur la tumeur, et le roi guérira.

22 Et Ézéchias demanda à Ésaïe :
— À quel signe reconnaîtrai-je que je monterai encore à la maison de l’Éternel ?
Ésaïe répondit) :

Télécharger l'application Bible.audio

Soutenez bible.audio

Afficher un passage

Veuillez saisir un passage.

Chercher dans la Bible








Partager


© 2013 - 2010 BLF Editions, avec autorisation. Pour vous procurer une Bible imprimée et d’autres livres chrétiens édifiants, rendez-vous sur blfstore.com