Soutenez bible.audio

 /   /   /  Joël 2     

Joël 2
Vigouroux


1 Sonnez de la trompette dans Sion, poussez des cris (hurlez) sur ma montagne sainte, que tous les habitants du pays soient dans l’épouvante (le trouble) ; car le jour du Seigneur vient, il est proche.
[2.1 Sonnez de la trompette pour engager le peuple à faire pénitence.]
2 Jour de ténèbres et d’obscurité, jour de nuages et de tempête. Comme l’aurore se répand sur les montagnes, ainsi vient un peuple nombreux et puissant : son pareil n’a jamais existé depuis le commencement, et après lui il n’y en aura pas de semblable dans la suite des siècles (pendant les années de diverses générations).
[2.2 Diverses générations ; littéralement et par hébraïsme, génération et génération.]
3 Devant lui est un feu dévorant, et derrière lui une flamme brûlante. Devant lui la campagne (terre) est comme un jardin de délices, et derrière lui c’est un désert affreux (la solitude désert) ; et nul ne lui échappe.
4 Leur aspect est comme l’aspect des chevaux, et ils s’élancent comme des cavaliers.
[2.4 Comme l’aspect des chevaux est leur aspect (des sauterelles). Les auteurs orientaux ont remarqué que la tête de la sauterelle a quelque ressemblance avec celle du cheval.]
5 (Quand) ils saute(ro)nt c’est comme le bruit des chars sur le sommet des montagnes, comme le bruit de la flamme ardente (de feu) qui dévore la paille, comme un peuple puissant qui se prépare au combat.
[2.5 Les sauterelles qui ravagent par myriades les pays exposés à leurs déprédations, produisent en effet dans leur marche un bruit semblable à ceux dont parle le Prophète.]
6 A leur approche les peuples tremblent d’effroi (seront tourmentés) ; tous les visages deviennent blêmes (contracteront la couleur d’une marmite, note).
[2.6 A sa face ; à sa présence, à la présence de ce peuple fort, etc. (voir verset 5), les autres peuples seront dans un affreux tourment. ― La couleur d’une marmite ; c’est-à-dire terne et plombée.]
7 Ils courent (courront) comme des héros (braves), ils escalade(ro)nt les murs comme des hommes de guerre ; ils marche(ro)nt chacun à son rang, sans s’écarter de leur route (comme des hommes de cœur).
[2.7 Les sauterelles ne dévient pas de leur marche, quand elles inondent un pays, et elles pénètrent jusque dans les tentes et les maisons, voir verset 9.]
8 Ils ne se presse(ro)nt pas les uns les autres, chacun marche(ra) à sa place ; (mais même) ils se glisse(ro)nt par les fenêtres, sans se laisser détruire.
[2.8 Ne démoliront pas ; n’auront pas besoin de rien abattre, puisqu’ils entreront par les fenêtres qui sont des ouvertures toutes pratiquées. D’autres, prenant demolientur pour un verbe passif et non déponent, traduisent par ne seront plus abattus, ou blessés, ce qui est le sens du texte hébreu.]
9 Ils entre(ro)nt dans les villes, ils courent (courront) sur les remparts, ils monte(ro)nt dans les maisons, ils entre(ro)nt par les fenêtres comme un voleur.
10 Devant eux la terre tremble, les cieux (se) sont ébranlés, le soleil et la lune s’obscurcissent, et les étoiles retirent leur éclat.
[2.10 Voir Isaïe, 13, 10 ; Ezéchiel, 32, 7 ; Joël, 3, 15 ; Matthieu, 24, 29 ; Marc, 13, 24 ; Luc, 21, 25. ― A tremblé. Ce prétérit et les suivants du même verset, ainsi que les deux des versets 21 et 22, sont mis pour des futurs. Voir sur cet idiotisme, le 2° à la fin des Observations préliminaires des Psaumes. ― La multitude des sauterelles est quelquefois si considérable qu’elle obscurcit la lumière du soleil comme un épais nuage.]
11 Le Seigneur (a) fait entendre sa voix devant son armée ; car son camp est immense, il est puissant, et il exécute(ra) sa parole ; car le jour du Seigneur est grand et tout à fait terrible, et qui pourra le soutenir ?
[2.11 Voir Jérémie, 30, 7 ; Amos, 5, 18 ; Sophonie, 1, 14-15.]
12 Maintenant donc, dit le Seigneur, convertissez-vous à moi de tout votre cœur, dans le jeûne, et dans les larmes, et dans les lamentations.
13 Déchirez vos cœurs et non vos vêtements, et convertissez-vous au Seigneur votre Dieu, parce qu’il est bon et compatissant, patient et riche en miséricorde, et qu’il se peut repentir au sujet de cette calamité (pouvant revenir sur le mal dont il vous a menacés).
[2.13 Voir Psaumes, 85, 5 ; Jonas, 4, 2. ― Pouvant revenir ou se repentir. Saint Jérôme explique lui-même ainsi les termes de la Vulgate præstabilis super malitia. Il est certain que le mot mal (malitia) se prend dans plusieurs endroits pour peine, malheur, calamité.]
14 Qui sait s’il ne reviendra pas et ne pardonnera pas, et ne laissera pas après lui la bénédiction, des offrandes, et des libations (le sacrifice et la libation) pour le Seigneur votre Dieu ?
[2.14 Voir Jonas, 3, 9. ― S’il ne reviendra pas, etc. La négation est évidemment sous-entendue dans la Vulgate aussi bien que dans l’hébreu. ― Le sacrifice, etc. Comparer à Joël, 1, 9.]
15 Sonnez de la trompette dans Sion, ordonnez un jeûne sacré, convoquez (une) l’assemblée,
[2.15 Voir Joël, 1, 14.]
16 réunissez le peuple, sanctifiez (une) l’assemblée, rassemblez les vieillards, rassemblez les (petits) enfants et ceux qui sont à la mamelle ; que l’époux sorte de sa couche, et l’épouse de son lit nuptial.
17 (Que) les prêtres et les ministres du Seigneur pleure(ro)nt entre le vestibule et l’autel, et qu’ils disent (ils diront) : Epargnez (Pardonnez), Seigneur, épargnez (pardonnez à) votre peuple, et ne livrez pas votre héritage à l’opprobre, en l’assujettissant aux nations. Pourquoi les peuples diraient-ils : Où est leur (votre) Dieu ?
18 Le Seigneur a été touché de (montra du) zèle pour son pays, et il a épargné (pardonné à) son peuple.
19 Le Seigneur a répondu, et il a dit à son peuple : Voici, je vous enverrai du blé, du vin et de l’huile, et vous en serez rassasiés, et je ne vous livrerai plus à (en) l’opprobre des (parmi les) nations.
20 J’éloignerai de vous celui qui vient de l’aquilon, et je le chasserai dans une terre déserte et sans chemin : sa tête (face) sera vers la mer d’orient, et son extrémité vers la mer la plus reculée ; son odeur (sa puanteur) montera, et sa puanteur (putréfaction) montera, parce qu’il a agi avec insolence.
[2.20 Celui, etc. ; le roi de Chaldée. L’Ecriture désigne ordinairement ce prince par l’aquilon ou le septentrion, qui est la situation de son pays, par rapport à la terre d’Israël. ― La mer orientale ; la mer Morte ; la mer la plus reculée, ou plutôt, selon l’original, la mer de derrière, celle qu’on a derrière soi en Palestine, quand on regarde le levant, c’est-à-dire la mer Méditerranée. ― Sa puanteur, etc. « De nos jours, dit saint Jérôme, nous avons vu des troupes de sauterelles couvrir la terre de Judée. Le vent s’étant levé, elles ont été précipitées dans la mer [Morte] et la mer [Méditerranée]. Et comme le rivage des deux mers était couvert des cadavres des sauterelles mortes, que les flots avaient rejetés, il en est résulté une corruption et une puanteur si nuisible que l’air en a été corrompu et a produit une peste qui a frappé les animaux domestiques et les hommes. »]
21 Terre, ne crains pas ; tressaille d’allégresse et de joie, parce que le Seigneur va faire (a fait) de grandes choses.
[2.21 A fait. Voir, sur ce prétérit et ceux du verset suivant, le verset 10.]
22 Ne craignez pas, animaux de la campagne, car les belles prairies (v)ont reverdi(r), les arbres porteront (ont porté) leur fruit, le figuier et la vigne pousseront avec vigueur (ont donné leurs richesses).
23 Et vous, enfants (fils) de Sion, soyez dans l’allégresse, et réjouissez-vous dans le Seigneur votre Dieu, parce qu’il vous a donné un docteur de justice, et qu’il fera descendre sur vous la pluie d’automne (du matin) et la pluie du printemps (soir), comme au commencement.
[2.23 Un docteur de justice (doctorem justitiæ). Ni Joël, ni le grand-prêtre d’alors, ni Isaïe ou Jérémie n’ont mérité ce titre comme le Messie, Jésus-Christ, la vraie lumière « qui éclaire tout homme venant en ce monde » (voir Jean, 1, 9). ― La pluie, etc. ; les pluies du printemps et de l’automne. Voir Osée, 6, 3.]
24 Les (Vos) aires seront pleines de blé, et les (vos) pressoirs regorgeront de vin et d’huile.
25 Je vous rendrai les années qu’ont dévorées la sauterelle, le ver, la ni(g)elle et la chenille (le bruchus), cette armée puissante (ma grande force) que j’ai envoyée contre vous.
[2.25 Ma grande force ; ma puissante armée.]
26 Vous mangerez (abondamment), et vous serez rassasiés, et vous louerez le nom du Seigneur votre Dieu, qui a fait pour vous des merveilles, et mon peuple ne tombera plus jamais dans la confusion.
[2.26 Vous mangerez abondamment ; littéralement et par hébraïsme, vous mangerez, vous nourrissant.]
27 Vous saurez alors que je (c’est moi qui) suis au milieu d’Israël, que je suis le Seigneur votre Dieu, et qu’il n’y en a pas d’autre que moi ; et mon peuple ne tombera plus jamais dans la confusion.

Télécharger l'application Bible.audio

Soutenez bible.audio

Afficher un passage

Veuillez saisir un passage.

Je fais un don

Chercher dans la Bible

Partager

Pourquoi soutenir Bible.audio


Cette Bible est dans le domaine public.