/   /   /  Hébreux 9:27     

Hébreux 9.27
Lausanne


1 La première Tente sans doute avait donc aussi des ordonnances de culte et le sanctuaire de ce monde.
2 Car on construisit la première Tente appelée le Sanctuaire, dans laquelle étaient le candélabre, et la table, et la présentation des pains.
3 Et au-delà du second voile était la Tente appelée le Sanctuaire du sanctuaire,
4 ayant un encensoir d’or, et l’arche de l’alliance couverte d’or de tous côtés, dans laquelle était une urne d’or contenant la manne, et la verge d’Aaron qui avait fleuri, et les plaques de l’alliance,
5 et au-dessus de cette [arche], des chérubins de gloire couvrant de leur ombre le propitiatoire ; sur quoi ce n’est pas le moment de parler en détail.
6 Or ces choses étant ainsi disposées, les sacrificateurs qui accomplissent le culte entrent bien continuellement dans la première Tente ;
7 mais, dans la seconde [entre], une fois l’année, le souverain sacrificateur seul, non sans avoir du sang à offrir pour lui-même et pour les erreurs du peuple ;
8 le Saint-Esprit faisant connaître ceci, que le chemin du sanctuaire n’était pas encore manifesté pendant que la première Tente était encore debout.
9 C’était là une parabole en vue du temps présent, pendant lequel on offre des offrandes et des sacrifices qui ne peuvent pas, quant à la conscience, consommer celui qui rend un culte
10 en relation seulement avec des aliments, et des breuvages, et différents lavages
{Ou baptêmes, ou ablutions.} et avec des ordonnances charnelles
{Ou des justifications de la chair.} imposées jusqu’à un temps de réformation
{Ou redressement.}
11 Mais Christ s’avançant, Souverain Sacrificateur des biens à venir, à travers la tente plus grande et plus parfaite qui n’est pas faite par des mains, c’est-à-dire qui n’est pas de cette création,
12 est entré une fois pour toutes dans le sanctuaire, non par l’intermédiaire du sang des boucs et des veaux, mais par celui de son propre sang, ayant trouvé un rachat éternel
{Ou une délivrance éternelle.}
13 Car si le sang des taureaux et des boucs, et la cendre d’une génisse dont on asperge ceux qui sont souillés, sanctifie quant à la pureté de la chair,
14 combien plus le sang du Christ, qui, par l’Esprit éternel, s’est offert lui-même à Dieu, sans défaut, purifiera-t-il votre conscience des œuvres mortes, pour que vous rendiez votre culte au Dieu vivant !
15 Et c’est pour cela qu’il est médiateur d’une alliance
{Ou testament.} nouvelle, de sorte qu’une mort arrivant pour [opérer] le rachat des transgressions commises sous la première alliance
{Ou testament.} ceux qui sont appelés reçoivent la promesse de l’héritage éternel.
16 Car où il y a un testament, il est nécessaire que la mort du testateur survienne ;
17 car c’est en cas de mort qu’un testament est valable, puisqu’il n’a jamais force tant que vit le testateur.
18 C’est pourquoi le premier [testament] non plus, ne fut point inauguré sans du sang.
19 Car après que tous les commandements eurent été, selon la loi, proclamés à tout le peuple par Moïse, il prit le sang des veaux et des boucs, avec de l’eau et de la laine teinte en pourpre et de l’hysope, et il en aspergea le livre même et tout le peuple,
20 en disant : « Ceci est le sang du testament que Dieu a ordonné
{Ou de l’alliance que Dieu a ordonnée.} pour vous. »
21 Puis, il aspergea pareillement avec le sang, et la Tente et tous les vases du ministère ;
22 et c’est par du sang que presque toutes choses sont purifiées selon la loi, et sans effusion de sang il n’y a pas de pardon.
23 Il était donc nécessaire que les symboles des choses qui sont dans les cieux fussent purifiés de cette manière, mais que les choses célestes elles-mêmes le fussent par de plus excellents sacrifices que ceux-là.
24 Car ce n’est pas dans un sanctuaire fait par des mains, image correspondante au véritable, que le Christ est entré, mais dans le ciel même, afin de paraître maintenant devant la face de Dieu pour nous ;
25 et ce n’est point afin de s’offrir lui-même plusieurs fois, comme le souverain sacrificateur entre chaque année dans le sanctuaire avec un sang étranger,
26 puisqu’il aurait fallu qu’il eût souffert plusieurs fois depuis la fondation du monde ; mais maintenant il a été manifesté une fois, en l’achèvement des siècles, pour l’abolition du péché, au moyen du sacrifice de lui-même.
27 Et comme ce qui est réservé aux hommes, c’est de mourir une fois ; après quoi, jugement ;
28 ainsi le Christ, ayant été offert une fois pour porter les péchés d’un grand nombre, apparaîtra une seconde fois sans péché, à ceux qui l’attendent à salut.

Téléchargez l'application Bible.audio

Faire un don

Soutenez bible.audio

Afficher un passage

Veuillez saisir un passage.

Chercher dans la Bible

Partager

Pourquoi soutenir Bible.audio


Cette Bible est dans le domaine public.

Téléchargez l'application Bible.audio