/   /   /  Zacharie 1     

Zacharie 1
Grande Bible de Tours


1 La seconde année du règne de Darius, le huitième mois, le Seigneur adressa sa parole au prophète Zacharie, fils de Barachie, fils d’Addo, et lui dit :
2 Le Seigneur a été vivement irrité contre vos pères.
3 Et vous leur direz : Voici ce que dit le Seigneur des armées : Revenez à moi, dit le Seigneur des armées, et je reviendrai à vous, dit le Seigneur des armées.
4 Ne soyez pas comme vos pères, que les anciens prophètes ont avertis, en disant : Voici ce que dit le Seigneur des armées : Revenez de vos voies mauvaises, renoncez à vos pensées criminelles, et ils ne m’ont point écouté, et ils n’ont point fait attention à mes paroles, dit le Seigneur.
5 Où sont vos pères ? et les prophètes vivront-ils éternellement ?
6 Mais vos pères n’ont-ils pas éprouvé la vérité de mes paroles, et des justes remontrances que je leur avais adressées par les prophètes, mes serviteurs ; et ne sont-ils pas enfin rentrés en eux-mêmes, en disant : Le Seigneur des armées a exécuté la résolution qu’il avait prise de nous traiter selon nos voies et nos œuvres ?
7 La seconde année du règne de Darius, le vingt-quatrième jour du onzième mois appelé sabath, le Seigneur adressa sa parole au prophète Zacharie, fils de Barachie, fils d’Addo, et lui dit :
8 J’eus une vision de nuit : un homme monté sur un cheval se tenait parmi des myrtes plantés en un lieu bas, et après lui venaient des chevaux roux, des chevaux pommelés et des chevaux blancs*.
Saint Jérôme pense que ce cavalier mystérieux était l’archange saint Michel, protecteur de la nation juive (Voy. Dan., X, 21), et que la couleur des autres chevaux indique les anges gardiens des nations, animées de bons ou de mauvais sentiments à l’égard des Israélites.
9 Je dis alors : Seigneur, que sont ceux-ci ? Et l’ange qui parlait en moi* me dit : Je vous ferai voir ce que sont ces choses.
C’est-à-dire qui m’expliquait intérieurement ce que je voyais.
10 Alors celui qui se tenait parmi les myrtes, prenant la parole, me dit : Ce sont ceux que le Seigneur a envoyés parcourir la terre.
11 En même temps ils dirent à l’ange du Seigneur, qui se tenait parmi les myrtes : Nous avons parcouru la terre, et toute la terre est habitée et est en repos.
12 L’ange du Seigneur parla ensuite, et dit : Seigneur des armées, jusqu’à quand différerez-vous de faire miséricorde à Jérusalem et aux villes de Juda, contre lesquelles vous êtes irrité ? Cette année est la soixante-dixième.
13 Alors le Seigneur répondit de bonnes paroles, des paroles de consolation, à l’ange qui parlait en moi.
14 Et l’ange qui parlait en moi me dit : Criez, et dites : Voici ce que dit le Seigneur des armées : J’ai aimé Jérusalem et Sion d’un amour ardent et jaloux ;
15 Et j’ai conçu une vive indignation contre les nations puissantes, parce que j’étais irrité un peu seulement ; mais elles ont aggravé le mal.
16 C’est pourquoi voici ce que dit le Seigneur : Je me retournerai vers Jérusalem avec miséricorde ; ma maison y sera bâtie de nouveau, dit le Seigneur des armées, et on étendra le cordeau sur Jérusalem.
17 Criez encore, et dites : Voici ce que dit le Seigneur des armées : Mes villes seront encore comblées de biens, le Seigneur consolera encore Sion, et choisira encore Jérusalem.

Téléchargez l'application Bible.audio

Faire un don

Soutenez bible.audio

Afficher un passage

Veuillez saisir un passage.

Chercher dans la Bible

Partager

Pourquoi soutenir Bible.audio


Cette Bible est dans le domaine public.

Téléchargez l'application Bible.audio