/   /   /  Jude 1     

Jude 1
Grande Bible de Tours


1 Jude, serviteur de Jésus-Christ, et frère de Jacques, à ceux qui sont nos bien-aimés en Dieu le Père, conservés et appelés en Jésus-Christ :
2 Que la miséricorde, la paix et la charité s’augmentent en vous de plus en plus.
3 Mes bien-aimés, ayant toujours eu le plus grand désir de vous écrire touchant votre salut commun, j’ai cru nécessaire de le faire aujourd’hui, afin de vous exhorter à combattre pour la foi qui a été déjà transmise aux saints*.
C’est-à-dire transmise aux fidèles par la tradition.
4 Car il s’est introduit parmi vous quelques hommes impies, désignés depuis longtemps à cette condamnation, qui changent la grâce de notre Dieu en dissolution, et qui renient notre unique Maître et Seigneur Jésus-Christ.
5 Or je veux vous rappeler ce que vous avez autrefois appris : qu’après que Jésus* eut sauvé le peuple de la terre d’Égypte, il fit périr ensuite ceux qui furent incrédules.
Quoique le Verbe de Dieu ne fût pas alors incarné, rien n’empêche de lui attribuer ces faits, ainsi que la condamnation des anges rebelles. L’Incarnation était résolue, et c’est en vue de ce mystère que tout s’accomplissait au ciel et sur la terre.
6 Quant aux anges qui ne conservèrent point leur première dignité, mais qui abandonnèrent leur demeure, il les mit en réserve pour le jugement du grand jour, dans des chaînes éternelles et de profondes ténèbres*.
C’est-à-dire que, s’étant élevés par leur orgueil contre Dieu même, ils n’ont pu conserver ni les avantages excellents de la nature et de la grâce qu’ils avaient reçus, ni le trône de gloire où ils avaient été placés dans le ciel. On peut voir à ce sujet la deuxième Épitre de saint Pierre, ch. II, v. 4 ; car ces deux épîtres servent l’une à l’autre d’explication.
7 C’est ainsi que Sodome et Gomorrhe, et les villes voisines livrées aux mêmes excès d’impureté, et courant après une chair étrangère, sont devenues un exemple, en souffrant la peine du feu éternel.
8 Pareillement ceux-ci souillent encore leur chair ; ils méprisent la domination, et blasphèment la majesté.
9 Lorsque l’archange Michel disputant avec le démon, lui contestait le corps de Moïse, il n’osa le condamner avec des paroles de malédiction ; mais il dit : Que le Seigneur te commande*.
Ceci n’est pas rapporté dans l’Écriture : saint Jude le savait par la tradition. L’opinion la plus plausible est que le démon voulait que le tombeau de Moïse fût publiquement exposé ; au lieu que saint Michel avait reçu ordre de Dieu de le cacher tellement qu’il ne fût connu de personne, de peur que les Hébreux n’en prissent occasion de se porter à l’idolâtrie.
10 Mais ceux-ci blasphèment tout ce qu’ils ignorent, et ils se corrompent dans tout ce qu’ils connaissent naturellement, comme les animaux sans raison.
11 Malheur à eux, parce qu’ils ont suivi la voie de Caïn ; que, séduits comme Balaam, ils ont été emportés par le désir du gain, et qu’ils se sont perdus en imitant la rébellion de Coré !
12 Ils font la honte de leurs festins, ne gardant aucune retenue, se repaissant eux-mêmes ; nuées sans eau, que les vents emportent çà et là ; arbres d’automne, stériles, deux fois morts et sans racines ;
13 Vagues furieuses de la mer, jetant l’écume de leurs infamies ; astres errants auxquels un tourbillon de ténèbres est réservé pour l’éternité.
14 C’est d’eux encore qu’Hénoch, le septième patriarche depuis Adam, a prophétisé en disant* : Voici que le Seigneur vient avec ses milliers de saints
On ne trouve pas cette prophétie dans l’Ancien Testament. L’apôtre l’a connue par la tradition ou par une révélation particulière de Dieu.
15 Pour exercer le jugement contre tous les hommes, et convaincre tous les impies de toutes les œuvres d’impiété qu’ils ont commises, et de toutes les paroles injurieuses que ces pécheurs impies ont proférées contre Dieu.
16 Ce sont des murmurateurs se plaignant sans cesse, marchant selon leurs désirs ; dont la bouche profère des paroles d’orgueil ; admirateurs des personnes selon le profit qu’ils en espèrent.
17 Pour vous, mes bien-aimés, souvenez-vous de ce qui a été prédit par les apôtres de Notre-Seigneur Jésus-Christ*,
Il a principalement en vue la deuxième Épître de Saint Pierre, ch. III, v. 1, 2, 3.
18 Qui vous disaient que dans les derniers temps viendraient des imposteurs marchant selon leurs désirs dans l’impiété.
19 Ce sont des gens qui se séparent eux-mêmes*, hommes de vie animale, n’ayant pas l’Esprit.
De l’Église de Dieu, par le schisme.
20 Mais vous, mes bien-aimés, vous élevant vous-mêmes comme un édifice spirituel sur le fondement de votre très-sainte foi, et priant par le Saint-Esprit,
21 Conservez-vous dans l’amour de Dieu, attendant la miséricorde de Notre-Seigneur Jésus-Christ pour la vie éternelle.
22 Reprenez ceux-ci après les avoir convaincus ;
23 Sauvez ceux-là en les arrachant au feu* ; ayez compassion des autres en craignant pour vous-mêmes, et détestez comme un vêtement souillé tout ce qui est de la corruption de la chair.
C’est-à-dire, tâchez, en les retirant de l’hérésie où ils se sont précipités, de les enlever aux flammes de l’enfer, où ils sont près de tomber.
24 A Celui qui est puissant pour vous conserver sans péché, et vous faire comparaître devant le trône de sa gloire purs et ravis de joie, à l’avènement de Notre-Seigneur Jésus-Christ,
25 Au seul Dieu notre Sauveur, par Jésus-Christ Notre-Seigneur, gloire et magnificence, empire et puissance avant tous les siècles, et maintenant, et dans tous les siècles des siècles. Amen.

Téléchargez l'application Bible.audio

Faire un don

Soutenez bible.audio

Afficher un passage

Veuillez saisir un passage.

Chercher dans la Bible

Partager

Pourquoi soutenir Bible.audio


Cette Bible est dans le domaine public.

Téléchargez l'application Bible.audio