/   /   /  Michée 1:4     

Michée 1.4
Grande Bible de Tours


1 Parole du Seigneur à Michée, de Morasthi, sur Samarie et sur Jérusalem*, au temps de Joathan, d’Achaz et d’Ézéchias, rois de Juda.
Samarie était la capitale du royaume d’Israël, comme Jérusalem était la capitale du royaume de Juda.
2 Peuples, écoutez tous ; que la terre, avec tout ce qu’elle contient, soit attentive, et que le Seigneur Dieu soit témoin contre vous, le Seigneur dans son saint temple.
3 Le Seigneur va sortir du lieu où il réside ; il descendra, il foulera aux pieds les hauteurs de la terre.
4 Les montagnes fondront sous ses pas ; les vallées s’entr’ouvriront et couleront comme la cire devant le feu, comme les eaux qui se précipitent dans un abîme,
5 A cause des crimes de Jacob et des péchés de la maison d’Israël. Quel est le crime de Jacob ? N’est-ce pas Samarie ? Quels sont les hauts lieux de Juda ? N’est-ce pas Jérusalem ?
6 Je rendrai Samarie, dit le Seigneur, comme un monceau de pierres dans un champ où l’on plante une vigne ; je ferai rouler ses pierres dans la vallée, et je découvrirai ses fondements.
7 Toutes ses statues seront brisées, tout ce qu’elle a gagné sera consumé par le feu, et je réduirai en poudre toutes ses idoles, parce que ses richesses ont été amassées du prix de la prostitution, et elles deviendront le salaire des courtisanes*.
L’Écriture désigne souvent l’idolâtrie par le nom de prostitution. Les offrandes faites aux idoles dans le pays d’Israël seront abandonnées aux idoles des vainqueurs, c’est-à-dire des Assyriens.
8 C’est pourquoi je gémirai, je pousserai des cris, je déchirerai mes vêtements, et j’irai nu ; je pousserai des hurlements comme les dragons, et des sons lugubres comme les autruches,
9 Parce que la plaie de Samarie est désespérée, elle est venue jusqu’à Juda, elle a gagné la porte de mon peuple, jusqu’à Jérusalem.
10 Ne l’annoncez pas dans Geth ; étouffez vos larmes et vos soupirs ; couvrez-vous de poussière dans une maison qui sera réduite en poussière ;
11 Passez couverte de honte et d’ignominie, habitante d’un lieu si beau. Celle qui habite sur les confins n’est pas partie. La maison voisine, qui s’est soutenue par elle-même, trouvera dans votre perte le sujet de sa douleur.
12 Elle s’est trouvée trop faible pour vous assister ; elle est plongée dans l’amertume, parce que Dieu a envoyé l’affliction jusqu’aux portes de Jérusalem.
13 Des habitants de Lachis ont été épouvantés par le bruit confus des chariots de guerre. Lachis, vous êtes la cause du péché de la fille de Sion, parce que les sacrilèges d’Israël ont été trouvés en vous.
14 C’est pourquoi elle dirigera des envoyés vers Geth, maison de mensonge, pour tromper les rois d’Israël.
15 Vous qui habitez Marésa, je vous amènerai des gens qui hériteront de vos biens, et la gloire* d’Israël s’étendra jusqu’à la ville d’Odollam.
Ce mot est pris dans un sens ironique ; en hébreu, il signifie le fardeau, c’est-à-dire le châtiment.
16 Arrachez-vous les cheveux, coupez-les entièrement, pour pleurer vos enfants qui vous étaient si chers. Devenez chauve comme l’aigle*, parce qu’ils ont été emmenés captifs loin de vous.
Les aigles sont sans force et tristes lorsqu’ils perdent leurs plumes.

Afficher un passage

Veuillez saisir un passage.

Chercher dans la Bible

Partager


Cette Bible est dans le domaine public.