Soutenez bible.audio

 /   /   /  Lamentations 2     

Lamentations 2
Grande Bible de Tours


1 Comment le Seigneur, dans sa fureur, a-t-il couvert de ténèbres la fille de Sion ? Il a précipité du ciel sur la terre la gloire d’Israël, et il ne s’est pas souvenu de l’escabeau de ses pieds* au jour de sa fureur.
Le temple, où il manifestait sa présence d’une manière sensible.
2 Le Seigneur a renversé tout ce qu’il y avait de beau dans Jacob ; il n’a rien épargné. Il a détruit dans sa fureur les remparts de la fille de Juda ; il les a renversés à terre ; il a profané son royaume et ses princes.
3 Il a brisé, dans le transport de sa fureur, toute la force d’Israël. Il a retiré sa main droite de devant l’ennemi, et il a allumé dans Jacob comme un feu dévorant, dont la flamme a couru de toutes parts.
4 Il a tendu son arc comme un ennemi ; il a affermi sa main droite comme un homme qui attaque ; il a tué tout ce qu’il y avait de beau dans la terre de la fille de Sion ; il a répandu sa colère comme un feu.
5 Le Seigneur est devenu comme un ennemi. Il a renversé Israël, il a fait tomber toutes ses murailles, il a détruit ses remparts, et il a couvert d’humiliation les hommes et les femmes de la fille de Juda.
6 Il a bouleversé sa tente, comme un jardin qu’on détruit ; il a démoli son tabernacle. Le Seigneur a fait oublier dans Sion les fêtes et les jours de sabbat ; il a livré les rois et les prêtres à l’opprobre et à l’indignation de sa fureur.
7 Le Seigneur a rejeté son autel, il a donné sa malédiction à son sanctuaire. Il a livré entre les mains des ennemis les murs de ses tours, et ils ont poussé des cris dans la maison du Seigneur, comme dans une fête solennelle*.
Les ennemis, en pillant le temple, ont poussé des cris de joie tels que les Juifs avaient coutume de faire dans les jours solennels de leurs assemblées.
8 Le Seigneur a résolu d’abattre la muraille de la fille de Sion ; il a tendu son cordeau*, et il n’a pas retiré sa main que tout ne fût en ruine. Le boulevard et le mur ont gémi, ils ont été détruits ensemble.
On avait coutume de tirer un cordeau pour marquer aux ouvriers ce que l’on voulait construire ou démolir.
9 Ses portes sont enfoncées en terre ; il en a rompu et brisé les verrous. Il a banni son roi et ses princes parmi les nations. Il n’y a plus de loi, et ses prophètes n’ont point reçu de visions prophétiques du Seigneur.
10 Les vieillards de la fille de Sion se sont assis à terre, et gardent le silence. Ils ont couvert leur tête de cendre ; ils se sont revêtus de cilices ; les vierges de Jérusalem tiennent leur tête baissée vers la terre.
11 Mes yeux se sont affaiblis à force de verser des larmes ; mes entrailles sont émues. Mon cœur a défailli à cause de la ruine de la fille de mon peuple, en voyant les petits enfants et ceux qui étaient encore à la mamelle tomber en défaillance sur les places de la ville.
12 Ils disaient à leurs mères : Où est le blé ? où est le vin ? lorsqu’ils tombaient sur les places de la ville, comme blessés à mort, et qu’ils expiraient entre les bras de leurs mères.
13 A qui vous comparerai-je, ô fille de Jérusalem ? A qui dirai-je que vous ressemblez ? Où trouverai-je quelque chose d’égal à vos maux ? et comment vous consolerai-je, ô vierge fille de Sion ? Votre douleur est vaste et profonde comme la mer. Qui vous guérira ?
14 Vos prophètes ont eu pour vous des visions fausses et vaines, et ils ne vous découvraient point votre iniquité pour vous exciter à la pénitence ; mais ils ont eu pour vous des rêveries pleines de mensonges et de déceptions*.
Les faux prophètes, pour plaire à la multitude et la laisser tranquille au milieu de ses égarements, n’avaient pas honte de recourir à de vaines rêveries et au mensonge.
15 Tous ceux qui passaient par le chemin ont frappé des mains en vous voyant. Ils ont sifflé la fille de Jérusalem en branlant la tête, et en disant : Est-ce là cette ville d’une beauté si parfaite, la joie de toute la terre ?
16 Tous vos ennemis ont ouvert la bouche contre vous. Ils ont sifflé, ils ont grincé des dents, et ils ont dit : Nous la dévorerons. Voici le jour que nous attendions. Nous l’avons trouvé, nous l’avons vu.
17 Le Seigneur a exécuté ce qu’il avait résolu. Il a accompli ce qu’il avait arrêté depuis longtemps. Il vous a détruite sans vous épargner, il vous a rendue un sujet de joie à vos ennemis, et il a relevé la force de ceux qui vous haïssaient.
18 Leur cœur a crié vers le Seigneur, au sujet des murailles de la fille de Sion. Laissez couler vos larmes nuit et jour ; ne vous donnez aucun repos, et que votre paupière ne se ferme pas.
19 Levez-vous, louez le Seigneur dès le commencement des veilles de la nuit. Répandez votre cœur comme l’eau en présence du Seigneur ; levez vos mains vers lui pour l’âme de vos petits enfants, qui succombent à la faim sur toutes les places publiques.
20 Voyez, Seigneur, et considérez quel est le peuple que vous avez ainsi traité. Est-il donc possible que les mères soient réduites à manger le fruit de leurs entrailles, les petits enfants qu’elles portent sur leurs bras ? Les prêtres et les prophètes seront-ils tués dans le sanctuaire du Seigneur ?
21 Les enfants et les vieillards sont étendus dehors sur la terre. Mes vierges et mes jeunes hommes sont tombés sous le glaive ; vous les avez tués au jour de votre fureur ; vous les avez frappés, sans être touché de compassion.
22 Vous avez convoqué comme à un jour de fête mes ennemis, pour m’épouvanter. Il ne s’est trouvé personne qui pût échapper, et qui fût excepté dans ce jour de la fureur du Seigneur. Ceux que j’ai nourris et élevés ont été consumés par mes ennemis.

Télécharger l'application Bible.audio

Soutenez bible.audio

Afficher un passage

Veuillez saisir un passage.

Je fais un don

Chercher dans la Bible

Partager

Pourquoi soutenir Bible.audio


Cette Bible est dans le domaine public.