Soutenez bible.audio

 /   /   /  Apocalypse 3:8     

Apocalypse 3.8
Grande Bible de Tours


1 Écris à l’ange de l’Église de Sardes : Voici ce que dit Celui qui a les sept esprits de Dieu et les sept étoiles : Je connais vos œuvres ; vous avez le nom de vivant, mais vous êtes mort.
2 Soyez vigilant, et confirmez le reste de votre peuple qui est près de mourir, car je ne trouve pas vos œuvres pleines devant mon Dieu.
3 Souvenez-vous donc de ce que vous avez reçu et de ce que vous avez entendu, et gardez-le, et faites pénitence ; car si vous ne veillez, je viendrai à vous comme un voleur, et vous ne saurez à quelle heure je viendrai.
4 Vous avez néanmoins à Sardes un petit nombre d’hommes qui n’ont point souillé leurs vêtements ; et ils marcheront avec moi revêtus de blanc, parce qu’ils en sont dignes.
5 Celui qui sera vainqueur, on le revêtira ainsi d’habits blancs ; je n’effacerai point son nom du livre de vie, et je confesserai son nom devant mon Père et devant ses anges.
6 Que celui qui a des oreilles entende ce que l’Esprit dit aux Églises.
7 Écris à l’ange de l’Église de Philadelphie : Voici ce que dit le Saint et le Véritable, qui a la clef de David* ; qui ouvre, et personne ne ferme ; qui ferme, et personne n’ouvre :
Pour marquer l’autorité souveraine de Jésus-Christ sur l’Église, qui est appelée la maison de David, et sur le ciel, qui en est le véritable royaume.
8 Je connais vos œuvres. Voici que j’ai mis devant vous une porte ouverte que personne ne peut fermer, parce que vous avez peu de force ; et cependant vous avez gardé ma parole, et vous n’avez pas renoncé à mon nom.
9 Voici que je vous amènerai quelques-uns de ceux de la synagogue de Satan, qui se disent Juifs, et ne le sont point, mais qui sont des menteurs. Je ferai qu’ils viennent et qu’ils se prosternent à vos pieds, et ils sauront que je vous ai aimé.
10 Parce que vous avez gardé la patience ordonnée par ma parole, moi aussi je vous garderai de l’heure de la tentation qui doit venir dans tout l’univers éprouver ceux qui habitent sur la terre.
11 Je viendrai bientôt. Conservez ce que vous avez, de peur que quelque autre ne reçoive votre couronne.
12 Celui qui sera vainqueur, je ferai de lui une colonne dans le temple de mon Dieu, et il n’en sortira plus ; et j’écrirai sur lui le nom de mon Dieu, et le nom de la cité de mon Dieu, de la nouvelle Jérusalem, qui descend du ciel d’auprès de mon Dieu, et mon nouveau nom*.
Le chrétien fidèle méritera de paraître dans l’édifice céleste comme une colonne inébranlable, portant ces trois magnifiques inscriptions : le nom de Dieu, son père ; le nom de l’Église, sa mère ; le nom de Jésus-Christ, son rédempteur et son frère.
13 Que celui qui a des oreilles entende ce que l’Esprit dit aux Églises.
14 Écris à l’ange de l’Église de Laodicée : Voici ce que dit Celui qui est la vérité même, le témoin fidèle et véritable, le principe de la créature de Dieu* :
Jésus-Christ, par qui tout a été créé dès le commencement, et par qui les âmes sont tirées du péché et passent à une vie surnaturelle qui en fait de nouvelles créatures.
15 Je connais vos œuvres ; vous n’êtes ni froid ni chaud*. Plût à Dieu que vous fussiez froid ou chaud !
Vous flottez entre la vertu et le vice ; vous voudriez fuir le péché, et vous craignez le travail.
16 Mais parce que vous êtes tiède, et que vous n’êtes ni froid ni chaud, je suis près de vous vomir de ma bouche.
17 Car vous dites : Je suis riche et opulent, et je n’ai besoin de rien ; et vous ne savez pas que vous êtes malheureux, misérable, pauvre, aveugle et nu.
18 Je vous conseille d’acheter de moi de l’or éprouvé au feu, afin que vous deveniez riche, que vous vous revêtiez d’habits blancs, et que la honte de votre nudité ne paraisse pas ; appliquez-vous aussi un collyre sur les yeux, afin que vous voyiez*.
L’or épuré est le symbole de la charité fervente ; les habits blancs sont le signe de l’innocence et de la pureté ; et le collyre, celui de l’humilité, qui fait connaître à l’homme ses maux et le besoin qu’il a du secours divin.
19 Je reprends et je châtie ceux que j’aime ; rallumez donc votre zèle, et faites pénitence.
20 Me voici à la porte, et je frappe. Si quelqu’un entend ma voix et m’ouvre la porte, j’entrerai chez lui, et je souperai avec lui, et lui, avec moi*.
Jésus-Christ frappe à la porte de l’âme par les avertissements et les lumières qu’il envoie ; il entre en elle par la charité qu’il lui communique ; il soupe avec elle par les joies et les consolations dont il la comble durant cette vie, considérée comme le soir qui précède le grand jour de l’éternité.
21 Celui qui sera vainqueur, je lui donnerai de s’asseoir avec moi sur mon trône*, comme j’ai vaincu moi-même, et me suis assis avec mon Père sur son trône.
Si nous souffrons avec lui, nous régnerons avec lui, comme le dit saint Paul. (II Timoth., II, 12.)
22 Que celui qui a des oreilles entende ce que l’Esprit dit aux Églises.

Télécharger l'application Bible.audio

Soutenez bible.audio

Afficher un passage

Veuillez saisir un passage.

Je fais un don

Chercher dans la Bible

Partager

Pourquoi soutenir Bible.audio


Cette Bible est dans le domaine public.