/   /   /  Jacques 4:8     

Jacques 4.8
Grande Bible de Tours


1 D’où viennent les guerres et les procès entre vous ? N’est-ce pas de ceci ? de vos convoitises qui combattent dans vos membres ?
2 Vous convoitez, et vous n’avez point ; vous tuez, vous portez envie, et vous ne pouvez obtenir ; vous plaidez, vous vous faites la guerre, et vous n’avez rien, parce que vous ne demandez pas.
3 Vous demandez, et vous ne recevez point, parce que vous demandez mal, pour fournir à vos convoitises.
4 Ames adultères*, ne savez-vous pas que l’amitié de ce monde est l’ennemie de Dieu ? Quiconque voudra être ami de ce siècle, se rend ennemi de Dieu.
L’apôtre appelle ainsi, dans un sens figuré, les âmes chrétiennes qui violent la fidélité qu’elles doivent à Dieu, pour s’attacher d’une manière désordonnée au monde et à ses plaisirs.
5 Pensez-vous que ce soit en vain que l’Écriture dise : L’Esprit qui habite en vous a des désirs qui vont jusqu’à la jalousie* ?
Ce mot n’implique ici aucun défaut ; mais il exprime la perfection de la charité de Dieu et l’ardent désir qu’il a de posséder le cœur de l’homme tout entier, parce qu’il en est le souverain bien.
6 Mais aussi il donne une plus grande grâce. C’est pourquoi il est dit : Dieu résiste aux superbes, et donne sa grâce aux humbles.
7 Soyez donc soumis à Dieu ; mais résistez au démon, et il fuira loin de vous.
8 Approchez-vous de Dieu, et il s’approchera de vous*. Lavez vos mains, pécheurs ; et purifiez vos cœurs, vous qui avez l’âme partagée*.
Approchez-vous de lui par l’humilité, par la pénitence et par la prière, et il s’approchera de vous, en vous accordant ce que vous lui demandez.
Qui affectez de paraître amis de Dieu, sans cesser de l’être du monde.

9 Soyez dans l’affliction, dans le deuil et dans les larmes. Que vos ris se changent en pleurs, et votre joie en tristesse.
10 Humiliez-vous en présence du Seigneur, et il vous élèvera.
11 Mes frères, ne parlez point mal les uns des autres. Celui qui parle mal de son frère, ou qui juge son frère, parle mal de la loi, et juge la loi. Or, si vous jugez la loi, vous n’en êtes plus l’observateur, mais le juge.
12 Il n’y a qu’un législateur et qu’un juge, qui peut perdre et qui peut sauver.
13 Mais vous, qui êtes-vous pour juger votre prochain ? Écoutez maintenant, vous qui dites : Nous irons aujourd’hui ou demain en telle ville, nous demeurerons là un an, et nous trafiquerons, et nous gagnerons beaucoup :
14 Vous qui ne savez pas même ce qui arrivera demain.
15 Car qu’est-ce que votre vie ? Une vapeur qui paraît pour un peu de temps, et qui ensuite est dissipée. Au lieu de cela, dites : S’il plaît au Seigneur ; et : Si nous vivons, nous ferons telle ou telle chose.
16 Vous, au contraire, vous triomphez dans vos pensées orgueilleuses. Toute présomption semblable est mauvaise.
17 Celui donc qui sait le bien à faire, et qui ne le fait pas, est coupable de péché.

Téléchargez l'application Bible.audio

Faire un don

Soutenez bible.audio

Afficher un passage

Veuillez saisir un passage.

Chercher dans la Bible

Partager

Pourquoi soutenir Bible.audio


Cette Bible est dans le domaine public.

Téléchargez l'application Bible.audio