/   /   /  Job 2:10     

Job 2.10
Grande Bible de Tours


Deuxième épreuve

1 Or il arriva qu’un jour où les enfants de Dieu étaient venus se présenter devant le Seigneur, Satan vint aussi parmi eux et parut en sa présence.
2 Et le Seigneur dit à Satan : D’où viens-tu ? Il lui répondit : J’ai fait le tour de la terre, et je l’ai parcourue tout entière.
3 Le Seigneur lui dit : N’as-tu point considéré mon serviteur Job, qui n’a point d’égal sur la terre, qui est un homme simple et droit, craignant Dieu et s’éloignant du mal, et conservant toujours son innocence ? Cependant tu m’as porté à agir contre lui pour l’affliger sans qu’il l’ait mérité.
4 Satan lui répondit : L’homme donnera toujours peau pour peau, et il abandonnera tout pour sauver sa vie*.
C’est-à-dire, il est toujours plus dur de souffrir dans sa propre personne que dans celle des autres, quelque chers qu’ils nous soient, comme l’étaient à Job ses propres enfants.
5 Mais étendez votre main, et frappez ses os et sa chair, et alors vous verrez s’il ne vous maudira pas en face.
6 Le Seigneur dit à Satan : Va, il est en ta main ; mais ne touche point à sa vie.
7 Satan, étant sorti de la présence du Seigneur, frappa Job d’un ulcère horrible*, depuis la plante des pieds jusqu’au sommet de la tête.
On pense que c’était la lèpre, cette lèpre horrible et douloureuse acclimatée particulièrement en Égypte, et qu’on nomme éléphantiasis, parce qu’elle fait enfler les pieds comme ceux d’un éléphant. Les souffrances de cette maladie réagissent tellement sur l’âme, qu’elle est continuellement obsédée par les inquiétudes, la défaillance et le dêgoût.
8 Et Job, assis sur un fumier, raclait avec le débris d’un pot de terre la pourriture qui sortait de ses plaies.
9 Alors sa femme lui dit : Quoi ! vous demeurez encore dans votre simplicité ! Maudissez Dieu, et mourez.
10 Job lui répondit : Vous parlez comme une femme qui n’a point de sens. Si nous avons reçu les biens de la main du Seigneur, pourquoi n’en recevrions-nous pas les maux ? Dans toutes ces choses, Job ne pécha point par ses lèvres.

Arrivée des amis de Job

11 Cependant trois amis de Job, ayant appris tous les maux qui lui étaient arrivés, partirent chacun de son pays pour venir le trouver : Éliphaz, de Théman, Baldad, de Suh, et Sophar, de Naamath. Car ils s’étaient donné jour pour venir ensemble le visiter et le consoler.
12 Lors donc que de loin ils eurent levé les yeux, ils ne le reconnurent point ; et, ayant jeté un grand cri, ils commencèrent à pleurer. Ils déchirèrent leurs vêtements, et jetèrent de la poussière en l’air pour la faire retomber sur leur tête.
13 Ils demeurèrent avec lui assis sur la terre durant sept jours et durant sept nuits*, et nul ne lui dit une parole, car ils voyaient que sa douleur était extrême.
Non pas sans prendre du repos et de la nourriture, mais en passant la plus grande partie du temps auprès de lui.

Télécharger l'application Bible.audio

Soutenez bible.audio

Afficher un passage

Veuillez saisir un passage.

Chercher dans la Bible








Partager


Cette Bible est dans le domaine public.

“C”chrétiens
JE FAIS UN DON POUR CHRÉTIENS TV