Je fais un don


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z


Plaine
Dictionnaire Biblique Westphal

Ce mot désigne une étendue de pays plus ou moins plate et s’oppose à « régions montagneuses » (Ésaïe 40.4). Il convient de distinguer la plaine de la vallée, bien que souvent les deux mots puissent être indifféremment employés. Vallée désigne un espace plutôt resserré compris entre deux montagnes : ce peut être un couloir étroit ou une étendue assez vaste, dans lesquels coule un cours d’eau quelconque. Si l’étendue est assez grande et peu accidentée, cette vallée deviendra une plaine (Ésaïe 42.16). Ce que nous appelons plateau, c’est-à-dire un espace plan au sein de massifs montagneux, est appelé plaine dans la Bible. Le mot plaine traduit d’ailleurs plusieurs mots hébreux, selon qu’il s’agit d’une contrée plate ou steppe, ou d’une plaine, ou de terres basses.

Les plaines étaient recherchées pour la pâture des troupeaux. D’après 2 Chroniques 26.10 les collines et les montagnes étaient spécialement désignées pour l’agriculture, et les plaines pour le bétail.

Les plaines les plus connues du pays sont :

1.

Les plaines maritimes qui s’étendent entre les montagnes de Judée et de Samarie et la Méditerranée :

  1. au sud, la plaine de Séphéla ou plaine de Philistie (Juges 1.19 et suivant), à l’ouest d’Hébron, Bethléhem et Jérusalem ;
  2. au Nord, la plaine du Saron, contrée fertile et fleurie (Ésaïe 33.9 ; Ésaïe 33.9 ; Ésaïe 65.10 Cantique 2.1 ; 1 Chroniques 27.29 ; Actes 9.35), située à l’ouest de Béthel, Guilgal et Sichem et au sud de la chaîne du Carmel.

2.

Entre le Carmel et les monts de Guilboa, au sud de Nazareth, s’étend la plaine de Jizréel ou d’Esdrélon, traversée par le torrent du Kison (Juges 4.7 ; Juges 5.21).

3.

À l’est des montagnes de Judée et de Samarie s’étend la vallée du Jourdain, où se trouvent des contrées plates nommées souvent plaines (1 Rois 7.46 ; 2 Chroniques 4.17, etc., Genèse 13.10-12), et celle du sud appelée simplement « la plaine » ; voir (Genèse 19.17 ; 2 Samuel 18.23) article suivant

4.

L’étendue située à l’est de Jérusalem est la plaine de Jérico (2 Rois 25.5 ; Jérémie 39.5 ; Jérémie 52.8 ; Josué 4.13).

5.

À l’est du Jourdain et de la mer Morte, vis-à-vis de Jérico, s’étendait la plaine de Médéba (Josué 13.16), qui se continuait par les plaines de Moab. Celles-ci, qui pour leur altitude moyenne méritent plutôt le nom de plateaux, s’étendent depuis les monts d’Abarim jusqu’au Jourdain et au Nébo, à l’est de la mer Morte (Nombres 35.1 ; Deutéronome 1.1 ; Nombres 33.47-50 ; Nombres 22.1 ; Nombres 31.12 ; Nombres 26.3-63). C’est dans ces plaines que les Hébreux reçurent les commandements de Moïse (Nombres 36.13), pleurèrent sa mort (Deutéronome 34.8), procédèrent au partage du pays de Canaan (Josué 13.32).

6.

Les immenses plaines de Babylonie ne sont pas mentionnées expressément (cf. Ésaïe 40.3, et « vallée » dans Ézéchiel 37.1).

Le topos pédinos de Luc 6.17 désigne un endroit plat où Jésus prononce le discours appelé d’après Matthieu 5.1 discours (ou sermon) sur la montagne ; d’après Luc il y descend, d’après Matthieu il y monte. Il est permis, sans tomber dans l’harmonistique de système, de voir en ce lieu un plateau (ainsi que traduisent Segond, Version Synodale, Oltramare, Crampon, etc.), à moitié hauteur d’une colline, comme il s’en trouve aux environs de Karn Hattîn où la tradition situe ce discours du Seigneur (figure 187).


Dictionnaire Encyclopédique de la Bible par Alexandre WESTPHAL, Pasteur, Docteur en Théologie, et professeur honoraire de l'Université de Toulouse (Faculté de Théologie protestante de Montauban).
Edition originale publiée en 1932 par les Editions et Imprimeries « Je Sers », Issy-les-Moulineaux. Imprimeries Réunies Ducros et Lombard, Aberlen et Cie. Valence sur Rhone.
Numérisation Yves PETRAKIAN – 2005 France.