Je fais un don


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z


Trône
Dictionnaire Biblique Westphal
Bost Calmet

Siège royal (Exode 11.5 ; 1 Rois 2.12 ; Actes 12.21, etc. ; voir la description du trône de Salomon dans 1 Rois 10.18 ; 1 Rois 10.20 ; 2 Chroniques 9.17 ; 2 Chroniques 9.19) ; par extension, la dignité et l’autorité du roi (2 Samuel 7.16).

Le même terme hébreu désigne d’ailleurs le siège de tout haut dignitaire : prêtre (1 Samuel 1.9 ; 1 Samuel 4.13 ; 1 Samuel 4.18), général (Jérémie 1.15), juge ; voir (Ésaïe 9.5 ; Matthieu 19.28 ; Luc 22.30 ; Apocalypse 20.4) Siège.

Par une métaphore devenue assez usuelle encore aujourd’hui, Dieu est représenté assis sur un trône (Psaumes 9.8 ; Ésaïe 6.1 ; Apocalypse 3.21 ; Apocalypse 20.11 ; Apocalypse 21.5 etc.) ; le ciel même est son trône (Actes 7.49).

Le trône peut aussi représenter par extension le règne de Dieu (Hébreux 1.8 etc.).

Mais Dieu a donné au Christ le pouvoir de siéger sur son propre trône (Apocalypse 3.21 ; Matthieu 19.28) ou à sa droite (Hébreux 8.1 ; Hébreux 12.2). D’ailleurs, le trône est aussi l’emblème de la dignité messianique du Christ, descendant et successeur de David (Actes 2.30; Luc 1.32). Voir encore l’expression : trône de la grâce (Hébreux 4.16).

Dans Colossiens 1.16 et ailleurs, les « trônes » correspondent à une catégorie d’êtres célestes (cf. livre d’Hénoch) ; voir Domination.

Dans Apocalypse 2.13, le « trône de Satan » pourrait être une allusion à l’autel de Zeus qui commandait tous les cultes du pays, et symbolisait la puissance satanique du paganisme.


Dictionnaire Encyclopédique de la Bible par Alexandre WESTPHAL, Pasteur, Docteur en Théologie, et professeur honoraire de l'Université de Toulouse (Faculté de Théologie protestante de Montauban).
Edition originale publiée en 1932 par les Editions et Imprimeries « Je Sers », Issy-les-Moulineaux. Imprimeries Réunies Ducros et Lombard, Aberlen et Cie. Valence sur Rhone.
Numérisation Yves PETRAKIAN – 2005 France.