Je fais un don


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z


Secret
Dictionnaire Biblique Westphal

Ce terme n’a guère besoin d’explication.

La Bible connaît le secret des complots (Matthieu 2.7), des précautions parfois criminelles et souvent timorées (Juges 3.19 ; 2 Samuel 3.27 ; Jérémie 37.17 ; Tobit 12.7 ; Judith 2.2, Jean 19.38 ; Actes 16.37), des désordres païens (Sagesse 14.23), des actes honteux (2 Corinthiens 4.2 ; Éphésiens 5.12), des péchés cachés que Dieu fera expier publiquement (2 Samuel 12.12 ; Job 31.27 ; Psaumes 101.3; Luc 12.2 ; Romains 2.16). Par contre, sont légitimes les secrets personnels, ceux qu’il est déloyal de trahir (Proverbes 11.13 ; Proverbes 25.9 ; Siracide 27.17 ; Siracide 27.21 ; Siracide 42.1 etc.), ceux qu’impose la discrétion (Proverbes 21.14 ; Jérémie 13.17 ; Matthieu 1.19 ; Matthieu 6.4 ; Matthieu 6.6 ; Matthieu 6.18).

Les secrets de Dieu sont ses décrets inconnaissables (Job 11.6), inaccessibles aux impies (Sagesse 2.22), les pensées de sa sagesse et de ses sages (Siracide 4.18 ; Siracide 39.2), ses desseins confiés provisoirement à ses prophètes (Daniel 8.26 ; Daniel 8.12.4-9 ; Ésaïe 8.16 ; Apocalypse 10.4), et destinés à être révélés au jour convenable (Psaumes 25.14 ; Amos 3.7 ; Daniel 2.19 ; Daniel 2.28 ; Marc 4.23).

C’est ainsi que d’après le 4e Évangile Jésus se rend une fois à Jérusalem en secret, parce que son « temps n’est pas encore venu » (Jean 7.3 ; Jean 7.10) ; mais un peu plus tard il déclarera devant le grand-prêtre, sans contradiction possible : « J’ai parlé ouvertement au monde… , je n’ai rien dit en secret » (Jean 18.20).


Dictionnaire Encyclopédique de la Bible par Alexandre WESTPHAL, Pasteur, Docteur en Théologie, et professeur honoraire de l'Université de Toulouse (Faculté de Théologie protestante de Montauban).
Edition originale publiée en 1932 par les Editions et Imprimeries « Je Sers », Issy-les-Moulineaux. Imprimeries Réunies Ducros et Lombard, Aberlen et Cie. Valence sur Rhone.
Numérisation Yves PETRAKIAN – 2005 France.