Soutenez bible.audio


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z


Ramoth
Dictionnaire Biblique Westphal
Bost Calmet

(signifiant : hauteurs ; pluriel de Rama)

1.

Ville lévitique d’Issacar (1 Chroniques 6.73) ; probablement la même que Rémeth (Josué 19.21) et Jarmuth (Josué 21.29).

2.

Ramothen Galaad. L’une des villes de refuge dans le pays de Gad (Deutéronome 4.43 ; Josué 20.8), attribuée aux Lévites Mérarites (Josué 21.38 ; 1 Chroniques 6.80). Au temps de Salomon, c’est l’une des villes fortes du district administré par Ben-Guéber, lieutenant du roi (1 Rois 4.13) ; sous Achab et son successeur, cette forteresse est chaudement disputée entre Israélites et Araméens ; Achab y est frappé mortellement en cherchant à la reconquérir sur les Araméens de Damas (1 Rois 22 ; 2 Chroniques 18) ; Joram, fils d’Achab, qui est parvenu à reprendre Ramoth, y est à son tour grièvement blessé dans un combat contre Hazaël, roi de Syrie (2 Rois 8.28 et suivant, 2 Chroniques 22.5 et suivant) ; enfin, c’est là que le messager d’Élisée vient oindre Jéhu roi d’Israël (2 Rois 9). On le voit, Ramoth joue un rôle appréciable dans l’histoire d’Israël ; pourtant on n’a pas encore pu situer avec certitude l’exact emplacement de cette ville.

Indiquons brièvement les hypothèses proposées.

  1. Le nom de Ramoth signifiant « hauteurs », certains y ont vu un nom de « hauts-lieux », désignant quelque colline sacrée, qu’ils ont voulu identifier avec Mitspa, lieu de la réconciliation entre Jacob et Laban (Genèse 31.48 et suivant).
  2. D’autres historiens y voient Gérasa, la moderne Djérach dont les ruines à l’est du Jourdain frappent encore l’attention du voyageur. Le texte arabe du livre de Josué (non canonique et datant du Moyen âge) parle en effet de Ramat al-Jaras (20.8 21.38).
  3. Eusèbe place Ramoth au lieu actuellement appelé es-Salt, à une quinzaine de km à la fois du Jabbok et du Jourdain. Mais des chars pourraient-ils approcher cet endroit escarpé, accroché au flanc de la montagne ? (1 Rois 22.31 ; 1 Rois 22.35)
  4. On a proposé Reimoûn, à l’ouest de Djérach (Gérasa). Dans cette hypothèse, qui a pour elle la ressemblance des noms (base fragile), la précédente objection tombe, puisque par la vallée du Jabbok des chariots peuvent facilement atteindre cette place, que rien ne protégeait contre les incursions araméennes.
  5. D’autres savants enfin lisent dans l’hébreu de 1 Rois 4.13 Ramoth-Salchad au lieu de Ramoth-Galaad et corrigent en conséquence tous les passages cités plus haut. Salkhad se trouve sur une hauteur à l’extrême sud du Djebel Hauran, à l’est de Bosra. Entre ces diverses conjectures, seules des fouilles trancheront peut-être un jour le problème.

3.

Ramoth du Midi : nom donné à Ramath (Josué 19.8) dans 1 Samuel 30.27 ; voir Rama, 3.


Dictionnaire Encyclopédique de la Bible par Alexandre WESTPHAL, Pasteur, Docteur en Théologie, et professeur honoraire de l'Université de Toulouse (Faculté de Théologie protestante de Montauban).
Edition originale publiée en 1932 par les Editions et Imprimeries « Je Sers », Issy-les-Moulineaux. Imprimeries Réunies Ducros et Lombard, Aberlen et Cie. Valence sur Rhone.
Numérisation Yves PETRAKIAN – 2005 France.