Je fais un don


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z


Peuplier
Dictionnaire Biblique Westphal
Bost

(hébreu libnèh). Pour cet arbre comme pour l’orme, vu l’insuffisance des données bibliques (Genèse 30.37 ; Osée 4.13), l’identification ne peut être qu’arbitraire. On a suivi généralement la Vulgate, qui traduit dans le premier texte : virgas populeas virides (quoique les LXX aient : styrax [= le loubna des Arabes] ; voir Baumes, paragraphe 1), et dans le second texte : populus (signifiant : leukè des LXX, mot par lequel cette version grecque rend aussi le thidhâr de Ésaïe 41.19 [voir Orme]). L’hébreu libnèh comme le grec leukè appartiennent à des racines qui signifient « blanc » ; or le baume produit par le styrax est une résine blanchâtre, et le peuplier blanc est commun en Palestine, ce qui permet de soutenir l’une ou l’autre identification.

Le peuplier appartient à la famille des Salicacées, genre populus, qui comprend 18 espèces d’Europe, d’Asie centrale et moyenne, d’Amérique du Nord. Les peupliers sont des arbres à rameaux cylindriques ou anguleux, à bourgeons écailleux, résineux, à feuilles alternes dont le pétiole est souvent comprimé latéralement, ordinairement larges, entières, dentées ou lobées. Les chatons mâles sont lâches et pendants, les étamines en nombre variable. Le populus alba (peuplier blanc, blanc de Hollande, bouillard) est un arbre élevé à écorce claire, à branches étalées, dont les jeunes pousses sont tomenteuses et blanches, les feuilles longuement pétiolées, subor-biculaires ou ovales suborbiculaires, dentées, anguleuses, tomenteuses, blanches en dessous. La croissance du peuplier est rapide, son bois tendre, léger, peu durable, mais précieux pour la charpenterie commune.

Le peuplier tremble, avec lequel certains auteurs identifient le bâcâ hébreu (voir Mûrier), est le populus tremula, dont les feuilles ordinairement glabres des deux côtés sont continuellement en mouvement par suite de la conformation de leurs pétioles (comparez « le bruit dans les cimes », 2 Samuel 5.24). Certains voient aussi dans le èrèb biblique (Lévitique 23.40 etc.) non pas le salix Babylonica (voir Saule), mais le populus Euphratica Ol., assez commun au bord de l’eau sous les climats méditerranéens.

Ch.-Ed. M.


Dictionnaire Encyclopédique de la Bible par Alexandre WESTPHAL, Pasteur, Docteur en Théologie, et professeur honoraire de l'Université de Toulouse (Faculté de Théologie protestante de Montauban).
Edition originale publiée en 1932 par les Editions et Imprimeries « Je Sers », Issy-les-Moulineaux. Imprimeries Réunies Ducros et Lombard, Aberlen et Cie. Valence sur Rhone.
Numérisation Yves PETRAKIAN – 2005 France.