Je fais un don


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z


Mytilène
Dictionnaire Biblique Westphal

(orthographe classique, ordinairement suivie aujourd’hui ; tous les manuscrits du Nouveau Testament ont Mitylènè, sauf un seul, qui a Mytylinè. L’écriture Mytiléniens est celle des inscriptions antiques du Ve au IIe siècle avant Jésus-Christ ; la forme Mityléniens apparaît dans un texte du IIIe siècle, puis à partir du Ier supplante la précédente.)

Ville principale et port de l’île jadis appelée Lesbos, à laquelle elle donna plus tard son nom. Colonie éolienne, entrée ensuite dans la confédération de Délos, elle fut un des berceaux de la poésie lyrique grecque (patrie d’Alcée et de Sapho). À une certaine époque, Mytilène atteignit une puissance navale considérable et fonda des colonies (Assos, etc.), mais, à la suite de sa révolte contre Athènes, elle fut presque anéantie, à la fin du Ve siècle avant Jésus-Christ. Le navire de l’apôtre Paul, au retour du 3e voyage missionnaire, y fit une très brève escale (Actes 20.14). Après avoir appartenu successivement à la Macédoine, à la Grèce, à Rome, à Gênes, l’île de Mytilène est restée sous le joug turc de 1462 jusqu’à 1920 ; aujourd’hui, sous le nom de Mételin ou Mytilini, elle appartient à la Grèce depuis le traité de Sèvres (1920).

De récentes fouilles y ont relevé des cités superposées dont l’architecture et les poteries prouvent qu’elles étaient contemporaines de celles de Troie, et que l’île de Lesbos fut d’abord colonisée par la même race que Troie, quelque trois mille ans avant Jésus-Christ, plusieurs siècles avant la colonisation éolienne.


Dictionnaire Encyclopédique de la Bible par Alexandre WESTPHAL, Pasteur, Docteur en Théologie, et professeur honoraire de l'Université de Toulouse (Faculté de Théologie protestante de Montauban).
Edition originale publiée en 1932 par les Editions et Imprimeries « Je Sers », Issy-les-Moulineaux. Imprimeries Réunies Ducros et Lombard, Aberlen et Cie. Valence sur Rhone.
Numérisation Yves PETRAKIAN – 2005 France.