Je fais un don


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z


Corruption
Dictionnaire Biblique Westphal

Deux fois dans l’Ancien Testament, dans les versions Segond et Synodale : Osée 9.9 désigne la dépravation et le désordre moral ; Psaumes 16.10 dans la Version Synodale (D’après LXX et Vulgate) indique l’état dans lequel se trouvent les morts au tombeau. Or, pour l’ancien Israël le corps retourne à la poussière d’où il a été tiré. Cf. Genèse 3.19. Cette décomposition est conforme à sa nature (cf. Actes 2.27 ; Actes 2.31 ; Actes 13.34-37).

Avec saint Paul le mot prend un sens plus profond et véritablement religieux et métaphysique, car la chair est elle-même le siège du péché. Cf. Romains 6.23 ; Romains 7.24. « Celui qui sème pour la chair, moissonnera de la chair la corruption » (Galates 6.8). « La chair et le sang ne peuvent hériter le Royaume de Dieu, la corruption n’hérite point l’incorruptibilité » (1 Corinthiens 15.50).

Cette conception de la chair était déjà en germe dans l’Ancien Testament (Genèse 6.3 ; Genèse 6.12 ; Ésaïe 40.6 ; Ésaïe 66.16), dans des passages où il est parlé de la perversité de la chair et de son opposition à Dieu. Mais c’est Paul qui le premier a mis nettement en relation la chair, et le péché, et la corruption. C’est lui aussi qui a montré comment Christ a « mis en évidence la vie et l’incorruptibilité » (2 Timothée 1.10) et comment « le corps, semé corruptible, ressuscite incorruptible » (1 Corinthiens 15.42, cf. 2 Corinthiens 5.1 ; 2 Corinthiens 5.6). Voir Chair.


Dictionnaire Encyclopédique de la Bible par Alexandre WESTPHAL, Pasteur, Docteur en Théologie, et professeur honoraire de l'Université de Toulouse (Faculté de Théologie protestante de Montauban).
Edition originale publiée en 1932 par les Editions et Imprimeries « Je Sers », Issy-les-Moulineaux. Imprimeries Réunies Ducros et Lombard, Aberlen et Cie. Valence sur Rhone.
Numérisation Yves PETRAKIAN – 2005 France.