Je fais un don


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z


ARMÉES (Dieu des)
Dictionnaire Biblique Lelièvre

ou Yahvé, Dieu des armées; ou Yahvé des armées. — Ces noms n’apparaissent nulle part dans les six premiers livres de la Bible et assez rarement dans les livres postérieurs à l’exil. Ils sont particulièrement fréquents dans le langage de certains prophètes. Ils se trouvent 282 fois dans l’Ancien Testament, 246 fois chez les prophètes en général, 55 fois chez le 1° Esaïe, 81 fois chez Jérémie, jamais chez Ezekiel Joël, Abdias. Ces appellations ne proviennent donc pas des origines israélites et ne paraissent pas s’être généralisées en dehors de certains cercles prophétiques.

Quelles sont les Armées dont Yahvé était considéré comme le Chef par ceux qui employaient ces noms ? S’agissait-il des guerriers israélites, ou des phalanges célestes ? et, dans ce dernier cas, l’Armée des cieux désignait-elle la multitude des astres (comme dans Deutéronome 4.19 ; 17.3) ou la multitude des anges (comme dans 1Ro 22.19)

Il semble bien qu’à l’origine le mot faisait allusion à l’armée d’Israël dont il est certain qu’on attribuait la conduite à Yahvé lui-même (Ex 7.4). David dit à Goliath : « Je marche contre toi au nom de Yahvé des armées, le Dieu de l’armée d’Israël » (1Sa 17.45). On sait aussi que l’arche (voyez ce mot) était pour Israël le symbole de la présence de Dieu à la tête des troupes en combat : on invoquait devant l’arche le nom de Yahvé des armées (2Sa 6.2).

Cependant cette acception du nom semble être inconnue des prophètes, même les plus anciens. La raison d’être du mouvement prophétique ayant été de réagir à tout prix contre les conceptions païennes de la religion populaire, il paraît évident qu’Esaïe, par exemple, n’aurait pas donné à Dieu un nom qui pouvait rappeler les tendances fétichistes du culte de l’arche. Il est donc probable que ce nom de « Dieu des Armées » n’a pu passer dans le langage des prophètes que parce qu’il avait déjà perdu sa signification primitive et qu’il désignait désormais l’armée céleste. Il y a, sans doute, une confirmation de cette opinion dans le fait que le nom « Yahvé des armées » est souvent employé, par les prophètes comme synonyme du « Dieu Saint » ou du « Saint d’Israël » a Yahvé des armées sera élevé par le jugement et le Dieu Saint sera sanctifié par la « justice » (Esa 5.16). « Ils ont dédaigné la loi de Yahvé des armées et ils ont méprisé la parole du Saint d’Israël » (Esa 5.24). Le nom semble bien impliquer la notion de transcendance, l’élévation de Dieu par-dessus tout ce qui est terrestre et humain. Il désigne le Dieu très-haut, le Dieu du Ciel. Les armées auxquelles il fait allusion seraient donc les armées célestes, sans qu’il soit possible de dire si, dans la pensée des prophètes, ces armées étaient celles des anges ou celles des astres (Voyez le mot : Ciel). Peut-être faut-il penser que l’on passa insensiblement de la première de ces acceptions du mot à la seconde.


Lexique de la Bible - Charles Lelièvre, Pasteur protestant
Édité par La Bible jour après jour, 1951.
2, Cloître Saint-Pierre-Empont — Orléans (Loiret)
Numérisation : Yves PETRAKIAN