Soutenez l'application Bible.audio

 


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z


Beth-San
Dictionnaire encyclopédique de la Bible de Augustin Calmet

Plus connue sous le nom de Scythopolis. Le second livre des Machabées (2 Machabées 12.29), met six cents stades, ou soixante et quinze milles, qui font vingt-deux lieues, à trois milles la lieue. Josèphe dit qu’elle était à cent vingt stades de Tibériade. Ainsi elle ne peut être aussi près du lac de Tibériade, que le prétendent quelques géographes. Elle était au deçà et au couchant du Jourdain, à l’extrémité du Grand-Champ. Abulféda dit qu’il y a une petite rivière qui tombe dans le Jourdain à Scythopolis. Le nom de Scythopolis, ou ville des Scythes, lui est venu, selon George Syucelle, des Scythes qui firent irruption dans la Palestine sous le règne de Josias, fils d’Amos, roi de Juda. Le géocraphe Étienne et Pline lui donnent aussi le nom de Nysa. Dans le texte hébreu de l’Ancien Testament elle n’est nommée que Bethsan ; mais les Septante (Juges 1.27) lisent Bethsan, autrement le ville des Scythes. Et dans les livres des Machabées et dans Josèphe, elle est assez souvent appelée Scythopolis. Après la bataille de Gelboé, les Philistins ayant pris les corps de et de Jonathas, les pendirent aux murailles de Bethsan ; mais ceux de Jabès de Galaad, de delà le Jourdain, vinrent la nuit, enlevèrent ces corps et les enterrèrent honorablement dans la chenaie qui était près de leur ville (1 Samuel 31.10).