Soutenez bible.audio


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z


Vautour
Dictionnaire encyclopédique de la Bible de Augustin Calmet
Westphal Bost

Oiseau de proie déclaré impur par Moïse (Lévitique 11.14 Deutéronome 14.13). On assure que les vautours se repaissent de chair humaine, d’où vient que les anciens les ont mis au rang des oiseaux de mauvais augure. Il est pourtant certain que les Romains en avaient une autre idée. Les Indiens, les Perses et les anciens Espagnols exposaient les corps morts aux vautours, afin qu’ils leur arrachassent les yeux et qu’ils les mangeassent.

On dit que le vautour, dans les hyéroglyphes, marquait la miséricorde et une vue perçante, et qu’il était consacré à Junon.

Moïse l’appelle en hébreu daah ou daïa ; mais les interprètes ne conviennent pas tous qu’il signifie un vautour. Bochart distingue aia de daïa, et il soutient que le premier signifie un mérillon, et le second un vautour. D’autres croient que daah ou duits signifie un milan, et dia un vautour ou un corbeau. Daah est traduit par un aigle dans Jérémie (Jérémie 48.40 ; 49.22), et data par un milan, dans Isaïe (Isaïe 34.15). Les Septante et saint Jérôme rendent, dans Job, par un vautour (Job 28.7), l’hébreu hait, qui signifie plutôt un oiseau en général. [Voyez Aigle].