Soutenez l'application Bible.audio

 


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z


Tribunaux
Dictionnaire encyclopédique de la Bible de Augustin Calmet

Lieu où l’on rend la justice. Moïse (Deutéronome 16.18 ; 17.8-9 Ézéchiel 44.24) avait ordonné que l’on établit dans chaque ville des juges et des magistrats pour terminer les différends qui survenaient dans le pays, et que s’il arrivait quelque affaire d’une discussion plus difficile, on se transportât au lieu que le Seigneur aurait choisi, pour y examiner la difficulté devant les prêtres de la race d’Aarôn et devant le juge que le Seigneur aurait suscité en ce temps-là. Voyez ce qu’on a dit sur l’article Juge, et sous celui de Sanhédrin.

Les rabbins prétendent qu’il y avait trois sortes de tribunaux dans Israël, un de trois juges, un de vingt-trois, et un de soixante. Le tribunal de trois juges se trouvait dans chaque bourgade, et jugeait les procès où il ne s’agissait que d’argent et de choses mobilières. Le tribunal de vingt-trois juges se tenait dans les villes, et pouvait juger même des choses où il s’agissait de la vie et de la mort. Enfin, le troisième tribunal était unique et ne se tenait que dans Jérusalem, dans une salle du temple ; c’est ce que les Juifs appellent le grand Sanhédrin, à l’autorité duquel le roi, le grand prêtre, les tribus d’Israël, les faux prophètes, les affaires de religion étaient soumises. Les rabbins enseignent que le droit de vie et de mort lui fut ôté quarante ans avant la ruine du temple et de la ville de Jérusalem, c’est-à-dire, l’an 30 de l’ère vulgaire, peu de temps avant la mort de Jésus-Christ. Aussi les Juifs dirent-ils alors à Pilate qu’il ne leur était pas permis de faire mourir personne (Josué 18.31).