Soutenez l'application Bible.audio

 


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z


Topheth
Dictionnaire encyclopédique de la Bible de Augustin Calmet

On croit que Topheth était la voirie de Jérusalem, située au midi de cette ville, dans la vallée des enfants d’Ennon. On dit de plus qu’on y entretenait toujours du feu pour brûler les charognes et les immondices qui s’y apportaient de la ville. C’est au même endroit qu’on jetait les cendres et les débris des statues des faux dieux, lorsqu’on avait démoli leurs autels, et brisé leurs statues. Isaïe (Isaïe 30.33) paraît faire allusion à la coutume de brûler les cadavres dans Topheth, lorsqu’il dit en parlant de la défaite de l’armée de Sennachérib : ll y a déjà longtemps que Topheth est préparée ; le roi la tient toute prête, elle est profonde et étendue, un grand amas de bois et de feu lui doit servir de nourriture, et le souffle du Seigneur est comme un torrent de soufre qui l’embrase.

D’autres croient que le nom de Topheth est donné à la vallée d’Ennon, à cause des sacrifices qu’on y faisait au dieu Moloch, en frappant du tambour, nommé en hébreu toph. Voici comme se faisaient ces sacrifices : la statue de Moloch était de cuivre, creuse par dedans, ayant les bras étendus et un peu penchés par devant. On allumait un grand feu au dedans de la statue et un autre au-devant d’elle. On mettait sur ses bras l’enfant qu’on voulait lui immoler, lequel tombait bientôt dans le feu qui était au pied de la statue, jetant les cris que l’on peut s’imaginer. Pour étouffer le bruit de ces cris et de ces hurlements, on faisait autour de l’idole un grand tintamarre de tambours et d’autres instruments, afin que les spectateurs ne fussent pas attendris par les clameurs de ces misérables victimes. Voilà, dit-on, quelle sorte de sacrifices on offrait dans Topheth.

Jérémie (Jérémie 7.31) reproche aux Israélites d’avoir bâti des temples à Moloch dans la vallée d’Ennon, à Topheth, pour y brûler leurs enfants par le feu. On voit par le même prophète, que Topheth était un lieu souillé (2 Rois 23.10-11) où l’on jetait les cadavres à qui l’on ne donnait pas la sépulture. Le roi Josias souilla le lieu de Topheth où était le temple de Moloch, afin que personne n’y allât pour sacrifier ses enfants à cette cruelle divinité.