Soutenez l'application Bible.audio

 


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z


Puer
Dictionnaire encyclopédique de la Bible de Augustin Calmet

Ce terme signifie à la lettre un enfant ; il marque ordinairement le bas âge (Jérémie 1.6). On donne ce nom de puer à des jeunes hommes assez âgés, par exemple, à Joseph, lorsqu’il fut vendu par ses frères, étant âgé d’environ dix-huit ans (Genèse 37.30), à Isaac, âgé de vingt et un ans (Genèse 21.16) ; à Benjamin, âgé de vingt-quatre ans (Genèse 44.20).

Quelquefois il signifie simplement le fils d’une personne, sans faire attention à son âge. D’autres fois il marque un serviteur. Ainsi Josué est nommé puer Moysi (Exode 23.2), le serviteur de Moïse. Abraham est qualifié serviteur de Dieu (Genèse 24.52).

Puer se prend quelquefois pour marquer la simplicité, l’ignorance : (2 Corinthiens 14.20) : Gardez-vous bien de devenir enfants en prudence ; mais soyez enfants en malice. Malheur au pays dont le roi est enfant, dit le Sage (Ecclésiaste 10.16). Le Seigneur, dans Isaïe (Isaïe 3.4) menace les Juifs de leur donner des enfants pour rois, et le même prophète décrivant le temps du Messie (Isaïe 65.20) : Il n’y aura plus d’enfant qui ne vive que peu de jours, ni de vieillard qui n’accomplisse pas le temps de sa vie ; celui qui mourra à cent ans, mourra enfant, et le pécheur de cent années sera maudit. Quand un homme mourra à cent ans, on dira qu’il meurt jeune, et ce sera à l’âge de cent ans que Dieu frappera dans sa colère ceux qui tombent dans le crime.

Pueri se dit souvent des soldats (2 Samuel 2.14). Et ailleurs (2 Samuel 3.22) : Les soldats de David et de Joab (1 Rois 20.15-17) : Les soldats des gouverneurs des provinces. Pueri Alexandri (1 Machabées 1.7-9), sont les généraux d’Alexandre le Grand, les princes qui l’avaient suivi et qui étaient compagnons de ses conquêtes. Isaïe (Isaïe 2.6) reproche aux Juifs de s’être attachés à des enfants étrangers. Quelques-uns l’entendent du crime abominable de ceux de Sodome ; de même que dans Joël (Joël 3.3) ; d’autres croient qu’lsaïe leur reproche d’avoir épousé des femmes étrangères, dont ils ont eu des enfants. D’autres l’entendent plus simplement : ils se sont attachés à imiter les peuples étrangers ; ils ont imité leur idolâtrie, ils ont contracté alliance avec eux.

Puella se prend à proportion de même que puer, pour une jeune fille, une servante, une suivante, une fille d’honneur, une fille à marier, une vierge, et quelquefois une femme ; par exemple (Judith 16.14). Et dans Amos (Amos 2.7).