Soutenez l'application Bible.audio

 


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z


Amana
Dictionnaire encyclopédique de la Bible de Augustin Calmet
Westphal Bost

Amana (1)

Montagne dont il est parlé dans le Cantique des Cantiques (Cantique 4.8). Il y en a qui croient que c’est le mont Amanus dans la Cilicie. Saint Jérôme, et les rabbins font aller la terre d’Israël jusqu’à cette montagne du côté du nord ; et du temps de Salomon, la domination des Hébreux s’étendait jusque-là. Le mont Amanus sépare la Syrie de la Cilicie, et s’étend depuis la mer Méditerranée jusqu’à l’Euphrate [Voici le passage du Cantique des Cantiques, 4.8, où il est parlé de l’Amana ; c’est l’Époux qui parle : Venez du Liban, mon Épouse, venez du Liban ; venez, vous serez couronnée ; venez du haut de l’Amana, du sommet du Sanir et de l’Hermon ; sortez de ces lieux où sont les cavernes des lions ; descendez de ces montagnes qui servent de retraite aux léopards. « De l’Amana, branche de l’Anti-Liban, dit Barbié du Bocage, descendent les cours d’eau qui arrosent le territoire de Damas, et au nombre desquels il faut compter l’Abana. Il parait que du temps de Salomon cette partie de montagnes, de même, que les monts Sanir et Hermon, était remplie de lions et de léopards, animaux, que l’on n’y rencontre plus à présent. »]

Amana (2)

Montagne au delà du Jourdain, dans la tribu de Manassé. Elle est à trois lieues du lac Méron, et a trois lieues de circuit par le pied, où l’on voit un beau vignoble. Mais le haut est toujours couvert de neige, ce qui lui a fait donner par les Arabes le nom de Gebel Chaïque, c’est-à-dire Mont Vieillard, à cause de la blancheur de son sommet. Quelques-uns croient que c’est là le mont Amana, dont parle l’Épouse du Cantique. Je ne remarque pas que ni Josèphe, ni saint Jérôme, ni Eusèbe, aient connu cette montagne ; du moins ils n’en parlent pas sous le nom d’Amana.