Soutenez l'application Bible.audio

 


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z


Disciple
Dictionnaire encyclopédique de la Bible de Augustin Calmet
Westphal

Tout le monde sait la propre signification de ce terme. Dans le Nouveau Testament, le nom de disciple, absolument pris, signifie un fidèle, un chrétien, un disciple, un sectateur de Jésus-Christ, ou des Apôtres. Par exemple (Actes 6.1) : Le nombre des disciples croissant, il s’éleva un murmure des Grecs contre les Hébreux, etc. Et ailleurs (Actes 9.10): Il y avait à Damas un disciple nommé. Ananie ; et Paul ne respirant que le sang contre les disciples du Seigneur, c’est-à-dire, contre les chrétiens.

Souvent le nom de disciple se met pour celui d’apôtre, surtout dans l’Évangile (Matthieu 5.1 ; 8.23-25) : mais ailleurs il faut distinguer les apôtres dés disciples. Les apôtres furent choisis spécialement de Jésus-Christ, d’entre ses disciples (Luc 6.13 ; Matthieu 6.2), pour être les dépositaires de ses mystères les plus secrets, et les principaux ministres de sa religion. Ils étaient au nombre de douze.

Mais les disciples qui suivirent le Sauveur dès le commencement, et à qui l’on donne simplement le nom de disciples, étaient au nombre de soixante et douze (Luc 10.1-17). Il les désigna par leurs noms, et les envoya deux à deux devant lui dans tous les lieux où il devait venir lui-même, et il leur disait : La moisson est grande ; mais les ouvriers sont en petit nombre. Priez donc le maître de la moisson qu’il envoie des moissonneurs à sa moisson. Allez, je vous envoie comme des agneaux au milieu des loups. Ne portez ni besace, ni poche, ni souliers, et ne saluez personne dans le chemin. Quand vous entrerez dans une maison, dites premièrement : La paix soit dans cette maison. S’il s’y trouve un enfant de paix, votre paix se reposera sur lui, sinon elle retournera vers vous. Demeurez dans la même tnaison, mangeant et buvant ce que l’on vous servira ; car l’ouvrier est digne de sa récompense.

Quand vous entrerez dans une ville, guérissez les malades qui y seront, et dites-leur : Le royaume des cieux est venu jusqu’à vous. Que s’ils ne vous reçoivent point, secouez sur eux jusqu’à la poussière de vos pieds… Celui qui vous écoute, m’écoute ; et celui qui vous méprise, me méprise. Je vous donne le pouvoir de marcher sur les serpents et les scorpions, et sur toute la puissance de l’ennemi, sans que rien vous puisse nuire. Ne vous réjouissez point de ce que les démons vous sont soumis, mais plutôt de ce que vos noms sont écrits dans le ciel, etc. Voilà les préceptes et les avis que le Sauveur donna à ses soixante et douze disciples, lorsqu’il les envoya prêcher dans les villes de Judée. On trouve particulièrement, chez les Grecs, quelques listes des soixante et douze disciples ; mais elles ne sont ni anciennes, ni certaines. Il n’y en avait encore aucune du temps d’Eusèbe, c’est-à-dire au quatrième siècle. Les Latins font la tête des soixante et dix disciples (car on met assez indifféremment soixante et dix ou soixante et douze) le 15 de juillet, et les Grecs le 4 de janvier.

On pourrait mettre au nombre des soixante et dix disciples, saint Barnabé, Sosthènes, saint Matthias, Joseph Barsabas, Thadée, frère de saint Thomas, les sept diacres, savoir : Étienne, Philippe. Procore, Parmenas, Nicanor, Timon, Nicolas d’Antioche ; saint Marc, saint Luc. Andronique et Junius, parents de saint Paul (Romains 16.7) Jude, surnommé Barsabas, Silas, Simon le Noir, Luce de Cyrène, Manahem, Mnason, qui est qualifié ancien disciple (Actes 21.16), Ananie, qui baptisa saint Paul (Actes 9.10), Aristion et Jean, dont parle Papias.