Soutenez l'application Bible.audio

 

Comparateur des traductions bibliques
Luc 2:52

La Bible Louis Segond

Bible Louis Segond 1910

Luc 2:52 Louis Segond 1910 - Et Jésus croissait en sagesse, en stature, et en grâce, devant Dieu et devant les hommes.

Bible Segond - Nouvelle Édition de Genève

Luc 2:52 Nouvelle Édition de Genève - Et Jésus croissait en sagesse, en stature, et en grâce, devant Dieu et devant les hommes.

Bible Segond 21

Luc 2:52 Segond 21 - Jésus grandissait en sagesse, en taille et en grâce devant Dieu et devant les hommes.

Les autres versions

Bible du Semeur

Luc 2:52 Bible Semeur - Jésus grandissait et progressait en sagesse, et il se rendait toujours plus agréable à Dieu et aux hommes.

Bible en français courant

Luc 2:52 Bible français courant - Et Jésus grandissait, il progressait en sagesse et se rendait agréable à Dieu et aux hommes.

Bible Annotée

Luc 2:52 Bible annotée - Et Jésus faisait des progrès en sagesse et en stature et en grâce devant Dieu et devant les hommes.

Bible Darby

Luc 2.52 Bible Darby - Et Jésus avançait en sagesse et en stature, et en faveur auprès de Dieu et des hommes.

Bible Martin

Luc 2:52 Bible Martin - Et Jésus s’avançait en sagesse, et en stature, et en grâce, envers Dieu et envers les hommes.

Bible Ostervald

Luc 2.52 Bible Ostervald - Et Jésus croissait en sagesse, en stature et en grâce, devant Dieu et devant les hommes.

Grande Bible de Tours

Luc 2:52 Bible de Tours - Et Jésus croissait en sagesse, en âge et en grâce devant Dieu et devant les hommes.

Bible Crampon

Luc 2 v 52 Bible Crampon - Et Jésus progressait en sagesse, en taille et en grâce devant Dieu et devant les hommes.

Bible de Sacy

Luc 2:52 Bible Sacy - Et Jésus croissait en sagesse, en âge, et en grâce devant Dieu et devant les hommes.

Bible Vigouroux

Luc 2:52 Bible Vigouroux - Et Jésus croissait en sagesse, et en âge, et en grâce, devant Dieu et devant les hommes. [2.52 « Comment faut-il entendre ce verset de saint Luc : Jésus avançait en sagesse, en âge et en grâce ? Pour ce qui est de l’intelligence, nous entendons saint Luc en ce sens qu’ayant, comme homme, les mêmes facultés que nous et se trouvant ici-bas dans des conditions analogues aux nôtres, le Sauveur éprouvait des impressions de même genre, voyait les mêmes objets, se formait les mêmes idées, acquérait la même science ; et que laissant paraître cette science au dehors selon qu’il l’acquérait et n’en faisant pas paraître d’autre, il donnait de jour en jour à ceux qui l’observaient de nouvelles preuves de ses connaissances et de sa sagesse. Les Docteurs donnent à cette science le nom d’expérimentale, à cause de la manière dont on l’acquiert pour l’ordinaire. Elle était pour Notre Seigneur la conséquence naturelle de la condition où il s’était mis, et elle rend compte de ce qu’ont dit l’Ecriture et les Pères sur son enfance et sur le développement graduel de son intelligence. Puisqu’il acquérait réellement cette sorte de science, il devait aussi en donner des marques, y faire des progrès, apprendre certaines choses, y appliquer son esprit, interroger, admirer, s’étonner, etc. Cela n’empêche pas de reconnaître en son âme dès le premier moment de l’Incarnation une science surhumaine et des lumières d’un ordre supérieur. Les principaux Docteurs et tous les théologiens enseignent qu’il avait reçu par infusion, à la manière des prophètes et des saints, mais dans un degré incomparablement plus élevé, un degré de science proportionné à sa dignité et à sa mission. De plus, ils s’accordent à dire que son âme jouissait de la vision intuitive de l’essence divine, d’une manière plus parfaite et plus pleine que tous les esprits du ciel. Ils regardent ces privilèges comme une conséquence naturelle de l’union hypostatique, et par conséquent ils ne sauraient admettre qu’il ait dû les mériter par ses œuvres, ni qu’il en ait été un seul instant privé. A plus forte raison n’admettraient-ils pas que son esprit partageât à son entrée dans le monde l’ignorance commune à tous les enfants d’Adam. Dans l’Apocalypse, on entend les élus du ciel célébrer sa sagesse et ses lumières en même temps que sa divinité. Quant à la grâce dont l’âme de Notre Seigneur a été ornée, nous distinguons de même, avec les théologiens, les habitudes et les actes surnaturels, les principes et les effets. Les œuvres de grâce ou les actes de vertus croissaient et se multipliaient sans cesse ; mais les habitudes infuses, les dispositions vertueuses, la grâce sanctifiante, tout ce qu’exigeait en son âme sa dignité d’Homme-Dieu, ne pouvait croître. Le Sauveur a toujours possédé ces dons au degré le plus élevé. Â» (L. BACUEZ.)]

Bible de Lausanne

Luc 2:52 Bible de Lausanne - Et Jésus faisait des progrès en sagesse, et en stature, et en grâce, devant Dieu et les hommes.

Les versions étrangères

Bible en anglais - ESV

Luc 2:52 Bible anglaise ESV - And Jesus increased in wisdom and in stature and in favor with God and man.

Bible en anglais - NIV

Luc 2:52 Bible anglaise NIV - And Jesus grew in wisdom and stature, and in favor with God and man.

Bible en anglais - KJV

Luc 2:52 Bible anglaise KJV - And Jesus increased in wisdom and stature, and in favour with God and man.

Bible en espagnol - Reina-Valera

Luc 2:52 Bible espagnole - Y Jesús crecía en sabiduría y en estatura, y en gracia para con Dios y los hombres.

Bible en latin - Vulgate

Luc 2:52 Bible latine - et Iesus proficiebat sapientia aetate et gratia apud Deum et homines

Ancien testament en grec - Septante

Luc 2:52 Ce verset n’existe pas dans cette traducton !

Bible en allemand - Schlachter

Luc 2:52 Bible allemande - Und Jesus nahm zu an Weisheit, Alter und Gnade bei Gott und den Menschen.

Nouveau Testament en grec - SBL

Luc 2:52 Nouveau Testament grec - Καὶ Ἰησοῦς προέκοπτεν ⸂σοφίᾳ καὶ ἡλικίᾳ⸃ καὶ χάριτι παρὰ θεῷ καὶ ἀνθρώποις.