Soutenez bible.audio


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z


Ahija
Dictionnaire Biblique Westphal

(signifiant : JHVH est frère, ou frère de JHVH).

1.

Un des plus anciens prophètes un peu connus personnellement ; Ahija de Silo, qui appartenait au groupe des partisans de Jéroboam, dut jouer un rôle dans son insurrection. D’après 1 Rois 11.29-31 ; 1 Rois 12.15, il déchire son manteau en douze parts et en donne onze (texte corrigé) à Jéroboam, image des onze tribus Israélites dont il sera le souverain. Un autre récit, qui doit tirer son origine du folklore, se rapporte à la maladie d’un enfant de Jéroboam devenu roi : la reine déguisée va consulter le vieux prophète sur la possibilité d’une guérison, mais Ahija reconnaît la suppliante et lui annonce la mort de son enfant (1 Rois 14). Peut-être convient-il d’en conclure que, tel Samuel envers Saül, Ahija cessa quelque jour de s’accorder avec Jéroboam. On a dû amplifier par la suite les discours de cet ancien prophète, apparemment resté renommé : 1 Rois 11.32-39 ; 1 Rois 14.7-11 ; 1 Rois 14.13 ; 1 Rois 14.16 ; 2 Chroniques 9.29 cite de lui un ouvrage d’histoire (pseudonyme) relatif au règne de Salomon.

2.

Fils d’Ahitub (1 Samuel 14.3 ; 1 Samuel 14.18), frère d’Ahimélec (voir ce nom), ou plus probablement autre nom de celui-ci.

3.

Secrétaire de Salomon (1 Rois 4.3).

4.

Père du roi Baésa (1 Rois 15.27 ; 1 Rois 15.33).

5.

Fils de Jérahméel (1 Chroniques 2.25), ou peut-être sa femme (le texte est altéré).

6.

Benjamite (1 Chroniques 8.7) ; peut-être = Ahoah (verset 4).

7.

Guerrier de David (1 Chroniques 11.36).

8.

D’après le texte hébreu, préposé aux trésors du temple (1 Chroniques 26.20) ; d’après LXX, il faut lire non le nom prorpre Ahija, mais « les Lévites leurs frères étaient préposés, etc. ».

9.

Chef du peuple sous Néhémie (Néhémie 10.26).


Dictionnaire Encyclopédique de la Bible par Alexandre WESTPHAL, Pasteur, Docteur en Théologie, et professeur honoraire de l'Université de Toulouse (Faculté de Théologie protestante de Montauban).
Edition originale publiée en 1932 par les Editions et Imprimeries « Je Sers », Issy-les-Moulineaux. Imprimeries Réunies Ducros et Lombard, Aberlen et Cie. Valence sur Rhone.
Numérisation Yves PETRAKIAN – 2005 France.