Je fais un don


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z


Xyste
Dictionnaire Biblique Westphal

(grec xustos = aplani).

Chez les Hellènes, vaste portique ou place à colonnades où s’exerçaient les athlètes ; ce nom fait allusion au poli soigneusement entretenu du parquet réservé aux exercices. Les Romains le donnèrent par extension à toute promenade publique plantée d’arbres. Hérode le Grand avait construit à Jérusalem, entre le Temple et le palais des Hasmonéens, sur la dépression du Tyropoeon (t. I, pl. VII, cartes 4 et s), un xyste grec, entouré de colonnes, pour les exercices de gymnastique.

Ce pouvait être une restauration du gymnase inauguré un siècle auparavant par le grand-prêtre Jason lorsque celui-ci, sous Antiochus, avait introduit les mœurs grecques à Jérusalem (2 Macchabées 4.12). En tout cas c’est à partir d’Hérode qu’il est appelé le Xyste, à l’exemple des gymnases helléniques ; l’historien Josèphe le mentionne à l’époque du procurateur Festus (Antiquités judaïques, XX, 8.11), à l’occasion du discours d’Agrippa II contre la révolte juive (voir Palestine au siècle de Jésus-Christ, paragraphe 9), et à propos du siège de la cité par Titus (Guerre des Juifs, II, 16.3).

La place du Xyste était souvent, comme l’Agora d’Athènes ou le Forum de Rome, le lieu des rassemblements publics.


Dictionnaire Encyclopédique de la Bible par Alexandre WESTPHAL, Pasteur, Docteur en Théologie, et professeur honoraire de l'Université de Toulouse (Faculté de Théologie protestante de Montauban).
Edition originale publiée en 1932 par les Editions et Imprimeries « Je Sers », Issy-les-Moulineaux. Imprimeries Réunies Ducros et Lombard, Aberlen et Cie. Valence sur Rhone.
Numérisation Yves PETRAKIAN – 2005 France.