Je fais un don


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z


Village
Dictionnaire Biblique Westphal

Ce terme peut représenter dans l’Ancien Testament différents mots hébreux :

1.

kâphâr, village proprement dit (1 Chroniques 27.25 ; Cantique 7.12, Version Synodale : hameaux), mot qui se retrouve dans des noms propres de lieux : Capernaüm (littéralement Kaphar Naoum = village de Nahum), Képhira, Képhar-Ammonaï (voir ces mots) ;

2.

khâtsér, agglomération ayant son origine dans un campement de nomades (Genèse 25.16 ; Psaumes 10.8) ; on reconnaît aussi ce terme dans certains noms de localités : Hatsor, Hatsar-Susa, etc. (voir ces mots).

Ces villages sont ordinairement groupés en dépendances des villes fortifiées (Josué 13.23 ; Josué 15.32 etc.), et parfois appelés leurs « filles », ce qu’on traduit « villes de leur ressort » (Josué 17.11, etc.) quoiqu’il ne s’agisse réellement que de-villages. Au début, la différence entre village et ville était simplement dans le fait que la ville était fortifiée (Lévitique 25.29 ; Lévitique 25.31 ; 1 Samuel 6.18) ; par la suite l’appellation de ville suivit plus ou moins l’importance des localités en étendue, en richesse et en influence.

Quand on sait combien dans nos pays, encore aujourd’hui, l’amour-propre de clocher ambitionne le titre de ville pour de petits villages, on ne s’étonne pas de constater un certain flottement dans l’emploi biblique de ces termes et de ceux de bourg et de bourgade (Josué 13.30, etc., Juges 4.5 ; Juges 15.7, 2 Macchabées 8.1 ; 2 Macchabées 8.6 ; voir Bourgs de Jaïr).

Dans la période grecque, le vocabulaire dépendra davantage de l’organisation communale. Les écrivains du Nouveau Testament distinguent entre polis = cité, ville, et kômè = village, bourgade (Marc 8.23 ; Marc 11.2 ; Matthieu 21.2; Luc 24.13 ; Jean 11.1 ; Actes 8.25 etc.) ; le terme unique de kômopolis = village-ville (Marc 13.8, Version Synodale : bourg) désigne des agglomérations intermédiaires. Mais pas plus que dans l’Ancien Testament ces distinctions ne sont absolues : ainsi Bethléhem s’appelle tantôt ville (Luc 2.4), tantôt village (Jean 7.42) ; de même Bethsaïda (Luc 9.10 ; Marc 8.23). Voir Ville, Cité.


Dictionnaire Encyclopédique de la Bible par Alexandre WESTPHAL, Pasteur, Docteur en Théologie, et professeur honoraire de l'Université de Toulouse (Faculté de Théologie protestante de Montauban).
Edition originale publiée en 1932 par les Editions et Imprimeries « Je Sers », Issy-les-Moulineaux. Imprimeries Réunies Ducros et Lombard, Aberlen et Cie. Valence sur Rhone.
Numérisation Yves PETRAKIAN – 2005 France.