Soutenez bible.audio


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z


So
Dictionnaire Biblique Westphal
Calmet

Roi d’Égypte, auquel Osée, roi d’Israël, avait envoyé des messagers pour lui demander son alliance en secouant le joug assyrien ; Salmanasar, roi d’Assyrie, en prit prétexte pour envahir son royaume, s’emparer de Samarie et déporter Israël (2 Rois 17.4 et suivants). Il est difficile de savoir de quel pharaon il s’agit.

À cette époque (725 avant Jésus-Christ), l’Égypte était dans une situation confuse, et l’on ne connaît pas de nom égyptien correspondant au So hébreu. On l’identifiait autrefois avec Shabakou, de la XXVe dynastie ; mais celui-ci n’étant monté sur le trône d’Égypte qu’en 713 avant Jésus-Christ, il semble impossible que le So hébreu dérive de son nom, qui est éthiopien ; et enfin les écrivains bibliques appellent ordinairement les pharaons éthiopiens rois de Cus, et non pas d’Égypte (Mitsraïm) ; cf. 2 Rois 19.9.

On a cru pouvoir également identifier So (nom qui devrait peut-être se lire Sévé ou Savé) avec le Sibi des annales assyriennes de Sargon, dont il est dit : « Sibi, tartan (général ou vice-roi) de Musri, fut envoyé par Piru roi de Musri pour secourir Gaza contre Sargon ». Comme Musri est représenté par l’hébreu Mitsraïm, et que ce terme peut désigner un territoire du nord de l’Arabie aussi bien que l’Égypte (voir Mitsraïm), il n’est pas interdit de supposer que So aurait été, soit un vice-roi d’Égypte devenu plus tard le pharaon connu sous le nom de Shabakou, soit un roi du Musri arabe. Voir Osée, 9.


Dictionnaire Encyclopédique de la Bible par Alexandre WESTPHAL, Pasteur, Docteur en Théologie, et professeur honoraire de l'Université de Toulouse (Faculté de Théologie protestante de Montauban).
Edition originale publiée en 1932 par les Editions et Imprimeries « Je Sers », Issy-les-Moulineaux. Imprimeries Réunies Ducros et Lombard, Aberlen et Cie. Valence sur Rhone.
Numérisation Yves PETRAKIAN – 2005 France.