Je fais un don


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z


Sesbatsar
Dictionnaire Biblique Westphal

Prince de Juda auquel Cyrus, ayant libéré les Juifs de l’exil et les ayant autorisés à rebâtir le temple de Jéhovah, remit « les ustensiles de la Maison de Jéhovah » que Nébucadnetsar avait emportés de Jérusalem et placés dans la Maison de son Dieu (Esdras 1.7). C’est à tort qu’on a quelquefois identifié Sesbatsar avec Zorobabel ; il est plus probable qu’il faut voir en lui le Sénatsar de 1 Chroniques 3.18, oncle de Zorobabel et fils du roi détrôné Jéchonias auquel, à la fin de sa captivité, le roi de Babylone Évil-Mérodac rendit sa faveur (Jérémie 52.32 et suivants). Ce Sesbatsar dut partir le premier avec les hommes les plus déterminés de sa tribu (Juda), et ce fut lui qui, d’après le rapport du gouverneur Thatthénaï, « posa les fondements de la Maison de Dieu à Jérusalem » (Esdras 5.16). Puis vint la grande caravane dirigée par son neveu Zorobabel qui rétablit l’autel des holocaustes, réorganisa le culte et célébra la fête des Tabernacles en 537 (Esdras 3.2 ; Esdras 3.5).

On est étonné de lire après cela que « les fondements du Temple n’étaient pas encore posés » (Esdras 3.6) ; il est possible que les textes confondent ici le fait de la pose des fondements avec les réjouissances dont Zorobabel et le prêtre Josué entourèrent les premières tentatives d’érection du nouveau sanctuaire (Esdras 3.10 et suivant). Zacharie 4.7 dit en effet de Zorobabel : « Il posera la pierre principale au milieu des acclamations ». Le prince Sesbatsar disparaît brusquement de la scène, comme du reste peu après le prince Zorobabel, son neveu ; peut-être leur sang royal avait-il porté ombrage aux gouverneurs de la province et tombèrent-ils victimes de l’insidieuse accusation qui coûta la vie, dans l’antique Orient, à tant de personnages mis en vedette par leurs fonctions. Accusation qui fut renouvelée contre Néhémie : « Vous pensez à vous révolter… tu vas te faire proclamer à Jérusalem roi de Juda ! » (Néhémie 6.6 et suivants).

Pour juger équitablement de cette période, il ne faut pas perdre de vue que les données des livres d’Esdras et de Néhémie sont fort lacunaires. Ainsi entre Esdras 6 et 7 manquent les événements de plus d’un demi-siècle. Les livres d’Esdras et de Néhémie présentent aussi d’étonnantes transpositions : ainsi la liste des participants à la caravane conduite par Zorobabel, dans Esdras 2.1-3.1, a été prise dans Néhémie 7.6-8.1 ; de même les chapitres 8 à 10 de Néhémie ont été pris aux mémoires d’Esdras, d’ailleurs retouchés par les chroniqueurs. Nous avons affaire dans ces deux livres, non à de l’histoire continue, mais à une collection de récits fragmentaires et remaniés. Voir Zorobabel.

Alexandre Westphal

Seth  

Dictionnaire Encyclopédique de la Bible par Alexandre WESTPHAL, Pasteur, Docteur en Théologie, et professeur honoraire de l'Université de Toulouse (Faculté de Théologie protestante de Montauban).
Edition originale publiée en 1932 par les Editions et Imprimeries « Je Sers », Issy-les-Moulineaux. Imprimeries Réunies Ducros et Lombard, Aberlen et Cie. Valence sur Rhone.
Numérisation Yves PETRAKIAN – 2005 France.