Je fais un don


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z


Sépharvaïm
Dictionnaire Biblique Westphal
Bost Calmet

Ville dont les habitants (Séphar-viens) furent envoyés par le roi d’Assyrie comme colons en Samarie (2 Rois 17.24 ; 2 Rois 17.31). Probablement Sippara,cité étendue en deux parties sur les deux rives d’un canal (d’où la forme de son nom : Sépharvaïm = les deux Sippara), entre Babylone et Bagdad, au nord de la Babylonie ; cette identification serait confirmée par le voisinage, dans ces textes, des noms de Babylone et de Cutha.

D’autre part, Hamath (voir ce mot) est une cité de Syrie ; elle est encore mentionnée, avec Arpad, ville syrienne aussi, Sépharvaïm et deux autres, dans l’énumération de villes conquises par l’Assyrie (2 Rois 18.34 ; 2 Rois 19.13 ; Ésaïe 36.19 ; Ésaïe 37.13) ; certains savants ont donc cherché Sépharvaïm en Syrie, dans le Chabaraïn de la chronique babylonienne, situé entre Hamath et Damas et pris par Salmanasar IV (peut-être serait-ce aussi le Sibraïm d’Ézéchiel 47.16). D’autres distinguent le Sépharvaïm de 2 Rois 17 (Sippara en Babylonie) et celui de 2 Rois 18 (Chabaraïn en Syrie). Ces diverses hypothèses restent incertaines.


Dictionnaire Encyclopédique de la Bible par Alexandre WESTPHAL, Pasteur, Docteur en Théologie, et professeur honoraire de l'Université de Toulouse (Faculté de Théologie protestante de Montauban).
Edition originale publiée en 1932 par les Editions et Imprimeries « Je Sers », Issy-les-Moulineaux. Imprimeries Réunies Ducros et Lombard, Aberlen et Cie. Valence sur Rhone.
Numérisation Yves PETRAKIAN – 2005 France.