Je fais un don


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z


Sentiment
Dictionnaire Biblique Westphal

Des sens divers que l’on peut donner à ce mot, nous ne retiendrons ici que ceux qui éclairent le texte biblique. Suivant les cas, « sentiment » ou « sentiments » exprime dans la Bible :

1.

La conscience de ce qui se doit (Éphésiens 4.19),

2.

Les mouvements de l’âme, les impulsions morales, les affections (Actes 17.11 ; Romains 12.3 ; 2 Pierre 3.1),

3.

L’ensemble des mobiles intérieurs qui nous poussent à l’action.

Ceci est de beaucoup le plus important et vaut qu’on s’y arrête. Nos instincts traduisent les besoins de nos organes en des sensations diverses, dispersées et souvent contradictoires. L’intelligence est notre antenne sur le monde extérieur. Elle reçoit elle aussi, et de partout, des impressions infiniment multiples, dispersées, divergentes, et sa curiosité ne lui donne point de repos. La pensée fait le tri de tous ces apports de valeurs diverses ; elle domine les instincts, elle classe les données de l’intelligence, elle s’ouvre aux inspirations du monde spirituel ; à l’aide du jugement et de l’expérience, elle dispose parmi ce qu’elle reçoit les éléments qui peuvent concourir à la conservation, à l’évolution, au perfectionnement de la personne pensante.

Le sentiment, enfin, s’empare de tout cela, y met le coefficient du cœur et l’oriente vers l’action. Le sentiment est déjà l’action en puissance. L’homme ne pense pas pour penser, il pense pour être. Or, il ne peut être qu’en réalisant son unité vitale ; cette unité vitale, c’est le sentiment qui la lui donne, en préparant l’harmonie de l’action qu’il sollicite. Nulle part cette vérité n’apparaît plus distinctement que dans Philippiens 2.5 et suivants.

L’apôtre Paul dit : « Ayez en vous les mêmes sentiments que Jésus-Christ a eus » ; et aussitôt il énumère les actes par lesquels Jésus s’est constitué le Sauveur de l’humanité. Dans ses actes concrétisant ses sentiments, aboutissait tout l’effort de sa vie. Quand on a compris cela, les textes où l’apôtre dit aux chrétiens : Ayez les mêmes sentiments les uns envers les autres (Romains 12.16 ; Romains 15.5 et suivant, 2 Corinthiens 13.11 ; Philippiens 2.2, cf. 1 Pierre 3.8), les mêmes sentiments en notre Seigneur (Philippiens 4.2), sortent du domaine de la théorie ou de la sensiblerie pour nous camper en pleine action. Voir les exemples de « commun accord » du livre des Actes (Actes 1.14 ; Actes 15.25 etc.). Avoir un même sentiment, c’est s’accorder pour le service du Maître ; avoir les sentiments que Jésus-Christ a eus, c’est se vouloir son imitateur (cf. Jean 13.15; Luc 6.40 ; 1 Corinthiens 11.1).


Dictionnaire Encyclopédique de la Bible par Alexandre WESTPHAL, Pasteur, Docteur en Théologie, et professeur honoraire de l'Université de Toulouse (Faculté de Théologie protestante de Montauban).
Edition originale publiée en 1932 par les Editions et Imprimeries « Je Sers », Issy-les-Moulineaux. Imprimeries Réunies Ducros et Lombard, Aberlen et Cie. Valence sur Rhone.
Numérisation Yves PETRAKIAN – 2005 France.