Soutenez bible.audio


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z


Retsin
Dictionnaire Biblique Westphal
Bost

1.

Roi de Damas (741 ?-732 avant Jésus-Christ), fils de Tabéel (Ésaïe 7.6). Il fit acte de soumission à Téglath-Phalasar III (ou Tilgath-Piléser, 745-727), le puissant roi d’Assyrie, après la conquête d’Arpad par les Assyriens en 740 (cf. 2 Rois 19.13 et ailleurs). Mais tandis que Téglath-Phalasar était occupé par ses guerres en Médie et en Arménie (737-735), Retsin (ou Rasounnou, comme on l’appelait en Assyrie) organisa une coalition anti-assyrienne. Dans leur désir commun de se délivrer du joug assyrien, les royaumes de Damas et d’Israël oublièrent leur rivalité séculaire et formèrent une alliance ; Tyr, Sidon, Shamshi reine des Arabes, et Hanno roi de Gaza firent cause commune avec Retsin et Pékah. Mais Jotham roi de Juda, quoique son royaume fût alors sous l’hégémonie de celui d’Israël, se refusa à marcher contre l’Assyrie (735) ; Retsin et Pékah marchèrent contre lui, mais il mourut au début de cette guerre (qu’on appelle syro-éphraïmite), laissant le trône à son jeune fils Achaz (2 Rois 15.37 et suivant). Achaz se trouva dans une situation extrêmement difficile : l’armée de Retsin et de Pékah avançait contre lui du nord our le détrôner (Ésaïe 7.5 ; 2 Rois 15.37 ; 2 Rois 16.5) ; les Édomites (lire « Édom » et « Édomites » dans 2 Rois 16.6 au lieu de « Syrie » et « Syriens » ; cf. 2 Chroniques 28.17) occupèrent de nouveau le port d’Élath dans le sud ; et les Philistins (Hanno roi de Gaza dans les annales assyriennes) « firent une invasion dans les villes de la plaine et du midi de Juda » (2 Chroniques 28.18). Contrairement aux conseils d’Ésaïe, qui prévoyait que les « puissantes et grandes eaux du fleuve » (l’Euphrate) inonderaient Juda (Ésaïe 8.5 ; Ésaïe 8.10), et qui s’opposait à une alliance avec l’Assyrie en prêchant la confiance en Dieu (Ésaïe 7), Achaz se vit forcé d’appeler à son secours Téglath-Phalasar (2 Rois 16.7). Dans sa campagne de 734-733 le roi assyrien isola Damas, incorpora à son empire les régions septentrionales et transjordaniques du royaume d’Israël, dont il déporta en grande partie la population (2 Rois 15.19), et battit Hanno roi de Gaza : Juda était délivré de ses ennemis. Retsin fut assiégé dans Damas pendant une année, 591 villages de son royaume furent pillés : en 732 Damas fut prise, Retsin mis à mort (2 Rois 16.9) et 800 habitants de la ville furent déportés à Kir (cf. Amos 1.5). Voir Damas, Tiglath-Piléser, ISRAËL.

2.

Les fils de Retsin (Esdras 2.48 ; Néhémie 7.50) sont une des « familles » ou subdivisions de la corporation des Néthiniens (voir ce mot), serfs sacerdotaux de l’époque persane.

R.H. Pf.


Dictionnaire Encyclopédique de la Bible par Alexandre WESTPHAL, Pasteur, Docteur en Théologie, et professeur honoraire de l'Université de Toulouse (Faculté de Théologie protestante de Montauban).
Edition originale publiée en 1932 par les Editions et Imprimeries « Je Sers », Issy-les-Moulineaux. Imprimeries Réunies Ducros et Lombard, Aberlen et Cie. Valence sur Rhone.
Numérisation Yves PETRAKIAN – 2005 France.