Soutenez bible.audio


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z


Rébecca
Dictionnaire Biblique Westphal
Bost Calmet

Femme d’Isaac, mère d’Ésaü et Jacob. Elle était, d’après J, fille de Nacor, frère d’Abraham, et sa mère s’appelait Milca (Genèse 24.15-24 ; Genèse 24.47, vers. 47 il faut supprimer la mention de Béthuel ajoutée après coup, ainsi que le montrent Genèse 24.27-48 ; Genèse 29.5) ; d’après P, elle était fille de Béthuel, l’Araméen de Paddan-Aram (Genèse 25.20 ; Genèse 28.2).

Elle était sœur de Laban (Genèse 24.50 ; Genèse 24.59) lui donne aussi Béthuel pour frère) et naquit dans la région de Caran. C’est là que vint la chercher le serviteur d’Abraham chargé de trouver une épouse pour Isaac. Le récit des fiançailles de Rébecca (Genèse 24), un des plus gracieux de la Genèse, constitue une merveilleuse peinture de mœurs.

Après 20 ans de mariage elle mit au monde deux jumeaux, Ésaü et Jacob, les ancêtres d’Édom et d’Israël (Genèse 25.21 ; Genèse 25.26). Elle manifesta sa préférence pour son fils Jacob, et l’aida à duper son vieux père pour arracher le droit d’aînesse à Ésaü (Genèse 27.1 ; Genèse 27.45). Elle apparaît toujours active et entreprenante, mais la jeune fille aimable et complaisante devient plus tard épouse menteuse et mère intrigante. Rébecca fut ensevelie dans la caverne de Macpéla à Hébron (Genèse 49.31), tandis que sa nourrice l’avait été dans les environs de Béthel (Genèse 35.8).

L’apôtre Paul cite les deux fils de Rébecca comme exemples de la liberté que Dieu possède de choisir pour ses desseins qui il lui plaît (Romains 9.10-13).

Rebut  

Dictionnaire Encyclopédique de la Bible par Alexandre WESTPHAL, Pasteur, Docteur en Théologie, et professeur honoraire de l'Université de Toulouse (Faculté de Théologie protestante de Montauban).
Edition originale publiée en 1932 par les Editions et Imprimeries « Je Sers », Issy-les-Moulineaux. Imprimeries Réunies Ducros et Lombard, Aberlen et Cie. Valence sur Rhone.
Numérisation Yves PETRAKIAN – 2005 France.